Immersion

DESTINATION : JAMAIQUE
REGION : Negril (Westmoreland)
PÉRIODE : Mars 2016

Image1Enfin, à l’eau… on se laisse flotter sur une mer quasi calme en attendant le signal d’Owen, notre guide. « 3-2-1… » dit-il, tout en faisant le signe tant attendu (son pouce qui pointe vers le bas). Quasi simultanément, mes amis plongeurs et moi appuyons sur les boutons de purge de nos vestes afin de les vider d’air et ainsi amorcer la descente.

Enfin, ce monde… j’y suis de retour. Chaque bulle qui monte suivant chaque expiration est jolie. Chaque regard à cet environnement que je suis privilégiée de voir, je l’apprécie. Plus je descends et plus le tableau se précise et prend vie : couleur, poisson, reliefs… C’est ça la plongée loisir. C’est ça, juste ça, tout ça.

Image2La première plongée en voyage, c’est celle où « je me remet dedans ». Respiration lente, profonde, apaisante… prête à me balader sur le site « shark reef » situé à une soixantaine de pieds plus bas. Ce site porte ce nom car fréquenté par les requins nourrices. Bien dommage, lors de ma visite, ils s’étaient absentés. Au-dessus, le soleil joue à cache-cache : la luminosité varie au rythme des nuages qui défilent au-dessus. Lorsqu’un rayon de soleil passe, les récifs sont très beaux à cette profondeur et le mouvement du rayon fait l’effet d’un éclairage de scène.

La plongée suivante, après la pause en surface sur le bateau, c’est le site « coral reef ». De jolis récifs entre 60 et 80 pieds. Pendant le séjour, nous avons Image3aussi plongé les sites « Negril gallery » et « shallow plane » (un Cessna qui repose au fond de la mer, maintenant habité par une variété de poissons et coraux qui s’y développent). Nous y avons vu, entre autres, plusieurs concombres de mer, barracudas, murène, poissons perroquet, poissons trompette, raies du sud (southern stingrays), sergent major (bien sûr), plusieurs « sand divers ».

J’ai eu « ouï-dire » que le « throne room » serait un site vraiment spécial à faire. Situé à 40’ de profondeur, se trouve l’entrée d’un corridor qui mène à une grande chambre sous-marine d’une trentaine de pieds de large. Cette chambre serait habitée de requins nourrice, crevettes, crabes, etc.

Je considère que la plongée et la Jamaïque sont sur même rythme : relaxe. La mer est calme; il paraît qu’elle l’est souvent dans cette région, c’est une baie. Les sites que nous avons explorés en plongée sous-marine sont au large de Negril, sur la côte ouest de la Jamaïque. Pour se rendre aux sites que nous avons plongés, il fallait une vingtaine de minutes en bateau, la côte toujours visible.

Image4La zone de plongée est dans le « Negril Marine Park », espace protégé d’environ 160 kilomètres carrés. Les objectifs de ce parc sont la protection des espèces et de l’écosystème, la pêche responsable. La gestion de cet espace protégé remonte à 1998; c’est un heureux événement pour la région que ces efforts pour la préservation des sites car ils en ont et en auront encore besoin. Principalement, des efforts sont mis pour sensibiliser sur les techniques de pêches, ils ont créés des zones d’ancrage et ils font promotion de comportements éco-responsables. Mais il y a encore du chemin à faire (par les locaux et par les touristes).

C’est un sujet délicat, mais incontournable, que la modification de comportements dans une région qui vit de tourisme, de pêche et d’activités nautiques. Ce pays ne doit pas juste « avoir l’air » beau en image et au coup d’œil, il doit l’être pour vrai, au-delà des apparences.

La Jamaïque n’est pas une destination qui est très commentée dans les différentes revues « commerciales » spécialisées. Elle n’est pas décrite non plus comme « super » ou « hors de l’ordinaire » par plusieurs plongeurs. Pour ma part, s’il y a la mer (en eau chaude de préférence) et des endroits à découvrir: je suis contente et je vais me faire un plaisir de les explorer. Je suis plongeuse de loisir, simplement de même. Mais, ça, c’est la vacancière plongeuse qui le dit.

Je reconnais que la Jamaïque a des récifs qui semblent fatigués par moment. Dans les fonds marins, ce n’est pas l’effet « wow » des couleurs de Sainte-Lucie ni la vie diversifiée et abondante des récifs du Roatan, mais les plongées sont belles, le courant faible et même amusant par moment.

Amis plongeurs et apnéistes, la Jamaïque vous attend. Rendez-lui service en la respectant : ne pas toucher les coraux et prendre conscience de la portée de vos palmes et éviter de « râper » les récifs sont déjà un bon début.

Image5Au delà de ses kilomètres de sable doré, au-delà de ses superbes falaises tombant dans la mer des Caraïbes et au-delà de l’animation des plages ou de la ville, le silencieux monde sous-marin de la Jamaïque ne demande qu’à être visité en tout respect. «  Relax and slow down… welcome in Jamaica ‘mon! »

—– Pour plonger et l’apprécier, il ne faut pas être pressé. Il faut simplement se donner le temps de prendre le temps, de respirer, de voir, d’entendre et de se sentir bien pour le vivre, en toute sécurité. Ce sentiment de paix et bien être sous l’eau, je vous confirme qu’il n’est pas livré avec la certification et encore moins avec les équipements les plus hightech. Mon binôme et moi pouvons vous le certifier … Au fil de mes chroniques, en replongeant dans les précédents voyages, vous le découvrirez :-)

Jamaïque en septembre 2016

Negril-Falaises-en-jamaiqueBonjour tout le monde,

Voilà c’est officiel, nous serons à Negril en Jamaïque pour une semaine le 10 septembre 2016.

On a beaucoup hésité entre la location habituelle d’un appartement avec voiture, ou bien un petit tout inclus où on pourrait se faire gâter un peu et relaxer. Après de mures réflexions et surtout le fait que la conduite automobile est à gauche avec le volant à droite (comme en Angleterre), qu’il y a plus d’une heure de route entre l’aéroport de Montego Bay et Negril et que notre vol arrive en soirée, donc ma première expérience de conduite en Jamaïque se ferait à la noirceur, on a décidé d’aller vers un petit tout inclus situé sur les falaises de Negril et qui s’appelle le Samsara

L’hôtel est petit avec environ 50 chambres et offre un style de vacance plus personnalisé. De plus, le Samsara est affilié avec le Legends qui est situé directement sur la Seven Mile Beach. Il y a un service de navette gratuit et on peut profiter de tous les services dans les deux hôtels.

On prévoit plutôt se louer un scooter ou une moto à quelques reprises pour aller explorer des fonds marins autres que ceux des falaises.

Merci à Sara de nous avoir fait découvrir cette charmante destination au travers son article que vous pouvez lire ici.

Curaçao 2016-02-08 – Quatrième journée

On s’est dirigé vers le site de snorkeling Jan Thiel, mais c’était pour simplement constater qu’il y a beaucoup trop de vent et de vagues et la plongée en apnée est probablement foutue pour la journée complète. On a donc décidé d’aller se ravitailler à l’épicerie et après avoir dîné à l’appartement, on ira passer l’après-midi à visiter la ville Willemstad

On a pris plusieurs photos et dégusté une bonne bière sur la terrasse principale en ville tout en regardant le fameux pont flottant s’ouvrir pour laisser passer un voilier.

Le marché flottant 2016-02-08_13h45m01s 2016-02-08_13h45m04s 2016-02-08_13h45m31s 2016-02-08_13h49m14s 2016-02-08_13h57m51s 2016-02-08_13h57m56s 2016-02-08_14h07m07s 2016-02-08_14h46m18s 2016-02-08_14h51m21s 2016-02-08_14h53m44s 2016-02-08_14h54m50s 2016-02-08_15h30m24s

Curaçao 2016-02-07 – Troisième journée

Quelques discussions ce matin à savoir où aller faire de la plongée en apnée. Les vents sont très forts et les vagues assez hautes. Selon Windguru nous aurons des pointes de vent à 46 kmh et des vagues de 2,1 m. Il y a aussi le carnaval en ville aujourd’hui et si nous allons vers l’ouest, on va être pris dans la fête et probablement de gros embouteillages à cause du défilé qui doit traverser la ville. J’ai donc analysé sur des cartes l’emplacement des différents sites de plongées situés à l’est de l’île et je constate que le site du Tugboat est dans une baie qui sera probablement protégée des vagues. On a donc pris la direction de Tugboat vers 10h. C’est facile de s’y rendre c’est à l’est de l’île à environ 25 minutes de route. Les indications dans le guide de snorkeling de Galen  étaient parfaites et encore une fois, je recommande fortement d’avoir une application GPS sur votre appareil mobile. Il n’y a aucune logique dans la structure des routes à Curaçao; c’est comme si au fil des années, les gens se sont construit des maisons un peu partout sans aucune réglementation et ils ont fini par faire des routes pour se rendre aux maisons. On passe notre temps à tourner à gauche, ensuite à droite et ainsi de suite à chaque coin de rue.

Le site de Tugboat Le trajet vers Tugboat

Une fois rendu sur le site, je constate qu’il y a un fort courant qui traverse la baie et l’on ne sait pas exactement où se trouve l’épave du Tugboat. Par chance, nous avons croisé un sympathique monsieur qui semble avoir un kiosque d’artisanat dans le dive center et qui a eu la gentillesse de tout nous expliquer  en détail ou se trouvent tous les points d’intérêts. L’homme semblait très expérimenté et il nous a rassurés concernant le courant. Il a dit qu’on serait correct pour se rendre au Tugboat et qu’après, c’était à nous de juger la force du courant, car quand on continue dépassé l’épave du Tugboat, on peut se diriger à la nage vers le site de Director’s Bay où selon plusieurs et aussi le guide de Galen, serait le plus beau site de snorkeling de l’île.

Director's Bay Director's Bay

Situer l’épave est assez facile ; après avoir garé la voiture, dirigez-vous à pied sur la plate-forme en bois entre le dive center et le petit casse-croûte. La plage devrait être à votre gauche et le gros quai pour les bateaux à votre droite. En regardant vers le large et un peu vers la gauche, vous allez apercevoir 3 plates-formes d’amarrage. Vous devez passer entre la plate-forme d’amarrage la plus à gauche et le mur de corail. L’épave de Tugboat se trouve environ 100 mètres dépassés la plate-forme, c’est difficile de la manquer l’épave est bien conservée et assez près de la surface que vous pouvez même vous tenir debout sur la partie avant du bateau

2016-02-07_11h37m35s 2016-02-07_11h38m04s 2016-02-07_11h39m19s2016-02-07_11h43m28s

On a passé beaucoup de temps autour de l’épave, car il y a beaucoup de vie à l’intérieur du bateau et l’eau était d’une clarté incroyable. Les vagues nous faisaient voyager un peu, mais c’était très facile de rester sur place et explorer l’épave. On c’est ensuite dirigé vers encore plus à l’est vers Director’s Bay en longeant la falaise de corail, mais cette fois on a rencontré des vagues très fortes qui nous ont fait rebrousser chemin. On est revenu par le même chemin et on s’est dirigé vers le quai où était amarré un énorme bateau. Le passage sous les quais est toujours très impressionnant ; on à l’impression de se retrouver dans un autre monde sombre ou tout semble lugubre. Le quai est très long et c’est clairement indiqué de ne pas s’approcher du bateau alors on a traversé sous la passerelle de chargement du bateau pour se rendre dans la baie de l’autre côté.

2016-02-07_11h37m07s 2016-02-07_11h42m01s 2016-02-07_11h38m13s

L’homme qu’on a rencontré plus tôt nous avait indiqué un endroit dans l’autre baie ou l’on pourrait apercevoir des hippocampes à cause des vieux tuyaux de cuivre jetés à l’eau il y a longtemps
Gardez en tête que le site de snorkeling de Tugboat est un endroit industriel et n’a rien d’attrayant. En fait, le site est plutôt épeurant et jamais on ne penserait aller faire de la randonnée palmée dans un tel endroit. On a traversé la baie au complet pour se rendre à l’endroit sous le château et l’on a exploré vraiment à fond cet endroit, mais vu aucun hippocampe. Le chemin du retour a été plus difficile, car on palmait à contre-courant, donc ça été assez long pour revenir sous la passerelle. Une fois revenu dans la baie du Tugboat, on s’est dirigé vers la plage et sorti de l’eau. Ça faisait deux heures qu’on palmait dans le courant et le repos était bien mérité

trajet_tugboat 2016-02-07_13h03m12s 2016-02-07_12h09m38s 2016-02-07_12h08m58s 2016-02-07_12h11m18s 2016-02-07_11h45m44s 2016-02-07_11h44m44s 2016-02-07_11h33m14s 2016-02-07_12h05m32s

Cette plongée a été exceptionnelle et vraiment très satisfaisante. On est revenu à l’appartement pour manger rapidement et tout de suite retourner faire du snorkeling dans la baie accessible  facilement par un sentier et quelques marches directement de notre site. Il n’y a rien de vraiment exceptionnel à cet endroit, mais notre intérêt principal était de se diriger vers l’enclos à dauphin qui est situé sur la rive juste en face. En fait, notre appartement est situé juste à côté de l’aquarium de Curaçao où ils présentent des spectacles de dauphins. Il faut simplement traverser la baie et aller les regarder sous l’eau au travers le grillage qui délimite leur enclos ; il y a deux larges portes grillagées qui permettent de voir à l’intérieur de l’enclos. Ce n’est pas parfait, mais on a pu constater que les dauphins étaient conscients de notre présence et venaient se promener devant nous

2016-02-07_15h39m36s 2016-02-07_15h38m26s 2016-02-07_15h37m44s Le grillage de l'enclos à dauphin 2016-02-07_15h30m41s 2016-02-07_15h30m33s 2016-02-07_15h30m31s Protégés des vagues par les roches

Il y avait beaucoup de vagues près de la deuxième porte, par contre on était protégé par des murs de roches installés par des humains pour protéger l’intérieur de la baie où se trouve aussi la plage privée. On est revenu doucement vers notre point de départ et Marie-Josée et Sylvie ont décidé de continuer un peu loin. Je n’étais pas vraiment d’accord, car il y avait beaucoup de courant et l’endroit où elles se dirigeaient créait un effet d’entonnoir avec le courant, mais je ne voulais pas passer pour le trouble-fête avec mes mises en garde constantes sur les courants. Et en fin de compte, elles se sont fait prendre dans le courant et ont dû se débattre beaucoup pour s’en sortir. Je ne veux pas faire peut aux gens, mais mieux vaut être très prudent que de se faire éjecter au large par un courant passant, surtout quand on peut le prévoir. Soyez logique et analysez les environs avant de vous lancer à l’eau, surtout quand il y a de forts vents et de grosses vagues. Les courants ne pardonnent pas.

Curaçao 2016-02-06 – Deuxième journée

Ce matin, on a pris le temps de manger un bon petit déjeuner et de profiter de la visite des iguanes pour prendre de belles photos.

IMG_20160206_090148 IMG_20160206_090623 IMG_20160206_090842

En vue du déménagement vers le nouvel appartement sur la côte est de l’île, nous avons décidé de ne pas aller faire de snorkeling et de ne pas aller à la
plage aujourd’hui.

On a préparé nos valises et on était prêt à partir vers 11h, J’ai téléphoné la responsable pour le nouvel appartement afin de savoir si ce serait possible d’avoir l’appartement avant 15h. Elle nous a mentionné que ce n’était pas possible avant 14h. J’ai alors demandé si on pouvait aller simplement aller y déposer nos valises et on irait,faire nos courses en attendant que l’appartement soit prêt. Cette entente faisait son affaire et on s’est donné rendez-vous à 11h40 devant le portique du Casa Curacao Ocean Resort

Le trajet Notre voiture

La ville de Curacao est très grande et trouver son chemin avec une carte routière au travers ce labyrinthe de routes est pratiquement impossible. Par chance, j’avais l’application GPS gratuite maps.me sur mon téléphone portable, car on n’aurait jamais trouvé l’endroit. Avec un peu de retard, on a finalement trouvé le complexe d’appartements, rencontré la responsable, déposé nos valises et nous sommes repartis aussitôt vers le supermarché Van Den Tweel que l’on connaît bien de Bonaire

Entrée Première chambre Première chambre Première chambre Première salle de bain Première salle de bain Deuxième chambre Deuxième chambre Deuxième chambre Deuxième salle de bain Deuxième salle de bain Salla à manger et salon Salla à manger et salon Salla à manger et salon Salon Cuisine Cuisine CuisineTerrasse Terrasse Terrasse Vue sur la piscine et la mer Vue sur la piscine et la mer

Nous avons été un peu déçus du marché à cause du manque de produits, mais surtout pour les prix qui nous semblaient très élevés comparativement à Bonaire. On a tout de même fait une bonne première épicerie officielle et sommes retournés à l’appartement à 14h pour aller ranger nos achats

On a ensuite marché jusqu’à la petite plage privée pour les résidents et locataires du Casa Curacao Ocean Resort. Aussi, selon la responsable, il y a du snorkeling intéressant à faire dans la petite baie et si on traverse de l’autre coté, on peut s’approcher des grillades de l’enclos à dauphins et peut-être avoir la chance de les regarder. L’appartement est situé tout près de l’aquarium de Curaçao qui offre des spectacles de dauphins quotidiennement. La plage est petite, tranquille et à l’abri des grosses vague. Un endroit parfait pour se reposer, prendre un peu de soleil ou faire de la lecture.

Descente vers la plage privée Plage privée Plage privée Plage privée Plage privée Vagues à l'entrée de la plage Enclos à dauphins de l'aquarium de Curaçao Marie-Josée et Sylvie Sylvie et Jean

On est retourné à l’appartement pour profiter de la piscine et relaxer un peu pendant environ une heure avant de retourner vers une autre épicerie pour aller chercher les items qui nous manquaient. On est allé cette fois au Magusa Hypermarket et on a été très impressionné par la quantité, les choix et les prix très bas comparativement au Van Den Tweel. Nous avons terminé l’épicerie vers 20h et sommes retournés à l’appartement pour commencer à préparer le souper. C’est un peu tard, mais on avait tous très faim après une journée longue et difficile après avoir traversé l’île d’ouest en est et les  deux balades à l’épicerie. Ç’a tout de même été une très très belle journée qui nous a permis de découvrir l’île et encore une fois, notre appartement est tout à fait incroyable. On a eu droit à un accueil chaleureux et une grande disponibilité de la responsable qui est vraiment très gentille

L’endroit est sécuritaire et l’accès est protégé par des grillages. Nous avons une moins belle vue que le premier appartement, mais celui-ci est beaucoup plus beau et mieux entretenu.

« Older posts