Page 2 of 57

Jamaïque 2018 – Le Royal Decameron Cornwall

Les choses à savoir sur le Royal Decameron Cornwall de Montego Bay en Jamaïque

Le Decameron Cornwall est plus récent des deux hôtels Decameron, les gens s’y réfèrent comme étant la nouvelle section

Vous avez automatiquement accès à tous les services de l’autre Décaméron (la vieille section) qui est directement accessible par la plage à une minute de marche

Les chambres sont grandes, avec un décor sobre, mais de bon goût et ont toute une vue sur la mer

Le coffre fort dans la chambre est très grand et coûte 2$ par jour.

La salle manger, bar principal et réception sont à aire ouverte et non climatisée. Malgré la chaleur intense à l’extérieur, on a jamais souffert de chaleur à la salle à manger, il y a des ventilateurs partout ainsi qu’une bonne brise provenant de la mer et c’est très confortable

La salle à manger étant ouverte, vous pouvez vous choisir une table pratiquement installée sur la plage avec une vue superbe sur la mer

Le buffet est étonnamment grand et assez varié. La nourriture est bonne, mais parfois un peu froide, selon le type de plat

Il y a toujours deux pièces de viande principale au buffet : Poulet et porc, porc et poisson, agneau et boeuf, etc.

Il y a une grande section de comptoir à salade très varié avec des fromages et charcuteries

Il n’y a pas de station officielle pour pâtes (pasta bar), mais il y a souvent des pâtes au menu et un parfois un occasionnel pasta bar

Si vous n’aimez pas manger épicé, renseignez-vous de la préparation des viandes et sauces avant d’en manger, car plusieurs plats sont préparés avec l’épice locale Jerk qui est assez piquante.

La section des desserts est ordinaire, mais leurs biscuits sont absolument délicieux. Vous y trouverez aussi tout le nécessaire pour agrémenter un bol de crème glacée, mais celle-ci n’est pas disponible directement au buffet, vous devez demander la crème glacée à un serveur qui ira la chercher pour vous à la cuisine

Si vous arrivez au buffet le soir après 20h30, plusieurs plats sont vides et ne seront pas remplis à nouveau. Vous devrez vous arranger avec ce qu’il reste. Le reste du temps, il ne manque jamais de rien et les plats vides sont remplacés rapidement

Il y a deux restaurants à la carte, un à chaque hôtel Décaméron. Il faut réserver le matin même à la réception de l’hôtel correspondant et ils ont différentes heures pour le repas 7h00, 7h30, 8h00, 8h30 et 21h00

Il n’y a pas de code vestimentaire aux restaurants à la carte et vous pouvez y aller aussi souvent que vous le désirez selon la disponibilité et les réservations

Le service de serviettes de plage ainsi que la piscine ferme à 17h00, mais la plupart des gens continuent à utiliser la piscine quand même après

L’équipe d’animation n’est pas trop entreprenante. Ils sont là, ils organisent des choses, mais, ne nous dérangent pas

Il n’y a pas de musique forte pendant la journée et c’est généralement assez tranquille, contrairement à l’autre Décaméron (vieille section) où il y a souvent de la musique très forte en fin d’après-midi.

À cause de la forme de l’hôtel en demi-lune, le son résonne beaucoup pendant les spectacles, mais habituellement tout est terminé vers 22h30. Nous sommes des couches tôt et on a pas été incommodé par les spectacles, la musique ou le bruit de la ville

La plage est petite. Si vous croyez faire une longue promenade sur la plage, vous n’êtes pas au bon endroit

Il y a des Palapas et de l’ombre pour tout le monde. On n’a pas eu à se battre ou se lever tôt pour réserver nos places. S’il n’y a plus de palapas, dirigez-vous vers le casse-croûte de la plage, il y a de gros arbres et de l’ombre pour tout le monde. C’est à cet endroit qu’on a passé la semaine

Des avions atterrissent environ aux 10 minutes dans le jour. Au début c’est amusant et on les remarque et après quelques heures on ne les entend plus. Les décollages à partir de ce côté de l’aéroport sont moins fréquents, mais un peu plus bruyants que les atterrissages. Contrairement à plusieurs commentaires négatifs concernant le bruit des avions et le bruit en général à l’hôtel, on a pas du tout été incommodé et je n’ai pas entendu personne se plaindre du bruit.

Il ne faut pas trop se fier aux commentaires négatifs, des gens se plaignent du sable trop granuleux et la plage trop en pente, c’est complètement ridicule

Pour le magasinage, on tourne à droite à la sortie de l’hôtel et on est directement sur la hip strip où il y a pleins de commerces. Il y a de la police touristique présente et on s’est senti en sécurité en marchant dans la rue

Vous pouvez négocier serré dans les petites boutiques en commençant à 50% du prix affiché. S’ils ne veulent pas baisser le prix, changez de boutique il y en a des dizaines.

Au bar de la piscine, demandez à Antoinette de vous préparer un hummingbird ; cocktail à base de banane tout à fait délicieux

                  

Jamaïque 2018-03-25 – Septième journée

Dernière journée complète

On avait des grands espoirs que les vagues diminuent et que l’eau devienne claire, mais ça ne s’est pas produit. Nous sommes à la merci de dame nature et elle a décidé qu’on ne ferait pas de snorkeling aujourd’hui non plus.

Faute de poissons, je peux quand même vous raconter une histoire d’eau :

À trois reprises cette semaine, nous avons eu des problèmes avec un tuyau d’eau dans le plafond de l’entrée de notre chambre

On s’est réveillé ce matin et encore une fois l’entrée de notre chambre baignait dans environ 1 centimètre d’eau qui coulait du plafond

Je ne sais pas si le problème vient du climatiseur ou autre chose, mais ce que je peux affirmer c’est que le service est ultra rapide quand il y a des problèmes à la chambre.

Les trois fois, en moins de 5 minutes il y avait une équipe de maintenance dans notre chambre

Au moment où j’écris ces mots, je ne sais pas si le problème est définitivement réglé mais peu importe on quitte demain matin et ça deviendra le problème du prochain locataire

On a passé une très belle semaine en Jamaïque. On aime beaucoup ce pays, mais je crois que c’était notre dernière visite car le snorkeling est limité et très souvent il faut se payer des excursions pour se rendre sur les récifs

Les gens sont sympathiques, la température est bonne, la mer est belle et l’eau est claire, mais la Jamaïque n’est pas une destination snorkeling come Jibacoa à Cuba ou au Roatan. Comme j’ai mentionné dans une publication passée, nos goûts pour les voyages changent donc on se dirige beaucoup vers les voyages culturels avec un mélange de snorkeling une à deux fois par année vers des valeurs sûres comme Jibacoa et le Roatan

Bon je modifie cette publication une dernière fois, ça fait 4 fois que les tuyaux lâchent dans notre chambre. On vient d’y arriver et encore une fois notre plancher est inondé. Ça fait 4 fois en trois jours et plus de douze personnes qui ont envahi notre intimité et personne ne réussi à réparer un simple tuyau qui fuit. À chaque fois c’est plus d’une heure que des étrangers sont dans notre chambre avec la porte de la chambre grande ouverte pour que les moustiques puissent venir nous envahir.

Cette fois c’est assez, j’ai pété un plomb et après quatre fois, je confirme qu’on a gâché une partie de mes vacances. Bravo!

Malgré tout, on a profité du soleil et je ne veux pas généraliser le problème sur la semaine complète, mais c’est la dernière fois qu’on vient en Jamaïque. Si vous venez au Décaméron, assurez-vous de ne pas avoir de fuite d’eau dans votre chambre, du moins, ne prenez pas la chambre 1515

Jamaïque 2018-03-24 – Sixième journée

Tel que prévu hier, pas de snorkeling aujourd’hui et probablement pour le reste de la semaine. Il y a de bonne vagues et la mer est brune, zéro visibilité. Le capitaine avait raison dans ses prédictions, j’en doutais un peu, mais que ça me serve de leçon, il faut toujours écouter un capitaine de bateau, il connaît sa météo.

 

Il y a quelques nuages dans le ciel et un peu de vent, mais il fait tout de même assez beau pour prendre un peu de soleil. Donc aujourd’hui, journée tranquille à la piscine.

Jamaïque 2018-03-23 – Cinquième journée

Journée de randonnée palmée autonome. On croyait rester au lit ce matin mais le capitaine Poly nous a avisé de l’arrivé d’un front froid qui amènerait des vagues et du vent, donc on profite de chaque journée ou la mer est encore calme et claire

On est retourné au même endroit devant Dr’s Cave mais on s’est dirigé directement à la droite des bouées en se dirigeant vers l’endroit où le capitaine nous a dirigé sur le récif peu profond. L’eau est claire et on est marée basse, donc l’entrée sur le récif est moins facile, on doit se faufiler un peu, mais une fois entré on se dirige un peu plus loin du rivage et on obtient une profondeur adéquate pour explorer

On s’est dirigé plus loin vers la droite et je crois qu’on était presque rendu à l’endroit où le capitaine nous avait conduit, mais je ne reconnaissait pas les récifs avec les canaux. Selon moi, c’est une question de quelques mètres mais sans des coordonnées gps précises, je ne peux le confirmer. Par contre, on a jugé qu’on était assez loin et on s’est laissé dériver tranquillement vers notre point de départ pour ensuite retourner au quai de Dr’s Cave

On a passé près de deux heures à l’eau et on a vu des beaux spécimens qui se laissaient prendre en photo aujourd’hui ; Marie-Josée à fait une vidéo d’une plie et d’un petit poisson porc-épic. Pour ma part j’ai croisé un superbe ange Français juvénile qui prenait la pose pour la caméra et un serpent.

    

On a terminé la journée en relaxant sur la plage et avec une excursion en fin de journée de 17h30 à 21h00 au Luminous Lagoon (Lagon lumineux) que je vous raconterai plus en détail à mon retour ; disons simplement que ça n’a pas été à la hauteur de nos attentes

Les vagues ont commencé à se lever en fin de journée et à voir la force de celles-ci, on croit vraiment que le snorkeling est fini pour le reste de la semaine. On programme tout de même réveil tôt pour demain matin et on décidera à ce moment si la mer est praticable.

Jamaïque 2018-03-22 – Quatrième journée

Aujourd’hui, sortie sur le récif de l’aéroport avec le capitaine Poly pour une durée de deux heures. Le récif est à 500 mètres et c’est risqué de s’y aventurer à la nage. Donc départ à 8h après un bon petit déjeuner. Le capitaine nous attends déjà, on saute à bord de son bateau à fond de verre et on se dirige vers le large

Le capitaine nous amène vers la bouée la plus éloignée pour nous permettre de drifter tranquillement vers les autres bouées, en nous indiquant qu’à cet endroit le récif est immense. Par contre, une fois à l’eau, on constate que le récif est à au moins 25 pieds (7 mètres) de profondeur, ce qui n’est d’aucun intérêt pour nous. On continue à nager vers le rivage mais le récif demeure toujours profond. Le récif est vrai et en santé, mais trop profond pour qu’on puisse s’amuser adéquatement. En fait, c’est un endroit où ils amènent les débutants pour s’assurer de ne pas se faire abîmer les coraux

J’indique au capitaine que je crois qu’il a très mal compris notre requête initiale, on veut être directement sur le récif pour l’explorer. Je lui demande de nous diriger vers un endroit moins profond, que j’ai dû répéter à deux ou trois reprises. Nous l’avons suivi ainsi en palmant pour environ une heure avant d’arriver dans un endroit assez près de la surface pour qu’on puisse s’amuser un peu ; 1 heure de perdue

On a passé la dernière heure sur cette section du récif qui se divise en deux zone distinctes ; la première est constituée de gros bouquets de coraux pas trop distancés et qui forme des canaux de sable pas trop profond entre chaque. Les couleurs sont belles et le récif est en santé.

      

La deuxième est formée de coraux abruptes qui offrent des plongeants jusqu’à 30 pieds (9 mètres) dans des canaux très minces et impressionnants

   

Dans les deux cas, la diversité de poissons était pareil et ce sont les mêmes poissons que l’on retrouvent partout dans les Caraïbes, on a rien vu de nouveau ou d’inconnu. Au risque de me répéter avec un autre articles sur la Jamaïque, quand l’eau est claire, la visibilité est incroyable et c’est ce qu’on a vécu encore ce matin. L’eau était d’une rare clarté et les photos viennent appuyer mes dires, car elle n’ont pas été travaillées ou modifiées d’aucune façon. Ces photos ont été prises avec une simple Fuji Finepix XP80

Donc en gros, on a nagé pendant 1 heure pour se retrouver sur un récif intéressant, qui se trouve très près de l’endroit où nous sommes sortie hier et qu’on aurait probablement pu accéder à la nage nous-mêmes. 100$ c’est un peu cher payé et nous ne répéterons pas l’expérience. On préfère retourner par nous-mêmes sur le récif un peu plus près et qui communique quand même avec la portion non profonde du gros récif

À mon retour au Québec, je tracerai les cartes en y indiquant les différents endroits mentionnés dans cet article

Demain on retourne faire de la randonnée palmée par nos propres moyens et probablement en soirée nous irons vivre le phénomène de bioluminescence unique au Luminous Lagoon dans la région de Falmouth

« Older posts Newer posts »
Translate »