Category: Appareil photo numérique (page 1 of 5)

Remise postale de 50$

J’ai des coupons de remise postale d’une valeur de 50$ valide à l’achat de tout nouvel appareil numérique ou objectif Fujifilm. Si vous avez acheté récemment ou avez l’intention d’acheter un appareil numérique de Fujifilm, écrivez-moi et je vous indiquerai comment procéder.

 

 

Appareils photos numériques FUJIFILM

xp70

Bonjour tout le monde,

Comme à chacun de nos voyages, FUJIFILM Canada a eu la gentillesse de nous prêter des appareils photo numériques résistant à l’eau afin que l’on puisse les tester dans des environnements parfois assez extrême.

Quand je parle d’extrême, je ne fais pas seulement allusion à la plongée en apnée, mais à tout l’environnement auquel les appareils sont exposés pendant deux semaines. Je définirais donc deux semaines de plongée en apnée sur un catamaran comme un environnement intense pour les raisons suivantes :

  1. Les appareils photo sont constamment exposés au soleil et aux intempéries à l’extérieur du catamaran. L’espace étant restreint à l’intérieur, le seul moment où les appareils photo étaient permis à l’intérieur était pour la recharge. Le reste du temps, ils sont principalement à l’extérieur
  2. L’eau douce à bord d’un catamaran est une denrée précieuse qui doit être constamment économisée, donc les appareils ne sont pratiquement jamais rincés à l’eau douce après les sorties et sont ensuite exposés ainsi au soleil pour une partie de la journée
  3. Les mises à l’eau et les embarquements sur le catamaran ne sont pas toujours faciles par fois très houleuse. Les appareils photo se font brasser et souvent heurter

Fujifilm nous ont fourni 3 appareils photo dont deux XP-70 et une XQ1 avec boitier à l’épreuve de l’eau.

Finepix XP-70

  • Les deux appareils photo ont fonctionné parfaitement tout au long du voyage. Il y en a une des deux dont la portière qui donne accès à la batterie devenait plus difficile à ouvrir vers la fin du voyage, probablement à cause du sel et du manque de rinçage à l’eau claire, mais elle a continué à fonctionner parfaitement.
  • À notre retour, nous avons fait tremper longtemps les deux appareils dans l’eau douce et tout est redevenu à la normale, le sel semble s’être dilué.

Fujifilm XQ1

  • La XQ1 m’a causé un souci après quelques jours d’utilisation. Je dois d’abord spécifier qu’il n’y a pas eu de bris ou d’infiltration d’eau avec l’appareil, mais plutôt un problème de configuration et de manque de connaissances de ma part.
  • Le problème est survenu après quelques jours d’utilisation après avoir installé une nouvelle carte SD dans l’appareil, car la précédente était pleine. Je recevais ensuite constamment le message « Frame No Full » et je ne savais pas s’il s’agissait d’un problème avec l’appareil ou d’un paramètre à changer. Je n’avais pas accès à l’Internet pendant notre voyage, donc je n’ai pas pu faire de recherches pour tenter de corriger le problème. J’ai toute de même validé certains paramètres de base dans la configuration, mais j’ai décidé de laisser l’appareil de côté n’ayant rien trouvé d’évident qui pourrait corriger le problème.
  • À mon retour au Québec, j’ai cherché sur Internet et trouvé que le paramètre pour initialiser le « Frame No » était sous le menu de configuration « Save Data Setup« . J’ai lancé le paramètre « Renew » du « Frame No. » et l’appareil fonctionne bien maintenant.
  • Si je puis me permettre un conseil aux ingénieurs de FUJIFILM, ce paramètre devrait être mieux documenté ou du moins plus facilement accessible dans les menus de configurations et non caché sous « Save Data Setup » qui selon moi n’a rien en rapport avec le « Frame No ».

En conclusion, je constate à chaque fois que les appareils photo numériques à l’épreuve de l’eau s’améliorent en qualité et en robustesse, tout en restant très abordables.

Merci encore à FUJIFILM

Holguin – Sol Rio de Luna Y Mares Resort du 23 octobre au 1 novembre 2014

Bonjour tout le monde,

Voici quelques nouvelles récentes du monde de la plongée en apnée

Holguin

hotelNous partons le 23 octobre 2014 pour une petite vacance de 9 jours en amoureux dans la région de Holguin à Cuba. Je sais que j’ai déjà fait une revue pas très élogieuse de la plongée en apnée dans cette région, mais ma revue était limitée au secteur devant l’hôtel du Playa Costa Verde et les environs proches.

Cette fois, nous y retournons avec l’intention d’explorer la région complète et essayer d’y découvrir des trésors cachés. Nous suivrons surement l’itinéraire de François qui avait déjà assez bien détaillé la région et nous essayerons d’y apporter notre touche personnelle.

Nous serons au Sol Rio de Luna Y Mares pour une période de 9 jours, soit du 23 octobre au 1er novembre 2014

Tobermory dans la baie Georgienne

Nous avons loué cet été un chalet avec nos amis Sylvie, Joël, MaTante et Jean dans la région de Tobermory, sur le bord du lac Huron. Nous étions à environ 15 minutes du village en voiture.

Nous n’avons pas pu faire autant de randonnées palmées que prévue, car certaines épaves sont inaccessibles à partir du rivage parce que les terrains donnant accès à l’eau sont privés et ont ne peut y passer. Il faut absolument une embarcation pour s’y rendre.

Nous avons visité l’île de Flower Pot et dans le même trajet, on nous amène voir les épaves de la surface

P1040803P1040806P1040808P1040810P1040827P1040829P1040830P1040839Tobermory août 2014 039

Nous avons effectué une randonnée palmée d’environ 1 heure dans le secteur du Grotto. L’eau était à 16,5 degrés Celsius (62 Fahrenheit). Nous sommes entrés dans la grotte, mais personne n’a plongé pour ressortir de l’autre côté de la grotte. Pour une raison que j’ignore, j’étais incapable de garder mon souffle pour plus que 20 ou 30 secondes. je crois que c’était probablement dû à la température de l’eau ; mon corps travaillait fort pour essayer de conserver sa chaleur ce qui m’empêchait d’oxygéner mon corps correctement

DSCF1480DSCF1482DSCF1485DSCF1486DSCF1488DSCF1491

Nous avons passé une semaine fantastique et le chalet était superbe. Bonne bouffe, bon vin, bons amis, des moments inoubliables.

P1040844P1040845P1040846P1040847P1040848P1040849P1040850P1040851P1040852P1040854Tobermory 086

Revue de la caméra XQ1 de Fujifilm

Juste une petite note pour aviser les gens que ma revue de l’appareil photo numérique XQ1 de Fujifilm est maintenant disponible directement sur le site de Fujifilm Canada

Évaluation : Appareil photo numérique Fuji XQ1 avec caisson

Je vais commencer par spécifier que nous n’avons pas la prétention d’être des professionnels de la photo. Bien au contraire, nous sommes des amateurs et notre modeste blogue est amateur aussi. Par contre, en explorant notre site, vous découvrirez que nous avons beaucoup voyagé et surtout essayé plusieurs appareils photo numériques différents ; le but de nos voyages étant principalement pour faire de la plongée en apnée, nous recherchons toujours les meilleurs appareils qui nous permettront de rapporter des souvenirs de nos explorations sous-marines en images de haute qualité.

Nous ne commenterons pas la densité des pixels, l’exposition des photos, ni les courbes de couleurs, mais plutôt l’utilisation des appareils photo numériques dans un environnement de plongée en apnée effectué par des amateurs. Les appareils  sont souvent confrontés aux éléments tels les vagues, les descentes en profondeur brusques, les courants,  le vent et l’eau salée. Les appareils se font brasser, heurter, manipuler brusquement et après cela, en essayant de se stabiliser dans les vagues, on s’attend à ce que celui-ci performe adéquatement et nous livre la photo parfaite. Donc en tant que consommateurs et utilisateurs, nous sommes exigeants et on s’attend à beaucoup de nos appareils photo numériques.

Qualité des vidéos et photos sur le site

Pour des raisons d’espace disque et de rapidité d’affichage, la plupart des photos dans cet article et aussi sur le site complet ont été modifiées pour en réduire la grosseur et par le fait même, en réduire aussi la qualité. Les images que vous voyez sur se site ne représente en rien la qualité réelle des photos originales. La même chose s’applique aux vidéos, qui sont diffusé par la plate-forme Youtube sur laquelle nous n’avons aucun contrôle. Youtube converti automatiquement vos vidéos HD vers leur codec propriétaire VP9 ou VP8, qui sont loin d’offrir la qualité native du codec H.264 de votre appareil photo numérique.

J’aimerais spécifier une dernière chose avant de continuer : au début, on avait des exigences qui ont évolué au fil du temps, comme le fait que l’appareil devait être très petit, car je le portais dans un brassard pour que ce soit moins encombrant et aussi, l’appareil devait être très abordable tout en étant de bonne qualité, car dans le cas d’une infiltration d’eau, c’est toujours moins frustrant lorsque l’investissement initial est moindre. Au cours des derniers voyages, j’ai découvert les bracelets flottants qui permettent de garder l’appareil au poignet pendant sa randonnée palmée : Ceci permet un accès plus rapide à l’appareil, par contre, celui-ci se fait brasser beaucoup plus et doit être très robuste.

Lors de notre dernier voyage à Bonaire, Fujifilm Canada a eu la gentillesse de nous prêter pour évaluation, un appareil photo numérique complètement différent de ce que l’on a utilisé à date : Il s’agit d’une toute petite caméra de haute qualité, soit la XQ1 accompagnée d’un caisson à l’épreuve de l’eau. Je n’avais jamais utilisé d’appareil avec caisson auparavant en pensant que ce serait trop encombrant dans l’eau et que ce serait difficile à manipuler. Par contre, comme j’ai mentionné précédemment, nos exigences évoluent et l’on essaye de garder l’esprit ouvert à essayer de nouvelles choses.

Ma première constatation en ouvrant le paquet, est vraiment la petitesse de l’appareil photo numérique et aussi du caisson à l’épreuve de l’eau. Je me suis empressé d’aller voir sur Internet les spécifications de l’appareil et c’est à ce moment que j’ai compris ; voilà le meilleur des deux mondes. Un petit appareil photo numérique de grande qualité que je peux apporter partout lorsque je fais du tourisme sur terre, et le même appareil peut me suivre sous l’eau.

Voici un résumé des spécifications de la XQ1

  • Capteur image : CMOS II X-Trans de 2/3 po à filtre de couleurs primaires
  • Nombre total de pixels : 14,5 millions
  • Écran ACL : Écran ACL couleur à matrice de points de 3 po, environ 920 000 pixels
  • Objectif : Objectif Fujinon à zoom optique 4x
  • Enregistrement de clips : HD intégrale 1920 x 1080 à 60 ips
  • Transmetteur sans fil : IEEE 802.11b / g / n (protocole sans fil standard)
  • Sortie HDMI : Connecteur micro-HDMI
  • Interface numérique : USB 2.0 à haute vitesse

Cliquez ici pour voir les spécifications détaillées

Avant de partir en vacances, j’ai fait quelques tests à la maison pour  essayer les différents modes et très sincèrement, pour ma part, l’idéal est de laisser l’appareil en mode SR Auto évolué qui s’occupe de tout. Comme j’ai mentionné précédemment dans l’article, je suis un amateur, mais, j’ai toujours rêvé de faire le genre de photos ou un objet au-devant est au foyer et le paysage derrière est flou. C’est peut-être très facile à faire pour bien des gens, mais je n’ai pas les connaissances pour faire ce genre de photos. Avec la XQ1, on s’approche simplement de l’objet pour activer automatiquement le mode Macro et instantanément, on a une photo d’allure professionnelle

DSCF1085_newDSCF1778

Avant de continuer, au bénéfice des gens qui connaissent un peu moins la technologie, j’aimerais spécifier que le nombre de pixels offerts par un appareil photo numérique ne détermine pas la qualité des photos, mais seulement la grosseur de celles-ci ; j’ai un appareil photo numérique de 8 millions de pixels avec une lentille LEICA qui offre des photos de beaucoup supérieures à celle de la XP60 qui compte 16 millions de pixels.

Le test suivant n’a rien de scientifique, mais je crois que n’importe qui peut facilement voir la différence de qualité entre les images. J’ai utilisé une Fujifilm Finepix XP60 pour mes comparaisons, car c’était le seul autre appareil photo numérique que j’avais sous la main et je voulais aussi comparer avec un appareil qui n’avait pas de caisson. La Première photo montre un poisson-ange français pris à une distance comparable par les deux appareils photo numériques. À première vue et de cette distance, on peut difficilement voir la différence entre les deux photos, mais si vous portez une attention particulière au fond derrière le poisson, on peut constater que la photo prise avec la XQ1 est beaucoup plus claire et moins floue et les couleurs noires et jaunes sont plus nettes.  La deuxième photo montre un zoom sur la tête du poisson et cette fois on voit clairement que la photo de la XQ1 est de beaucoup supérieure ; l’oeil et la bouche du poisson sont mieux définis, la photo est moins floue et les couleurs plus vives.

comparatif_image_1_petit comparatif_image_1_proche_petit

 

Même chose avec les deux photos suivantes qui ont été prises à distance comparable. Dans la deuxième photo qui présente le zoom, les lignes noires sur la tête de la pieuvre sont mieux définies, les couleurs sont plus vives et la photo dans son ensemble est beaucoup moins floue avec la XQ1.

comparatif_image_2_petit comparatif_image_2_proche_petit

Je sais que plusieurs facteurs peuvent modifier le résultat d’une photo, mais selon mon opinion personnelle, la XQ1 est supérieure à la XP60

Le reste de cet article contient les notes que j’ai prises sur place à Bonaire, lors des premiers jours d’utilisation, ainsi que mon appréciation générale de la XQ1 et de l’utilisation d’un caisson à l’épreuve de l’eau.

Premières impression

  • Très rapide pour prendre les photos. Tellement rapide que je doutais de la qualité de la mise au point de l’appareil
  • Caisson assez gros et très robuste, mais très facile à manipuler sous l’eau et toutes les fonctions de la caméra sont disponibles à partir des boutons sur le caisson
  • Durée de la pile moyenne; lors de la première journée, nous avons fait deux sorties de 1.5 heure et la pile est à plat. Comparativement à la XP60 qui a encore 60% de disponible pour la même utilisation
  • À ma grande surprise, 99% des photos ont une mise au point parfaite. Je suis surpris vu la rapidité d’exécution
  • À première vue, les photos semblent de qualité beaucoup supérieures à la XP60

Mardi le 4 mars 2014

  • Je n’ai pas trouvé comment désactiver le flash via les paramètres dans le logiciel
  • Les photos prises sous l’eau avec le flash automatique et sans diffuseur sont inutilisables
  • J’ai obtenu une meilleure durée de la pile. Environ 70% restant après 2h45 de randonnée palmée. J’ai fait attention d’éteindre l’appareil plus rapidement après chaque utilisation

Jeudi le 6 mars 2014

  • Après plusieurs jours d’utilisation, je suis complètement charmé par ce petit appareil photo numérique que j’ai eu la chance de tester dans différents environnements
  • J’ai pris des photos à la pénombre et l’image sur l’appareil photo paraissait plus claire que ce que nos yeux pouvaient percevoir
  • 99% des photos ont une mise au point parfaite
  • Finalement, la pile est très durable ; c’était simplement une mauvaise utilisation de ma part
  • L’appareil hors du boîtier est assez petit pour se glisser dans votre poche
  • Je suis tout à fait impressionné par l’appareil photo numérique et aussi par la facilité d’utilisation du boîtier
  • J’ai comparé rapidement et de façon non scientifique la qualité des photos entre la XQ1 et la XP60 et à première vue, la XQ1 gagne haut la main. Surtout avec la qualité des vidéos

Diffuseur pour le flash

  • N’ayant pas trouvé la façon de désactiver le flash dans les paramètres, j’ai tout simplement laissé le flash physiquement fermé (baissé) sur l’appareil avant de l’insérer dans le caisson et ça fonctionne parfaitement
  • Par contre, il y a un diffuseur pour le flash qui vient avec l’ensemble et après avoir lu les instructions, j’ai découvert que c’était assez simple de l’installer, mais ça me semblait plus ou moins solide, alors j’ai décidé de le tester avant lors d’une sortie en plein jour pour voir si ça tiendrait le coup avec les vagues et les mouvements brusques
  • À ma grande surprise, le diffuseur de flash est très solide, il est resté en place, et ce malgré les bonnes vagues à contre-courant de Lac Bay. Toutes les photos sont bonnes, incluant celles prises avec le flash

Le test ultime, une plongée de nuit

  • Sorti en excursion de nuit avec l’appareil photo numérique dans son caisson attaché à un poignet et ma lampe à DEL attachée à l’autre
  • Nous étions un groupe de 9 personnes pour une plongée de nuit sur Klein
  • Pour prendre des photos, j’éteignais ma lampe pour ne pas aveugler tout le monde pendant mes manipulations
  • J’attendais que ma conjointe ou quelqu’un d’autre du groupe éclaire la cible et je prenais des photos
  • Malgré la noirceur et l’éclairage diffus, l’appareil était assez rapide, mais il y a eu certains cas où l’appareil ne semblait trop savoir quel mode iso choisir et l’image me semblait très granulaire sur l’écran, mais à ma grande surprise, la plupart des photos étaient très bonnes et la mise au point parfaite.
  • J’ai réussi à prendre des photos d’un homard espagnol à plus de 4 mètres de profondeur et éclairé seulement par des lampes torches à DEL

2014-03-13 18-24-252014-03-13 18-24-25_2

Application pour Android

  • J’ai téléchargé et installé l’application Fujifilm Camera App qui permet de transférer les photos entre les appareils photo numériques qui le permettent et votre appareil Android via le WiFi
  • J’ai trouvé l’application un peu lente en tenant compte du fait que ça utilise le WiFi et que les deux appareils sont très près l’un de l’autre
  • En fait j’ai installé l’application sur 3 appareils Android différents:
    1. Téléphone Nexus 4
    2. Téléphone Moto G
    3. Tablette Acer IconiaTab A510
  • Ce sont tous des appareils à 4 coeurs avec suffisamment de mémoire, donc le problème de lenteur ne provient pas des appareils. Je crois que le protocole de communication est un peu lourd
  • Autre grosse déception pour ma part est que l’application se force en mode portait et n’est donc pas prêt pour les tablettes. Étant moi-même développeur d’applications mobiles, je trouve que ça fait un peu amateur
  • J’ai parfois l’impression que les grosses compagnies sortent des applications à la presse pour rapidement répondre à petit public cible et ne pensent pas à long terme. En 2014 c’est impensable d’avoir encore des applications qui forcent le mode portait comme s’il n’y avait que des téléphones sur le marché
  • Autrement, l’application fonctionne très bien et est très facile d’utilisation. Il faut démarrer le mode WiFi sur l’appareil photo numérique et ensuite lancer l’application correspondante sur l’appareil mobile qui détectera l’appareil photo et demandera les autorisations nécessaires
  • Ensuite, c’est aussi simple que de naviguer au travers les photos et décider lesquelles transférer sur son appareil mobile pour ensuite les partager sur votre réseau social préféré

Appréciation générale

Je me suis laissé complètement charmé par la petite Fujifilm XQ1 ainsi que son caisson à l’épreuve de l’eau. Hors de l’eau, l’appareil est petit, léger, rapide et fait des photos superbes, même lorsqu’un amateur est derrière l’objectif. J’avais certaines réserves face à l’utilisation du caisson qui est tout de même assez gros, mais j’ai vite réalisé que le caisson offre une robustesse qu’on ne peut trouver dans un appareil sans caisson. Je croyais aussi que l’appareil avec le caisson allait être encombrant et plus difficile à manier, mais encore une fois je me suis trompé, car le caisson est rempli d’air ce qui le porte à flotter au-dessus de votre poignet, donc toujours facilement accessible et moins porté à se frapper partout. En fait, on ne sent même pas que l’appareil est accroché à notre poignet.

Mis à part le fait qu’il faut mettre occasionnellement du silicone sur le joint du caisson, je n’ai trouvé rien de négatif à dire sur la XQ1 et son caisson. Est-ce que la différence de grosseur par rapport à un appareil photo numérique à l’épreuve de l’eau sans caisson en vaut la peine? Définitivement, surtout pour la qualité des photos et avoir sous la main un petit appareil de grande qualité que l’on peut utiliser hors de l’eau. Est-ce que je conseillerais la XQ1 et son caisson à l’épreuve de l’eau? Totalement, c’est une solution plus qu’adéquate pour l’amateur de plongée en apnée qui recherche un peu plus de qualité dans ses photos tout en demeurant une solution abordable.

Pour ceux qui pourraient croire que notre évaluation de la XQ1 serait biaisée par le fait que Fujifilm nous ont prêté les appareils, j’aimerais mentionné à nouveau que tout au long de nos voyages nous avons essayés plusieurs appareils photo numériques à l’épreuve de l’eau de marques différentes et peu importe la marque de l’appareil, nous avons souvent vécu des problèmes d’infiltration d’eau, et ce même avec les appareils de Fujifilm. Nous avons eu une XP20 et une XP50 qui ont eu des infiltrations d’eau et sont devenues inutilisables. Donc qu’est-ce qui différencie Fujifilm des autres compagnies? Leur service après-vente ; dans tous les cas, nos appareils ont été remplacés aux frais de Fujifilm, ce qui n’a pas toujours été le cas avec les autres marques. C’est aussi le cas d’autres personnes avec qui nous avons discuté lors de nos voyages et qui ne sont aucunement associés au site de plongéeenapnée.com, dans tous les cas, les appareils ont été remplacés au frais de Fujifilm.

Donc, est-ce que je conseille les appareils photo numériques de Fujifilm? Oui définitivement

 

APN compacte étanche – Jibacoa 19 mai 2012


. . . . . GoPro Hero2 . . . . . . . . Tough-8010 . . . . . . . . FinePix XP100 . . .

Cette fois-ci à Jibacoa, nous avions trois appareils. Notre Olympus Tough-8010 avec caisson qui a peu servi car j’ai préféré tester notre nouvel achat, une FinePix XP100 de Fujifilm. Serge avait acheté pour ce voyage une GoPro Hero2.

La Tough-8010 n’a pas déçu et est restée fidèle à sa qualité.

GoPro Hero2: Son format très compact se fixe partout grâce à ses adapteurs. Elle filme en HD et en format grand angle pour ne rien manquer de l’action. Selon moi, ses bons côtés s’arrêtent là. Elle ne possède pas de mode (filtre) marin. Elle n’a que deux boutons, les changements de mode sont donc simples mais longs. Les images prisent sous l’eau sont décevantes et très souvent floues. Les deux personnes que je connais qui ont acheté une GoPro l’on retournée aussitôt. La GoPro semble ne pas être conçue pour la plongée même si elle vient avec un caisson. L’écran de visionnement vient seulement en option. De plus, elle n’a pas de mode macro, ce que j’utilise très souvent.

FinePix XP100 orange…une GRANDE SURPRISE: Premièrement, j’ai choisi orange car il n’y en avait pas de jaune. J’ai remarqué que lorsque Diane portait un maillot aux couleurs vives (jaune, rose, orange), les poissons semblaient plus curieux. Certains l’adoptaient comme leur nouvelle mère et ne la quittaient pas d’un centimètre tout au long de la plongée. J’ai aussi remarqué cela avec la couleur du masque…le jaune me semble être la meilleure couleur. Effectivement les poissons sont venus sentir la caméra à plusieurs reprises. Ne soyez pas surpris un jour de me voir sur la plage dans un costume «flashant»…vous comprendrez alors pourquoi!!! La XP100 a les mêmes caractéristiques que la XP50, la qualité des images est identique. La différence est dans la profondeur maximum qu’elle peut atteindre, soit 10 mètres au lieu de 5 pour la XP50. Il y a aussi la pile qui dure un peu plus longtemps. Si on éteint l’appareil lorsqu’on n’en a pas besoin, toutes deux passera la journée entière sans problème. Beaucoup de points forts m’ont impressionné. Le plus important à mes yeux, c’est le démarrage qui est presqu’instantané. Le dernier mode choisi réapparaît lors du redémarrage de l’appareil, ce que ma Tough-8010 ne fait pas. Fini pour moi les délais interminables entre chaque photo. Mes photos et vidéos ont sorti avec une qualité presqu’égale à ma Tough-8010. Par contre, j’ai remarqué que l’image devient floue momentanément lorsqu’on actionne le zoom (légèrement bruyant). Les photos prisent en faible éclairage n’étaient pas bonnes (c’est peut-être moi qui n’a pas choisi le bon mode!). Globalement je qualifie cet appareil d’excellent pour le prix, je l’ai bien aimé. Avec une carte SDXC de 64Go je film maintenant toujours en mode HD 1080 et je priorise la vidéo à la photo car de la vidéo je peu extraire une image de qualité acceptable d’un moment bien précis…c’est génial.
C’est images ont été extraites de vidéos HD 1080 (XP100).

Lors de ma dernière sortie, j’ai déposé l’appareil au fond d’un récif en fonctionnement vidéo. J’ai remarqué que lorsque l’appareil est immobile, la qualité de l’image est de beaucoup supérieure (peut-être dû au stabilisateur qui se désactive!!!). Je le testerai davantage la prochaine fois.
Je recommande fortement cet appareil, mais attention pour ne pas dépasser le temps de deux heures sous l’eau prescrit par Fujifilm. Pour dépasser ce temps, on doit ouvrir l’appareil et sécher les gouttelettes d’eau autour des joints d’étanchéités. Cela devrait se faire prudemment dans une embarcation ou sur la plage. Je recommande d’utiliser une courroie flottante car l’appareil coule assez rapidement.  Comme pour tous les APN compacts étanches sans caisson, je pense qu’il faut modérer les plongées profondes car exercer de la pression à répétition risque de causer des infiltrations. Faire aussi attention aux changements de température brusques qui provoquent la buée sur la lentille. Laisser l’appareil dans l’étui permet une transition graduelle (ex: en sortant de la chambre climatisée).

Vidéo GoPro Hero2 (grand-angle) CLIQUEZ ICI

Vidéo Tough-8010 avec caisson CLIQUEZ ICI

Vidéo GoPro Hero2 CLIQUEZ ICI

Vidéo FinePix XP100 CLIQUEZ ICI

Older posts
Translate »