Curaçao 2016 – Choses à savoir

Bonjour tout le monde

DSCF2177Comme premier article sur Curaçao, j’ai décidé de simplement faire une liste de choses importantes à savoir à propos de Curaçao. Ce sont des notes que je prenais quotidiennement pour faire suite à des découvertes ou lorsqu’on obtenait des réponses aux questions qu’on se posait avant de partir. Pour des raisons de lisibilité, le terme NAF sera utilisé au travers l’article pour désigner la devise de Curaçao

La devise

  • La devise  à Curaçao est le Florin (Antilles Guilder ou ANG ou encore NAF)
  • Vous ne pourrez pas trouver de Florin au Canada et c’est inutile d’essayer d’en trouver. Par contre, vous pouvez en retirer directement de presque tous les guichets automatiques sur l’île.
  • Tous les guichets automatiques de la banque Bankomatico, sont compatibles avec le protocole PLUS de la caisse populaire ou autre banque. Il y a aussi quatre guichets automatiques de la banque RBC
  • Les guichets automatiques vous donnent le choix de retirer votre argent en Florin ( ANG) ou en US, mais ce dernier est déconseillé, car vous perdrez au change. Les commerçants arrondissent les montants US à leur avantage et vous donnent le change en Florin.
  • Lorsque vous retirez de l’argent en Florin du guichet automatique, la conversion se fait directement en argent canadien. À titre d’exemple, nous avons retiré un premier 500 NAF et après conversion, le montant débité était de 398$ CAD. La deuxième fois que nous avons retiré un autre 500 NAF, cette fois le montant était de 401$ CAD
  • Le Florin et l’argent US sont acceptés partout sur l’île, mais renseignez-vous toujours si les prix affichés sont en Florin ou en US. Vous pourriez avoir des surprises autrement
  • Lorsque vous payez par carte de crédit, le montant est facturé en US et ensuite converti en Canadien par votre institution et selon le taux en vigueur
  • Je conseille donc de partir avec un peu d’argent US pour votre arrivée sur l’île et vous pourrez par la suite obtenir facilement des Florins

Location de voiture

  • DSCF0196Nous avons loué notre voiture, une Nissan Almera chez Prins car rental où nous avons eu un excellent service tout au long de nos deux semaines. Le montant total de la location incluant la’assurance était de 584,74$ US pour deux conducteurs pendant deux semaines.
  • Il est fortement suggéré d’avoir un permis de conduire international pour conduire à Curaçao. Vous pouvez en obtenir un chez CAA Québec pour 25$ CAD
  • Toujours prendre des assurances avec la location automobile. Si vous ne voulez pas payer la pleine assurance, couvrez votre location pour un montant déductible que vous serez à l’aise de payer
  • Ils ont deux types d’assurances disponibles :
    1. Pour un montant additionnel 5$ par jour, vous êtes couverts à 100% avec un montant déductible de 200$ US en cas d’accident
    2. Pour un montant additionnel de 15$ par jour, vous êtes couverts à 100% avec aucun montant déductible
  • Avoir un GPS ou une application GPS pour votre appareil mobile et qui fonctionne sans Wi-Fi. Pour Android, je conseille l’application Maps.me qui fonctionne très bien à Curaçao et qui détient une grosse base de données qui permet de rechercher tous les endroits par nom ou par adresse, incluant les sites de plongée. C’est la meilleure application de GPS que j’ai trouvée pour voyager. L’application est disponible pour Android et pour Apple
  • Pour les inconditionnels de Google maps, c’était pratiquement inutilisable, même en ayant téléchargé hors-ligne à l’avance les cartes de Curaçao. L’application était lente, imprécise et pas mieux qu’une carte en papier. Donc la première option de Maps.me est la meilleure.
  • Si croyez pouvoir vous passer d’un GPS et vous orienter avec des cartes, alors bonne chance à vous, car la majorité des routes ne sont pas identifiées et les gens sur Curacao conduisent vite, ne font jamais d’arrêt et ne sont pas très patient. Soyez toujours très prudent en conduisant.
  • Avoir un cellulaire qui fonctionne dans le pays de destination et qui peut fonctionner avec les numéros d’urgences locaux.
  • Notre téléphone ne fonctionnait pas pour faire le 199 (service d’évaluation d’urgence en cas d’accident) mais on pouvait communiquer directement avec l’agence de location qui s’occupait de faire le 199 pour nous
  • Contrairement à Bonaire, il est conseiller de toujours barrer les portières et lever les vitres. Ne jamais laisser d’objets de valeur à la vue dans la voiture et si possible, ne jamais transférer les objets de valeur de la voiture au coffre à la vue de tout le monde dans les stationnements. Il ne nous est rien arrivé de malheureux avec les vols pendant notre séjour, mais une personne avertie sera toujours plus prudente

L’île de Curaçao

P1050717 P1050707 DSCF0309

  • Le coût de la vie est similaire à celui du Québec. Certaines choses sont plus chères et d’autres moins, donc ça finit par s’équilibrer.
    • Vous pouvez avoir une bonne bouteille de vin comme un Trapiche Malbec pour 11 NAF ce qui équivaut à environ 8,80$ CAD ce qui est moins cher qu’au Québec
    • L’épicerie nous a couté 918,60 NAF pour quatre adultes pendant deux semaines, ce qui équivaut à 765$ CAD, ce qui selon moi est très raisonnable. En tenant compte du fait qu’il faut tout acheter au départ comme les condiments et les épices, l’épicerie a couté environ 95$ CAD par personne par semaine
  • Nous avons payé l’essence à 1,31 NAF le litre pour un total de 89,75 NAF pour deux semaines, soit environ 75$ CAD
  • Plusieurs noms et mots en Deutch s’écrivent avec des lettres en double. Donc si vous voyez des noms d’endroits qui vous semblent écrits bizarrement, ce ne sont pas des fautes d’orthographe
  • La population de Curaçao est de 153,500. Ce n’est donc pas une petite île comme Bonaire.
  • La langue parlée est le Papiamento dont environ 60 % du lexique de la langue vient du portugais, 25 % de l’espagnol, et le reste du néerlandais, du français, de l’anglais et de langues africaines. Quand on écoute attentivement, on peut facilement entendre des mots espagnols
  • La ville de Willemstad est située au centre de l’île et 98,500 personnes y habitent, soit environ 65% de la population totale de Curaçao
  • La plupart des plages sont payantes. En fait, souvent ce sont les chaises que l’on doit payer et l’accès à la plage est gratuit. Si vous allez simplement faire de la randonnée palmée, vous n’aurez pas à payer. La moyenne est environ 7 NAF par chaise pour la journée. Il y a aussi quelques plages qui font payer pour le stationnement. Sur nos deux semaines de vacances, nous avons payé seulement deux fois pour des chaises et une fois 10 NAF pour un stationnement
  • Arrivez tôt sur les plages si vous voulez avoir une bonne place. Il y a des croisières presque tous les jours et les chaises disparaissent rapidement
  • Les plus belles plages de sable sont situées sur la côte Ouest de l’île qui est plus à l’abri des vagues. La plupart des plages sont dans de petites baies protégées où l’on peut aussi faire de la plongée en apnée en longeant les parois de la baie
  • Par contre, la plupart des plages sont un mélange de débris de coraux et de sable
  • Les plus beaux sites de plongée en apnée sont sur la côte Est de l’île qui est souvent inaccessibles à cause des vagues. De ce côté de l’île, je n’ai vu aucune plage de sable, strictement des débris de coraux et les souliers de plage sont fortement suggérés
  • Vous devez absolument visiter le centre-ville de Willemstad avec ses petites maisons de couleurs et son pont flottant qui se déplace pour laisser passer les bateaux dans la baie. Il y a une grande section piétonnière avec plusieurs commerces et même quelques outlets (magasins d’usine). La plupart des commerces ferment à 18 h, mais quelques restos restent ouverts jusqu’à 21 h
  • Si vous allez dans le secteur de Willemstad, vous devez aller visiter Mambo beach Boulevard. Il s’agit d’une allée piétonnière sur le bord de l’eau où il y a plein de petits commerces, de restaurants et quelques discothèques qui s’activent le soir venu.

La plongée

DSCF0154 DSCF2237

  • Sur tous les sites de plongée et les plages , le courant passe normalement de la gauche vers la droite, donc les plus beaux récifs sont toujours du côté gauche de la baie. Quand il y a des orages, les vagues vont s’écraser du côté droit de la baie, donc les coraux sont habituellement plus abîmés du côté droit
  • Voici la liste des sites de plongée en apnée répertoriés selon le secteur de l’île.  En utilisant l’application Maps.me mentionnée plus haut, vous pourrez facilement retrouver ces endroits en inscrivant simplement le nom. Si vous ne trouvez pas avec le nom officiel, essayez avec un nom alternatif entre les parenthèses
    • À l’est de Willemstad
      • Directors Bay
      • Tugboat
      • Playa Caracasbaai
      • West Caracasbaai
      • Jan Thiel
    • À l’ouest de Willemstad
      • Playa Piscadera (Piscadera Playa Largu, Long Beach)
      • Blue Bay (Blauwbaai)
      • Vaersenbaai (Vaersen Bay, Kokomo Beach)
    • Milieu de la côte ouest
      • Playa Daai Booi (Daaibooi Bay, Daaibooibaai)
      • Playa Porto Marie (Playa Porto Mari, The Valley)
      • Playa Cas Abou (Cas Abao)
      • Playa Largu (Long Beach)
    • Côte Ouest
      • Santu Pretu (Black Sand Beach, Boca/Boka)
      • Playa Santa Cruz (Boca/Boka Santa Cruz)
      • Playa Lagun
      • Playa Jeremi
      • Playa Kenepa Chiki (Klein Knip, Little Knip)
      • Playa Abou (Playa Kenepa Grandi, Grote Knip)
      • Playa Kalki (Alice In Wonderland)
  • Parce que plusieurs plages sont constituées d’un mélange de débris de coraux et de sable, je vous conseille fortement des palmes ouvertes avec chausson en néoprène pour vous permettre d’entrer et sortir de l’eau de façon plus sécuritaire. Les palmes ouvertes avec chausson sont plus faciles à mettre et enlever une fois à l’eau
  • Si vous n’avez pas de palmes ouvertes avec chaussons en néoprène, apportez des souliers de plages que vous pourrez enlever une fois assez loin à l’eau pour flotter et enfiler vos palmes chaussantes. Vous pourrez attacher vos souliers de plage après vous à l’aide d’un mousqueton, ou tout simplement les mettre dans votre combinaison ou maillot pour les avoir à portée de main au moment de sortir de l’eau
  • Attention aux courants
    • L’océan coule comme une rivière. Ce flux est appelé courant est différent des vagues et peut se déplacer dans la direction opposée aux vagues. Les courants océaniques peuvent se déplacer de gauche à droite le long du rivage, ou vous éloigner du rivage, être fort près du rivage et faible plus loin, ou faible près du rivage et plus fort dans les différents endroits où vous palmez
  • Comment reconnaître que vous êtes dans un courant
    • La meilleure façon de savoir est d’arrêter de palmer et regarder vers le fond de l’océan. Pouvez-vous détecter un changement dans votre position par rapport au fond de l’océan immobile? Oui? À quelle vitesse vous déplacez-vous? Pouvez-vous facilement nager en sens contraire et revenir au point que vous regardiez? Où faut-il un peu d’effort pour revenir en arrière, où vous faites du sur-place?
  • Soyez toujours prudent avec les courants. Il est très difficile et parfois même impossible de nager une distance quelconque à contre-courant.

Voilà en gros les points importants que j’ai retenus de Curaçao et que je tenais à partager avec vous avant de publier mon article officiel qui devrait paraître en ligne d’ici quelques semaines.

À bientôt et merci de nous suivre

1 Comment

  1. Bonjour, nous partons pour Curaçao dans quelques mois avec nos deux adolescents (14-16 ans). Est-ce que l’île est sécuritaire ?? Mon fils est allergique aux arachides. Est-ce que les épiceries ressemblent aux nôtres, est-ce que l’on retrouve des produits similaires ?? Quelques restaurants à me suggérer pour le souper et qui sont abordables ?? Nous sommes des habitués de Aruba mais avions le goût de voir autre chose.
    Merci,
    Isabelle

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Translate »