Subscribe RSS

Archive for avril, 2010

Baie Georgienne – Lac Huron – avril 2010 avr 29

Tobermory, Ontario

Vous planifiez des vacances cet été pour faire une des activités suivantes:

-Faire des randonnées palmées dans une eau cristalline comme à Cozumel
-Plonger dans une grotte en tuba
-Visiter plusieurs épaves à moins de 3 mètres de profondeur
-Visiter une petite île qui rappelle un peu Hopewell Rocks (Nouveau-Brunswick)
-Faire du kayak de mer le long d’un beau paysage côtier
-Randonnées pédestres dans de beaux sentiers avec une faune et flore particulières
-Stationner son véhicule sur une belle grande plage comme à Daytona Beach
-Y regarder un magnifique coucher de soleil comme à Tampa Bay
-Se baigner sur une plage en beau sable où l’on doit marcher longtemps avant d’avoir l’eau qui monte à la taille
-Pratiquer le surf (si le vent est favorable)

Je suis heureux de vous annoncer qu’il y a un endroit pour faire tout ça et pas besoin de prendre l’avion. À seulement 8 heures de Montréal (Sauble Beach 750 km et Tobermory 815 km).
C’est une région encore peu connue, qui vaut vraiment la peine d’y faire un tour.
Si la météo est bonne, vous passerez un séjour mémorable.

Il y a cependant une grosse lacune du côté de la vie marine, bien sûre qu’il n’y a pas de coraux en eau douce, mais ce qui est dommage, ce sont les poissons…presqu’inexistants.
Il y a aussi la température de l’eau qui est froide…Il est préférable d’y aller en août. C’est quand même mieux qu’à Old Orchard. J’ai visité des épaves en maillot de bain et aussi en wetsuit…mais le wetsuit est préférable.

J’y suis allé en août 2007 et 2008 et je compte y retourner.

SAUBLE BEACH:

Pour ceux qui aiment les belles plages…ne manquez pas Sauble Beach (lac Huron).
Situé 1 hrs 30 min. plus loin que la populaire plage Wasaga Beach (baie Georgienne).
Cette plage est gérée par les indiens de la région.
L’accès sur la plage en véhicule est gratuit après 18:00 hrs.
Sauble Beach est une région assez tranquille…sans manèges, je n’ai vu aucun surveillant sur la plage. L’eau est plus chaude qu’à Tobermory.

PARC NATIONAL PÉNINSULE-BRUCE:
La Grotte…c’est l’activité que je préfère.

Une randonnée de 30 minutes, de Cyprus lake à Indian Head Cove pour y faire un pique-nique.
Du côté ouest de cette anse, il y a deux grottes: l’Arche naturelle et la Grotte.
Le paysage que l’on voit en arrivant à Indian Head Cove est à couper le souffle…regardez par vous-même.
Voici une map qui situe les grottes.
Un peu plus à l’ouest de l’Arche un petit trou permet de descendre jusqu’à la Grotte, sinon descendre par la paroi…
Un troisième choix est possible pour ceux qui n’aiment pas les hauteurs…de la plage, nager vers l’ouest jusqu’à la grotte.
Dans cette grotte il y a un beau passage sous-marin à près de 3 mètres de profondeur,
une grande ouverture d’environ 2 m de large par 2 m de haut, sur une distance de moins de 10 mètres. De l’intérieur il est facile de trouver la sortie,…simplement suivre la lumière.

Il y a un deuxième tunnel dans la partie la plus creuse de la grotte…Le passage est beaucoup moins éclairé et beaucoup moins large, il est aussi plus long, mais il se fait très bien pour les apnéistes confirmés. J’ai fait les deux et j’ai adoré ça. Attention de ne pas vous frotter aux parois rocheuses qui sont très coupantes.

ATTENTION à ne pas vous heurter la tête au rocher de la falaise lors de votre sortie du tunnel
faites quelques coups de palmes supplémentaires!!!

TOBERMORY:

C’est la capitale mondiale de plongée autonome en eau douce à cause de ses nombreuses épaves.
Il y a une descente de bateaux au coeur de ce charmant village côtier, permettant d’aller explorer ses 22 épaves submergées.

LITTLE TUB HARBOUR:

Si vous êtes à tobermory pour quelques jours, c’est ici qu’il vaut mieux commencer.
Les restes de quatre épaves y sont dispersés à faible profondeur.
Ça donne une raison pour sauter à l’eau.

BIG TUB: Un autre beau site pour faire un pique-nique.

Situé à l’entrée d’une profonde et étroite baie, Big Tub a une restriction horaire pour les plongeurs qui veulent visiter les deux épaves qui se trouvent tout au fond de la baie. Ces épaves sont à l’abri du vent et vraiment pas profondes. Des grilles sont installées pour ne pas pénétrer à l’intérieur du bateau. Des terrains privés, entourant la baie, empêchent l’accès pour voir les épaves. Une embarcation est donc nécessaire pour s’y rendre…de Big Tub 0.7 km. ou de la descente de bateaux de Little Tub Harbour 2 km.
Il y a un centre de location de kayaks a quelques pas de la descente de bateaux…Thorncrest Outfitters.

ÎLE RUSSEL:

Si vous louez un kayak, pourquoi ne pas le rentabiliser…
Par beau temps…en kayak ou avec une autre embarcation.
Un parcourt d’environ 3 km depuis le phare de Big Tub, pour visiter deux épaves.

Pour voir la liste des sites à visiter en apnée cliquer ici.

ÎLE FLOWERPOT:

Embarcation nécessaire, sinon il y a les tours organisés.
Loin de l’envergure de Hopewell Rocks…Flowerpot n’as que deux pots, mais le paysage est tout de même enchanteur.
Bel endroit pour faire une randonnée et…un autre pique-nique.

En 2007 nous avons fait du camping au Carsons Camp (gros camping asphalté). Son attrait est qu’il soit situé directement à la plage de Sauble Beach.
En 2008 nous avons loué un chalet pour 6 personnes (1400$) et l’avons bien aimé.
Une prochaine fois, j’irai probablement camper au Sauble Falls, au Lands End Park ou au Cyprus Lake.

Voici d’autres liens intéressants:

Thorncrest Outfitters (location  kayak), 7441 Hwy. #6, Downtown, Tobermory
G+S Watersports Ltd. Perry Smith, Tobermory, Ontario, N0H 2R0 519-596-2200
Diver’s Den, Susan Garlock, Tobermory, Ontario, N0H 2R0 519-596-2363
Teak Bay Marine 519-270-0612
Carsons Camp RR #1 Sauble Beach, Ontario NOH 2G0 519-422-1143
Lands End Park, Tobermory, N0H 2R0 (519) 596-2523
Sauble Falls Provincial Park R.R.#3 Wiarton, Ontario N0H 2T0 519-422-1952
Cyprus Lake Campground, Parc national de la Péninsule-Bruce, Tobermory, N0H 2R0 519-596-2233
Autres camping dans la Péninsule-Bruce:
Parc marin national Fathom Five
Sites de plongée
Sites de plongée (Big Tub)
Parc national de la Péninsule-Bruce

Bonnes vacances!

Baie Georgienne – Sites de plongée en apnée avr 28

Fathom Five et Péninsule-Bruce

Liste des sites de plongée en apnée:

Horaire d’accès limité – Zone des épaves de Big Tub
Du dernier vendredi de juin à la fête du Travail (Premier lundi de septembre)
Plongeurs inscrits : Tous les jours: 16 h à 22:30 et Dimanche: 9 h à 12 h

Carte 1: Big Tub —– Carte 2: Fathom Five

1. Sweepstakes – goélette
Construction : Burlington (Ontario) 1867
Longueur : 36,3 mètres (119 pieds)
Profondeur : jusqu’à 7 mètres (20 pieds)
Cette goélette à deux mâts s’est échouée au large de l’île Cove; remorquée à Big Tub, elle a coulé en septembre 1885.
On peut encore voir la coque restée intacte ainsi que le guindeau et une partie de la lisse de proue.
Pour des raisons de conservation et de sécurité, il est interdit de pénétrer dans l’épave.
C’est une des épaves les plus populaires du parc; les plongeurs autonomes et en apnée se rendent la voir, ainsi que les bateaux d’excursion.

2. City of Grand Rapids – vapeur
Construction : Grand Haven (Michigan) 1879
Longueur : 37,3 mètres (122,5 pieds)
Profondeur : jusqu’à 5 mètres (15 pieds)
Cet élégant vapeur à passagers a pris feu et a coulé en octobre 1907.
Ses restes calcinés reposent en eaux peu profondes à environ 30 mètres (100 pieds) de l’épave du Sweepstakes.
L’hélice et le gouvernail sont en montre au St. Edmunds Township Museum. Le site convient aux plongées autonomes et aux plongées en apnée.

3. Big Tub Lighthouse Point (Phare construit en 1885)
Profondeur : jusqu’à 23 mètres (75 pieds)
Stationnement limité – accès par une allée de briques – toilettes accessibles.
Veuillez respecter les droits des propriétaires riverains.
Intéressante plongée près d’une paroi de l’escarpement du Niagara.
Découvrez les nombreuses écrevisses dans les fissures du roc.
Pour votre sécurité, restez dans la zone délimitée par les bouées de navigation restreinte.

4. L’ Ancre
Profondeur : jusqu’à 21 mètres (70 pieds)
Cette grande ancre de fer à jas de bois provient d’un navire inconnu. On accède à cet intéressant but de plongée par bateau
ou à la nage à partir du point d’accès de la « passe ». Il vaut mieux rester près du rivage et il faut absolument touer un pavillon de plongée.
Veuillez respecter les droits des propriétaires riverains.

5. Les Remorqueurs
Profondeur : jusqu’à 13 mètres (40 pieds)
Épaves de quatre petits remorqueurs (Alice G., Robert K., John et Alex et un remorqueur non identifié)
Accès par la promenade ou l’allée de briques menant à la terrasse. Toilettes, stationnement limité.
Bon endroit pour la plongée autonome et en apnée, pour les plongées de vérification et pour qui veut observer des plongeurs.
Cartes de l’endroit distribuées au centre d’inscription. Les plongeurs doivent demeurer dans la zone délimitée par les bouées de navigation restreinte.

#6. CASCADEN – goélette
Construction : Southampton (Ontario), 1866
Profondeur : jusqu’à 6 mètres (20 pieds)
A fait naufrage en octobre 1871. L’épave est brisée en de nombreux morceaux et éparpillée sur une grande superficie.

#7. CHINA – goélette
Construction : Port Robinson (Ontario), 1863
Longueur : 41,8 mètres (137 pieds)
Profondeur : jusqu’à 3 mètres (10 pieds)
A fait naufrage sur le récif China en novembre 1883. L’épave est très endommagée et la partie principale se trouve près du rivage.

#8. JOHN WALTERS – goélette
Construction : Kingston (Ontario), 1852
Longueur : 32,9 mètres (108 pieds)
Profondeur : 5 mètres (15 pieds)
A fait naufrage vers 1889. Peu de pièces sont encore visibles. À noter, carlingue et puits de dérive imposants,
stries glaciaires et petits poissons. Convient aux plongeurs débutants et aux plongeurs libres.

#9. W.L.WETMORE – vapeur
Construction : Cleveland (Ohio), 1871
Longueur : 65,1 mètres (213,7 pieds)
Profondeur : jusqu’à 10 mètres (30 pieds)
A fait naufrage au cours d’une tempête en novembre 1901. Outre une grande quantité de débris de bois,
on peut encore voir l’impressionnante chaudière, la chaîne d’ancre et le gouvernail.
Intéressantes particularités du fond rocheux. Convient aux plongeurs de tous les niveaux et aux plongeurs libres.

#11 NEWAGO – vapeur
Construction : Marine City (Michigan), 1890
Longueur : 59,7 mètres (196 pieds)
Profondeur : jusqu’à 8 mètres (25 pieds)
A fait naufrage au cours d’une tempête en novembre 1903. Les morceaux de l’épave sont dispersés,
mais la partie principale repose à plat sur le fond. Noter la taille imposante du bois utilisé pour la construction.
Excellent site pour les plongeurs de tous les niveaux. En raison de l’environnement ouvert, les conditions météo doivent être bonnes.

#13 CHARLES P. MINCH – goélette
Construction : Vermillion (Ohio), 1867
Longueur : 47,2 mètres (154,7 pieds)
Profondeur : de 6 à 16 mètres (20 à 50 pieds)
Le Minch s’est fracassé sur les rochers en octobre 1898. L’épave est en morceaux et éparpillée dans l’anse Tecumseh de l’île Cove.
La partie principale est proche du rivage, près de l’entrée de l’anse. À noter à cet endroit, des parties de deux gouvernails.
Le deuxième (à l’ouest de la bouée d’amarrage) est probablement celui de la goélette Tecumseh qui a fait naufrage à cet endroit en 1882.
Le site convient aux plongeurs de tous les niveaux.

#17. AVALON VOYAGER II – navire à moteur
Construction : Clarenville (Terre-Neuve), 1947 Longueur : 41,2 mètres (135 pieds)
Profondeur : jusqu’à 8 mètres (25 pieds)
S’est échoué en octobre 1980. Les dégâts ensuite causés par le temps et par un incendie n’ont laissé subsister que la carène de l’épave.
Site intéressant pour la plongée.

#22. LES GROTTES
Profondeur : entrée submergée à 6 mètres (20 pieds)
Situées le long de la rive de la baie Georgienne à environ 19 kilomètres (12 milles) à l’est de Tobermory.
Accès par un sentier pour les randonneurs à partir du début des sentiers du lac Cyprus.
Explorez les passages cachés qui mènent de l’intérieur de la grotte aux eaux de surface de la baie Georgienne.
Recommandées aux plongeurs de tous les niveaux et aux plongeurs libres. Accès par bateau à partir de Tobermory.

Plus de détails cliquer ici.

Playa Giron, Cuba – 26 mars au 2 avril 2010 avr 23

Pour ceux qui aiment les hôtels luxueux…oubliez Playa Giron, ce n’est pas un trois étoiles, mais bien un deux.

Si le but du voyage est uniquement le snorkeling je ne recommande pas Playa Giron mais
si la détente accompagnée de quelques randonnées palmées sont dans vos plans
ou si vous êtes à vos débuts en snorkeling…Playa Giron vous réserve une belle surprise.
La surprise n’est pas à l’hôtel…loin de là, car à part les gens très sympatiques qu’on y a rencontrés, il n’y a vraiment rien d’intéressant à l’hôtel.
Situé à 8 km à l’est de l’hôtel…un petit paradis vous y attend: Caleta Buena,
une aire de repos par excellence, avec un beau lagon, à l’abri des vagues pour nourrir les poissons.
Le bracelet de l’hôtel pour le tout compris inclut aussi Caleta Buena (repas et boissons).  On a qu’à payer la navette, 3 CUC pour l’aller-retour.

L’hôtel fait parti du village. Il est situé sur un vaste terrain, composé de plusieurs maisonnettes et sillonné par un troupeau de chèvres.
Les femmes de chambre font bien leur travail mais les chambres auraient besoin d’un coup de pinceau.
La nourriture est répétitive mais je m’en suis tout de même accomodé.
Dans la mer, un grand mur de béton protège l’hôtel des ouragans, mais gâche le paysage.
Pour changer du buffet répétitif, les casas particulars offrent des repas de langouste à 10 CUC.

De l’aéroport de Cienfuegos, on compte environ 1 heure 45 minutes pour le transport en autobus climatisé.
Belle destination pour la plongée bouteille.
Les randonnées palmées sont belles, mais profondes et se font aux mêmes endroits que celles en bouteille.
Trop profond pour vraiment en profiter…à moins d’être à l’aise pour plonger à répétition.
L’hôtel Playa Giron est situé à l’entrée de la Baie des Cochons.
Toutes les plongées se font à partir du bord avec l’original autobus bleu, voici le nom des sites.
Si le vent souffle du nord, les plongées se font plus près de l’hôtel.
Ronel et Armando du centre de plongée parlent français et nous accompagnent lors des plongées bouteille.
Des échelles sont installées tout le long de la côte aux sites de plongée, facilitant les entrées à l’eau.
Il n’y a pratiquement aucun bateau moteur dans ce secteur, le seul que j’ai vu était à Caleta Buena, pas besoin de drapeau de plongée.
En marchant le long de la côte on aperçoit souvent des petits bunkers de ciment.

Nous avons plongé à Playa Coral que je déconseille même pour les plongeurs bouteille…rien de spécial.
Notre Plongée à Punta Perdiz…fut belle mais profonde.
Ce qui m’a impressionné le plus, c’est qu’il y a beaucoup d’éponges tubulaires jaunes presque fluo.
D’après ma carte électronique Blue Chart (Mapsource), la côte semble similaire partout…pas de récif qui monte jusqu’à la surface.
Il me manque de l’info sur le snorkeling pour les autres sites plus loin dans la baie.
Le secteur de La Cueva de Los Peces à 17 km de Playa Giron a peut-être un récif peu profond…c’est à vérifier!!!
Si quelqu’un y a déjà plongé, faites part de vos commentaires s.v.p.

J’avais apporté avec moi une ceinture de plongée et le centre de plongée m’a fourni les plombs gratuitement.
J’ai trouvé mes descentes beaucoup plus faciles, car avec un wetsuit ça flotte beaucoup trop, il faut constamment palmer pour rester au fond.

String of Pearls:
Je n’ai pu observer ce phénomène nocturne car l’accès à la mer devant l’hôtel était difficile et il y avait trop peu de corail
Dans cette région il y a le Rancho Luna, un hôtel de même catégorie, mais plus agréable selon nos amis, avec une barrière de corail juste devant la plage. Une plongée de nuit y aurait probablement été facile. Dommage qu’il soit si loin de Caleta Buena.

Caleta Buena est un lagon d’un beau bleu, légèrement saumâtre.
Il y un centre de plongée offrant un tour de snorkeling en bateau pour 10 CUC par personne.
Ce site est situé 1.4 km à l’ouest du lagon dans une petite baie peu profonde.
J’avais remarqué cette petite baie par Google Earth avant de faire mon voyage. Nous y sommes donc allés à pied.
Une petite marche très relaxe de 20 minutes nous permet d’économiser et de profiter du temps de plongée que l’on veut.
Cela nous fait découvrir autre chose que le lagon.
Rien d’extraordinaire, mais ça vaut bien une plongée. J’y ai vu mes premières sabelles jaunes.
Il y a une seule entrée à l’eau, elle est en plein centre de la plage (rocailleuse. Un petit passage de 2 mètres de large en sable et dégagé d’oursins permet une sortie facile…Nager en ligne droite pour traverser l’autre côté de la barrière de corail…c’est le seul passage où la barrière est un peu plus profonde. Apporter des sandales pour l’entrée à l’eau.

Autres espèces observées durant ces vacances:
Quelques espèces de méduse…dont une en forme de collier (Siphonophore), un très beau poisson-lion (rascasse volante), un barracuda, une sole tropicale, un baliste royal (triggerfish), un chevalier ponctué avec son petit, des poissons trompettes, sars, sergents-majors, chirurgiens (atlantic blue tang), bourses écritures, poissons porc-épic, monnaies des caraïbes, arbres de Noël (Spirobranche) vidéo et de belles cornes d’élans (Elkhorn).

Je me suis amusé longtemps avec un rémora…Pour voir le vidéo cliquer ici.
Conseil pour le rémora: Ce grand paresseux recherche les formes horizontales pour s’y coller et ainsi voyager. Si vous n’aimez pas sa compagnie, tenez-vous à la verticale, il partira aussitôt…se trouver un autre taxi.

Les commentaires et descriptions trouvés sur internet sont assez justes…à part quelques points à clarifier:
Au moment, d’écrire ce résumé:
Le resto à la carte n’a pas ouvert ses portes
Pas de vin servi au repas et pas de téléphone dans notre chambre.
Il n’y a pas de terrain de tennis.
Il y a un coffre-fort dans les chambres, mais vous devriez apporter 4 piles de type AA…juste au cas. Pour voir les instructions cliquer ici.
Pour Caleta Buena j’ai lu que l’autobus transitait seulement 3 fois par semaine, mais à notre grande surprise c’était plutôt 1 à 2 fois par jour, et à tous les jours.

Pour son PRIX et surtout pour Caleta Buena…Playa Giron est une destination à faire au moins une fois…si le luxe n’est pas une nécessité!

Images de Playa Giron et Punta Perdiz:

Images de Caleta Buena:

Retouche photo (recette) avr 13

La qualitée d’une image est souvent liée au prix de l’appareil.
Il y a aussi une chose que la mer nous vole à chaque fois…
Ce sont les couleurs……Le rouge disparaît dès 3 mètres.
On aimerait bien les rapporter avec nous…comme dans nos souvenirs de voyage
Hélas avec nos petits APNs, les photos ne sont jamais représentatives de nos visions sous-marine.

La retouche photo est une façon de raviver les couleurs.
Les teintes peuvent être légèrement changées, mais l’allure générale me semble plus loyale.

Il existe différents programmes pour faire des retouches et aussi plusieurs recettes.
Sur le net je viens de trouver une façon de rehausser le rouge et je veux vous en faire part, car je l’ai bien aimé.

Recette testée avec Photoshop cs3 et cs4:

Dupliquer le calque 2 fois
sélectionnez: calque central et remplir de gris > menu Édition > remplir (fill) > 50% gris
Sélectionnez: calque du haut > mode de fusion Luminosité
Fusionnez les deux calques supérieurs
Ajouter un nouveau calque et remplir de rouge #FF0000
Modifiez le mode de fusion à produit (multiply)
Fusionnez le calque gris et le rouge
Modifiez le mode de fusion à superposition (screen)
Fusionnez le tout
Correction de niveau automatique > menu Image > Réglages > Niveaux AUTO

Si nécessaire…ajuster légèrement: le contraste et luminosité
La création d’un script permettra d’automatiser toutes ces étapes.

Il me manque un détail pour réussir cette manipulation avec PaintShopPro (mon favori).
Si vous connaissez d’autres recettes, que ce soit avec différents programmes…faite-nous en part dans un commentaire…
Cela serait apprécié.

La deuxième photo (avec retouche) est plus réaliste que l’original.

Bon montage!

…Suivi du Dicapac WP-711 avr 12

Pour avoir l’esprit tranquille et être certain de prendre des photos toute la semaine avec une caméra qui fonctionne, le sac étanche pour caméra est une solution économique(30$ transport compris sur Ebay).

Olympus ont réparé ma submersible Stylus tough-8000 (qui avait pris l’eau).
Ne voulant pas être encore déçu durant mon dernier voyage à Cuba, j’ai fait l’essai du Dicapac WP-711.
Un essai intensif d’une semaine dans les Caraïbes (dont plusieurs fois jusqu’à 10 mètres de profondeur) a donné d’excellent résultat…Pas une goutte d’eau dans le sac.
Un APN normal pourrait prendre de belles photos dans ce sac…mais à vos risques!

Le Dicapac vient avec une grande courroie pour le porter autour du cou.
Très simple d’utilisation…c’est un solide Ziplock que l’on rabat à trois reprises sur un velcro.
On doit faire attention pour que l’objectif de l’APN soit bien placé vis-à-vis la fenêtre du Dicapac.

Pour filmer avec mon Stylus-8000, il faut tourner la roulette dans le sac, ce qui devient vite un tour de force. Le nouveau modèle Stylus-8010 est équipé d’un bouton vidéo instantané beaucoup plus approprié à l’utilisation du sac étanche. Pensez-y lors de votre prochain achat d’APN.

Le Dicapac est résistant jusqu’à 10 mètres…
Donc…la FinePix XP10 peut maintenant plonger à cette profondeur grâce au Dicapac…
wow…pour la moitié du prix d’un stylus-8010…Ca devient intéressant…

Je ne vous souhaite pas d’avoir une infiltration d’eau à votre première journée de vacances
comme cela m’est arrivé au Roatan.

Je vous recommande fortement le sac étanche pour préserver longtemps votre appareil,
car la qualité n’est que très peu diminuée. Il existe différents modèles…même pour ceux avec un objectif amovible.

Lors de mes vacances à Playa Giron…Toutes les photos sous-marines ont été prises avec le Dicapac.
Il y a une photo de moi avec flash et une sans flash.

Bonne plongée!