Étiquette : plongée en apnée (Page 2 of 4)

Plonger dans la Mer Rouge cet été!!!

L’Égypte

Diane et moi commençons à préparer un voyage pour cet été. Nous avons déjà nos billets pour Paris du 13 juillet au 3 août 2013. Si la situation politique de l’Égypte ne se détériore pas, nous pensons plonger une semaine près de Mangrove Bay (Marsa Alam) ou Sharm El Sheikh. J’ai vraiment hâte de comparer les fonds marins de cette région avec ceux des Caraïbes…C’est à suivre!

À ceux qui connaissent cette région, vos commentaires sont les bienvenus, ça aidera à notre préparation.

Breezes Jibacoa – 20 au 27 sept 2012

Une autre belle semaine de plongée!


Un retour au Breezes…cette fois avec ma fille Julie et mon garçon Rémi.
À notre première journée, il a venté et il y avait trop de vagues. Pour le reste de la semaine, les conditions étaient bonnes. On n’a pas eu la chance d’avoir une mer miroir, mais on a tout de même passé le reste de la semaine sous l’eau.

Une belle surprise…


Juste avant de terminer notre plongée, sur le chemin du retour, nous palmions entre le centre de plongée Caméléon et celui du Breezes… un secteur sans intérêt…mais à notre grande surprise un immense banc de sardines est venu nous rencontrer. C’était fantastique de nager dans ce nuage de poissons. Ces sardines se promènent depuis quelques semaines dans le même secteur, selon le gars du centre de plongée. J’avais déjà vu, sur YouTube, un banc de sardines semblable filmé à Jibacoa. À tout moment la mer peut nous surprendre, même lorsqu’on s’y attend le moins. Pour visionner le banc de sardines CLIQUEZ ICI.

Playa los Artistas…Vous connaissez?


La plage devant le Breezes et le Cameleon se nomme Playa Arroyo Bermejo. À la toute fin de mes vacances, un responsable du centre de plongée m’a recommandé Playa los Artistas situé à 4 km de marche en direction de la Havane. Il m’a dit que les coraux y sont de couleurs différentes et que pour lui c’est le plus beau site de snorkeling de la région. D’après les images Google Earth, cela semble intéressant… J’ai hâte de le découvrir! À ceux qui le connaissent déjà…j’attends des commentaires de cet endroit…Serait-ce un secret bien gardé!!!

Notes:

Un seul pédalo de disponible, l’autre était en réparation.

Crème solaire pour le visage: SANS LARME doit être mentionné sur la bouteille. (L’eau salée ne brûle pas les yeux, c’est la crème solaire qui fait pleurer.)

Villa Cameleon Jibacoa (Villa Tropico) – 19 au 26 juillet 2012

…Jibacoa, encore de beaux souvenirs!

Nous sommes partis de Toronto pendant les vacances de la construction du Québec.  Durant cette période et celle de la semaine de relâche,  les tarifs ontariens sont avantageux pour une famille. Chaque billet m’a fait économiser 200$. Par contre, ça m’a couté l’essence pour m’y rendre et une nuit d’hôtel pour bénéficier du stationnement gratuit.

Avec notre fille Julie, nous sommes retournés au Villa Cameleon Jibacoa. C’est un hôtel trois étoiles, situé à côté du Breezes et partageant la même plage. Nous y avons passé de belles vacances, même si tout a mal commencé. L’important c’est que la semaine s’est terminée en beauté. Nous avons eu un problème d’odeur dans notre chambre, mais dès que nous avons avisé la réception de la situation, nous avons été changés de chambre. Durant les trois premiers jours, les vents étaient assez forts. Nous n’avons plongé qu’une seule fois, car ces conditions n’en valaient pas la peine. Ce fut un début de vacances de repos et de lecture. Le Soleil était présent à chaque jour mais quelques nuages de pluie se pointaient en fin d’après-midi. Au milieu de nos vacances, lors de notre visite en taxi, dame Nature a décidé de nous faire plaisir. Les conditions se sont grandement améliorées. La semaine s’est terminée par trois jours de mer calme qui ont vite fait oublier les premiers.

La Corne d’abondance…Comment s’y rendre?

Sur cette photo, il y a beaucoup de poissons. J’en parlais précédemment comme d’une nouvelle découverte. Je ne sais pas pourquoi ou par quoi ils sont attirés, mais j’ai constaté que les poissons abondent à cet endroit bien précis. J’ai dessiné un trajet pour s’y rendre sur cette image Google Earth de 2004.
Parcourt simple à suivre: Peu importe d’où on entre dans la piscine naturelle qui a la forme d’une feuille d’érable, il suffit d’aller à la partie la plus éloignée. Il y a une petite fissure dans le récif. Suivez ce mini-canyon jusqu’au bout du récif, ensuite, tournez à gauche en longeant le mur. À mi-chemin, le mur change de direction et continu perpendiculairement à la plage. À la pointe de ce récif, il y a un corail-cierge. Si vous le voyez, c’est que vous êtes bien au bon endroit. Pour le retour à l’intérieur de la piscine naturelle, on n’a qu’à continuer et suivre le mur du récif.

Visite et plongée en taxi particulier

Comme prévu, nous avons fait une journée d’escapade avec Humberto en direction de Varadero. Cette fois, la journée était bien remplie et une plongée était au menu.
Nous avons commencé par une mini-visite culturelle de Matanzas.
Ensuite, ce fut l’exploration de la belle grotte de Bellamar (durée d’environ une heure). L’entrée est de 5 CUC. J’ai trouvé bien utile d’avoir ma petite lampe de plongée, quoique ce ne soit pas essentiel.
Voici l’horaire des tours guidés en 2012: 9h30, 10h30, 11h30, 13h15, 14h15, 15h15 et 16h15.
Nous sommes allés à Varadero visiter la maison Dupont.
Nous avons aussi profité de la belle plage et nous nous sommes baignés même s’il y avait énormément de petites méduses, couramment appelé sea walnut (Cténophore mnemiopsis leidyi). On a compris par évidence que ces Cténophores ne brulent pas. On s’est accoutumé à cette sensation de nager dans ces petites boules de gélatine.
Varadero a bien changé depuis 2 ans. Les cubains peuvent commercer avec les touristes. De plus, les petits restos et boutiques poussent partout. À vous de choisir! (Ou demandez à Humberto)
Sur le chemin du retour, nous avons fait une belle randonnée palmée directement du bord à Playa El Coral. Humberto nous attendait dans la voiture. Les vents étaient calmes.
Il y avait d’immenses bancs de cténophores. Heureusement, on s’y était habitué à Varadero! Pour regarder la vidéo des cténophores CLIQUEZ ICI. C’était vraiment fou!
Pour terminer la journée, nous avons fait une petite baignade de 30 minutes à la grotte de Saturno. L’entrée est aussi de 5 CUC. Nous avons pris avec nous nos PMT (palmes, masque, tuba)…pourquoi pas! Ma petite lampe de plongée fut aussi bien appréciée, bien qu’elle ne soit pas nécessaire. Le meilleur moment de la journée serait vers midi car il y a plus de lumière qui entre dans la grotte pour prendre des photos.
Pour visiter la grotte de Saturno dans un moment optimal, voici l’ordre dans lequel je referais cette journée:
Playa Coral,
Grotte de Saturno,
Dîner,
Baignade à la plage,
Maison Dupont et Casa d’Al Capone (si l’horaire le permet),
Grotte de Bellamar (dernière visite 16:15),
Matanzas

Plongée de nuit

La dernière fois nous avions fait une très belle plongée de nuit autour de la piscine naturelle.
Cette fois, Eliseo du centre de plongée Cameleon, m’a donné un trajet de nuit très simple à parcourir. Le départ se fait directement en face du centre de plongée Cameleon. Nagez en ligne droite jusqu’au début du récif, une bouée rose situe l’endroit à 120 mètres du bord. Ensuite tournez à gauche et longez le mur parallèlement à la plage (voir photo). Notre plongée n’a pas été très longue car il y avait quelques méduses à longs filaments qui ont incommodé ma fille. Nous avons tout de même longé une bonne partie du mur avant de revenir sur nos pas. Nous passions plus de temps à repérer les méduses qu’à explorer le récif. La proximité des récifs font de Jibacoa une destination de choix pour les plongées de nuit à partir du bord.

Le Villa Cameleon est un hôtel pour petit budget,
mais qui a quelque chose de grand à offrir…son récif.
J’en garde de merveilleux souvenirs.

Notes:
-À propos des bouées à Jibacoa…il n’en reste plus qu’une (la rose), toutes les autres ont disparu.
-Apportez votre shampoing.
-Apportez un bout de corde pour trainer le pédalo durant la randonnée palmée.
-Apportez un insecticide pour petit problème de fourmis.
-Pour les coordonnées du Villa Cameleon CLIQUEZ ICI.

Pour visionner ma vidéo de la semaine à Jibacoa CLIQUEZ ICI.

Conestoga (Ontario – 3 septembre 2012)

Le Conestoga et le Wee Hawk (Plongées d’épaves)

Il y a un grand nombre d’épaves dans le St-Laurent, mais la plupart sont accessibles en plongée bouteille. À Cardinal en Ontario, il y a 2 épaves que l’on peut explorer facilement du rivage en snorkeling, Le Conestoga et le Wee Hawk. Ce dernier m’était inconnu au moment où j’ai fait cette plongée. Au retour de notre fin de semaine de camping, nous avons fait une halte pour explorer le Conestoga. C’est un bateau vapeur de 1878 d’une longueur de 78 mètres qui a coulé suite à un incendie le 21 mai 1922. Il est orienté comme s’il remontait le courant à moins de 8 mètres de profondeur. La cheminée dépasse le niveau de l’eau, et elle est bien visible de la route. C’est une belle épave située à 160 km de Montréal. Pour s’y rendre, prenez la Route 401 sortie 730, suivez la Shanly Rd (route 22) direction sud jusqu’au bord de l’eau. Ensuite, prenez à droite sur Legion Way et remontez le fleuve sur 1 km. L’accès est gratuit. Il y a même une toilette sèche et deux cabines pour se changer. En cherchant sur le net, j’ai appris qu’il y a un autre bateau au fond du St-Laurent dans le même secteur. C’est le Wee Hawk, une petite barge d’une longueur de 15 mètres qui aurait servi à la construction de la voie maritime. Il a coulé près de l’ancienne écluse 28 dans les années 50. Il y est encore et un coté de sa coque sort de l’eau. Il est situé à 600 mètres en amont du Conestoga et est accessible via la Galop Canal Rd. Il y a peu de courant aux deux épaves, mais dans le canal il est assez fort. Il est possible de visiter les 2 épaves en une seule plongée. Après le Wee Hawk, il suffit de se laisser dériver dans le courant du canal jusqu’au Conestoga. Mais ATTENTION, car la navigation de plaisance est un obstacle. Munissez-vous d’un drapeau de plongée et de beaucoup de prudence. J’ai bien aimé cette plongée d’épave. J’y ai vu plusieurs espèces de poissons et la température de l’eau avoisinait les 27 °C. C’est une belle baignade à faire si vous passez dans la région.
Vidéo du Conestoga (FinePix XP100) CLIQUEZ ICI

Il y a déjà bien longtemps que je n’avais pas plongé dans le St-Laurent. Durant cette fin de semaine de trois jours, nous avons plongé dans la région des Mille-Îles et à Cardinal. J’ai remarqué un gros changement dans l’environnement marin. Ce sont les espèces exotiques invasives. Il y en a deux qui se démarquent plus des autres.

La moule zébrée:

Les moules zébrées qui vivent exclusivement en eau douce sont les plus connues et les plus médiatisées. Elles tapissent le décor presque partout. Elles seraient apparues vers 1986 dans les Grands Lacs via une vidange de ballast d’un bateau russe de la mer Caspienne. Elles s’agrippent partout, alourdissent les structures et bloquent les canalisations. Elles colonisent maintenant à certains endroits jusqu’à 700 000 individus par mètre carré. La bonne nouvelle dans cette triste constatation est que la moule zébrée filtre 1 litre d’eau par jour. Donc  la visibilité est améliorée au grand plaisir des plongeurs. C’est peut-être pour ça que la visibilité est si bonne dans la région de Tobermory!

Le gobie à taches noires:

Un poisson de fond qui donne l’impression de marcher sur ses nageoires pectorales. Il est apparu dans les Grands Lacs, vers 1990 de la même façon que la moule zébrée. À ma connaissance, le gobie est le seul poisson que l’on peut retrouver à la fois ici, dans les eaux froides et douces du St-Laurent, et dans les eaux chaudes et salées des caraïbes. (Reportage vidéo)

Une troisième espèce envahira peut-être bientôt nos plans d’eau: La carpe asiatique. Voici un bon reportage sur ces carpes. On y explique pourquoi ces poissons sautent partout et tombent même dans les bateaux (comme l’on peut voir dans certains vidéos qui circulent sur YouTube).

Lors de cette superbe fin de semaine, nous avons campé avec Patrick et Marie-Josée au Wellesley Island State Park situé dans les Mille-Îles, près de l’Interstate 81, aux abords de la frontière Ontarienne. Ce parc possède quelques merveilleux terrains sans service sur le bord de l’eau. On a profité de l’occasion pour endosser nos nouveaux chandails brodés. Un gros merci à Manon pour ce beau travail. Nous avons fait une plongée directement de notre campement. La petite baie remplie d’algues abrite plusieurs poissons. Ce sont les brochets (nos barracudas d’eau douce) qui se laissaient le plus approcher. J’ai vu quelques grosses carpes d’environ 80 centimètres. Là aussi, les moules zébrées et les gobies sont bien présents. Ce fut une agréable plongée.
Vidéo à Wellesley Island State Park (FinePix XP100) CLIQUEZ ICI

Coordonnées GPS:
Conestoga: N44° 46.773′ W75° 23.578′
Wee Hawk: N44° 46.615′ W75° 24.007′

Destination Bonaire en février 2013

Bonjour tout le monde,

C’est officiel, Pouxie et moi seront à Bonaire le 22 février 2013 pour deux semaines. Tout est réservé; billets d’avion, appartement avec cuisinette et véhicule pour nos déplacements sur l’île.

Bonaire n’est pas une destination du genre tout inclus (il y a quelques hôtels qui offrent le service), alors il faut se trouver un appartement ou condominium avec cuisine où l’on peut se faire à manger soi-même. La même règle s’applique pour les billets d’avion et croyez-moi, ce n’est pas facile de trouver un vol direct vers Bonaire. Dans notre cas, il n’y avait aucun vol direct en partance de Montréal et selon les escales, ça pouvait prendre jusqu’à 20 heures pour se rendre Bonaire, donc pas tellement intéressant.  Mais Pouxie à finalement trouvé un vol direct de New-York vers Bonaire d’une durée de 4 heures. On a donc décidé que tant qu’à perdre du temps dans les aéroports, on allait passer ce temps en voiture et on a acheté les billets pour un départ de New-York.

Un petit conseil, si vous décidez d’aller à Bonaire, je vous  suggère fortement d’acheter vos billets d’avion au moins 8 à 9 mois d’avance sinon vous aurez probablement des surprises avec le prix qui augment. Dans notre cas, le prix à augmenté de 400,00$ depuis notre achat la semaine passée.

Pourquoi Bonaire

Bonaire est une île Néerlandaise faisant partie du groupe des îles sous le Vent dans les petites Antilles. Elle est située à l’est de Curaçao au large des côtes du Venezuela. La ville principale s’appelle Kralendijk. Bonaire est reconnu pour son rôle de pionnier dans la préservation de la nature, en particulier la préservation de l’environnement marin, et surtout pour son excellente plongée sous-marine et plongée en apnée.

Faire de la plongée en apnée à partir du rivage n’a jamais été aussi facile; il suffit de faire le tour de l’île et de trouver les roches jaunes qui identifient les sites de plongée; stationnez votre véhicule, enfilez votre masque, tuba et palmes et entrez à l’eau; vous aurez atteint le récif en quelques coups de palmes. Il y environ 60 sites indiqués de cette façon le long de la route qui fait le tour de l’île.

Aussi, parce qu’il y a peu de pluie tout au long de l’année, la visibilité est généralement excellente (entre 80 et 100 pieds)

Tous ces éléments qui facilitent la randonnée palmée, combinés aux charmes d’une petite île dont les infrastructures touristiques sont peu développées et dont l’attrait principal est la plongée, font en sorte que Bonaire devient une destination de rêve pour Pouxie et moi.

Nous avons réservé pour 2 semaines au Yacht Club Apartements Bonaire situé tout près du centre ville de Kralendijk, incluant une camionnette de style Pick-up pour les deux semaines. Nous avons trouvé les billets d’avion sur United Airlines.

Source de l’image: Wikipedia

Club Amigo Guardalavaca, Holguin (Cuba) – 19 au 26 nov. 2011

En complément à l’article de l’an passé…

Une semaine trop vite passée!

Bien que Tabyana Beach (Roatan) et Jibacoa (Cuba) demeurent mes sites de snorkeling favoris, le Club Amigo Guardalavaca vient maintenant s’ajouter à mes coups de cœur. Les vents étaient généralement modérés et nous avons plongé tous les jours.

Un matin en regardant par la fenêtre, j’ai remarqué que les branches de palmiers étaient immobiles (Éole dormait encore!). Pas besoin de vous dire que le déjeuner fût de courte durée. La table était mise pour une journée de plongée mémorable. Lorsque les conditions sont bonnes (vent, marée, vagues), une randonnée palmée peut devenir extraordinaire et la bonne visibilité permet parfois de voir de belles surprises. Malheureusement, j’ai eu un problème de buée avec mon boîtier et je n’ai aucune image de ce magnifique jeudi. J’aurais sûrement eu des photos exceptionnelles. Ce fut donc une randonnée d’amoureux, main dans la main, depuis que j’ai une caméra, c’est plutôt rare.

Nous avons vu une superbe raie aigle se promener près du récif pour ensuite s’envoler doucement vers le large. Notre ami Pierre a vu une grosse tortue.

Nous partions du bord à la nage et sans drapeau devant le Club Amigo sans sentir de danger (vive Cuba). Il faut parcourir 150 à 200 mètres dans une eau souvent trouble avant d’arriver au récif où la visibilité est nettement meilleure. Le récif est très grand et peu profond, devant l’hôtel. Le pédalo est une bonne option. J’ai rencontré une personne qui a fait une centaine de mètres depuis le bord de la plage Christophe Colomb, l’eau n’était pas claire, il est donc revenu. Son opinion sur le snorkeling à Holguin sera sûrement négative, et s’il avait fait quelques mètres de plus!!! Dire que ce jour là, j’ai filmé ma vidéo. (CLIQUER ICI)

Nous avons fait une grande randonnée devant l’hôtel Brisas pour atteindre la barrière de corail à 700 mètres. Cette fois le drapeau aurait été sécurisant car il y avait un peu de navigation aux alentours. Cette partie de barrière que nous avons explorée ne valait pas le détour, je ne recommande pas cette randonnée. Mais un peu plus loin, nous avons vu plusieurs fois un catamaran ancré près d’un récif (probablement pour faire du snorkeling). J’ai vérifié sur Google Earth et sur une image de 2003 le catamaran apparaît. Se sera un site que j’irai découvrir une prochaine fois.

Google Earth est un logiciel gratuit que j’utilise beaucoup pour explorer les récifs le long des côtes. L’outil de mesure de distance est très utile. L’on peut également voir des images prises d’années antérieures, ce qui permet quelques fois de mieux distinguer les récifs ou comme dans le cas présent…situer notre catamaran. Il est vraiment fantastique.

À part la grande plage publique, deux autres mini plages isolées situées à l’est, sont plus tranquilles. Il y a la plage de la statue de Christophe Colomb et une autre 150 mètres plus loin avec seulement 3 palapas, c’est là que nous avons passé la semaine. Avec les parois rocheuses, les vagues donnaient un effet sonore vraiment relaxant.

Costa Verde:

Un autobus deux étages fait quotidiennement le tour des hôtels et en continue jusqu’à 15:00 h au tarif de 5 CUC (aller/retour). C’est un moyen pour permettre aux touristes des différents hôtels de visiter le petit marché aux puces adjacent au Club Amigo.  Nous avons pris ce bus pour rejoindre des amis et avons fait une petite mais agréable plongée au Costa Verde. Merci Martine et Sylvain.
Là où nous avons plongé, il y avait un peu de corail épar sur un fond généralement plat, mais nous y avons vu quand même beaucoup d’espèces de poissons ici et là : perroquet, ange français, papillon, lion, calmar, carrelet, coffre, poisson-lime et ange royal (mon préféré)…
Voici quelques photos prises devant le Costa Verde:

Oui le récif est plutôt grisonnant au Club Amigo, mais c’est tout de même un réel plaisir de se promener dans cet immense aquarium peu profond. Et je me répète… à Cuba il y a très peu de navigation à moteur comparé à d’autres destinations vacances, ce qui rend la randonnée beaucoup plus sécuritaire. Le Club Amigo est aussi une destination très abordable, ce qui permet d’y retourner souvent.

À noter:
Notre chambre de la section standard était très standard… mais, il y a d’autres sections comme les villas qui sont beaucoup mieux.

Le buffet de la section tropical est récemment devenu un resto à la carte en soirée (filet mignon).

À l’arrivée, nous avons spécifié que c’était notre deuxième séjour à leur hôtel et nous avons eu droit à un souper langouste.

Bonne plongée…et bonne météo

J’ai passé la période des fêtes en Floride et j’ai de bonnes nouvelles.
Revenez nous lire bientôt…

Les Keys – Floride – avril 2011

Une rubrique de snorkeling sur la Floride ne peut être écrite sans mentionner les Keys.
Voici des sites pour pratiquer le snorkeling:
John Pennekamp Coral Reef State Park
Bahia Honda State Park
Fort Jefferson, Dry Tortugas National Park

Fort Zachary Taylor State Park


La région des Keys est le meilleur endroit en Floride pour pratiquer la randonnée palmée. C’est ici que j’ai commencé mes plongées en eau salée. Les sites de plongée sont nombreux et à quelques kilomètres de la rive. Une embarcation est donc nécessaire pour les visiter. Les centres de plongée sont très nombreux et plusieurs excursions sont offertes aux marinas qui longent les Keys. Compter environ 30$ US par personne pour une sortie de snorkeling. Située au sud de Miami, les Keys sont un archipel d’un millier d’îles et d’îlots commençant par Biscayne (au nord) et se terminant par Dry Tortugas (dans le Golfe du Mexique). La US 1 est la seule route qui permet de rejoindre Key West via 42 ponts, dont le Seven Miles Bridge. Pour s’orienter facilement, des panneaux indiquant un Mile Marker (MM) donnent la distance en mille par apport à Key West qui est le Mile Marker 0.
Carte des Keys

Key Largo – John Pennekamp Coral Reef State Park MM 102.5 (entrée 8$/véhicule)
C’est un vaste parc marin et de loin le plus populaire des Keys (j’y suis allé à plusieurs reprises). Les sorties en bateau pour faire du snorkeling coûtent 29.95$ par adulte. Plusieurs récifs se trouvent à proximité et les plus populaires sont: Key Largo Dry Rocks (la statue du Christ), The Elbow, White Banks Dry Rocks, Grecian Rocks, The Benwood, Banana Reef, Garret’s Reef et Molasses Reefs…les choix varient souvent en fonction des conditions de la mer. Le prix de location d’équipement est de 7$ et on garde le tuba (même prix pour Bahia Honda). Je tiens à préciser que le tuba est de très pauvre qualité. Selon moi, c’est une ÉNORME erreur de faire ce genre de pratique parce que la première expérience de snorkeling est souvent déterminante, et si le tuba n’est pas confortable ça risque de décourager la pratique future de ce merveilleux sport. Alors, n’hésitez pas à acheter un bon tuba avant d’y aller…y’a plein de boutiques tout près. En attendant le départ du bateau, il y a deux endroits pour plonger, délimités par des bouées. La plage Cannon permet d’explorer quelques vestiges d’un bateau espagnol à moins de 30 mètres du bord. La clarté de l’eau et le fond n’invite pas à la baignade, mais on y trouve aussi quelques poissons. Le parc est situé dans les mangroves (j’ai vu un hippocampe à la plage Cannon). N’oubliez pas d’apporter de la lotion à moustique.
Pour le plongeur bouteille, il y a plusieurs belles grosses épaves…les plus connues sont le Spiegel Grove, le Bibb ou le Duane qui repose à 40 mètres de profondeur (j’y ai perdu mon couteau).
Imprimez le coupon-rabais en cliquant ici.

Big Pine – Bahia Honda State Park MM 37 (entrée 8$/véhicule)Une petite dose d'adrénaline...  Je n'avais pas d'appareil photo.  Cette fois-ci j'avais un jetable.
Looe Key est l’un des beaux récifs des Keys (j’y ai vu un requin). La sortie en bateau pour faire du snorkeling coûte 29.95$ par adulte. S’il vous reste du temps…informez-vous du meilleur endroit pour le snorkeling du bord (je crois que c’est plus au nord, j’étais au sud et je n’ai vu qu’une grosse raie). Apportez du chasse-moustique.
Imprimez le coupon-rabais en cliquant ici.
Carte du parc (format .pdf)
Guide de la vie marine à Bahia Honda (format .pdf)
Bahia Honda
.
Key West – Fort Zachary Tailor State Park (entrée 2.50$)Récifs artificiels semblables à ceux de Peanut Island à West Palm Beach.
Complètement au bout de Key West, une petite plage où quelques récifs artificiels en pierre ont été placés pour abriter quelques poissons, ça donne une raison de sauter à l’eau. La visibilité de l’eau n’est pas toujours bonne, appelez au parc pour connaître les conditions au 305 295-0037.
Carte du Fort Zachary Taylor
.
.
.
Fort Jefferson, Dry Tortugas National Park – (112 km à l’ouest de Key West)
Selon toutes les informations que j’ai recueillies, c’est ici que la Floride offre les plus belles randonnées palmées et à faible profondeur. Pour s’y rendre il faut parcourir 112 km en bateau ou en avion. Le prix du transport par bateau est de 165$ (Yankee Fredom II) et par avion de 250$. Le temps d’exploration pour visiter le fort, dîner et palmer, n’est que de 2.5 hrs pour l’avion et de 4 hrs pour le bateau. Près du fort, 6 terrains de camping naturels sans service sont disponibles au coût de 3$/nuit sur réservation, ce qui peut permettre d’en profiter pleinement. Je pense y camper 1 ou 2 nuits. Je prendrai une journée pour aller en kayak explorer l’épave Windjammer (le transport de kayak est possible avec le ferry). L’accès au parc coûte 5$ à moins de posséder la passe « America The Beautiful » vendue sur place pour 80$. Cette passe donne accès à tous les parcs nationaux et fédéraux des Etats-Unis pour 4 personnes et pour 1 an (fin le dernier jour du mois d’achat l’année suivante).
Liens:L'épave se voit bien avec l'image de Google Earth 2007. Sur celle de 2010 la réflexion donne une mauvaise visibilité.4.7 km de Fort Jefferson à Loggerhead Key...un bon tour de kayak.
Carte 1 du Fort Jefferson (format .pdf)
Carte satellite grandissante de dry Tortugas
Carte détaillée du Windjammer
Description du Windjammer
.
.
.
.

Si vous traversez les Everglades par la route US 41, regardez bien dans les fossés…les alligators sont nombreux.

Cliquez sur le nom d’un récif pour connaître les détails MAP INTERACTIVE. (Excellent lien)

Pour le snorkeling, à partir du bord, je ne connais que 3 endroits:
John Pennekamp, Bahia Honda et Fort Zachary Taylor State Park. Les plongées du bord semblent rares dans les Keys. Si vous en connaissez à Biscayne ou ailleurs dans les Keys, faites-le nous savoir, merci.

Malheureusement, l’hébergement dans les Keys est assez dispendieux. Le moyen le plus économique est le camping en tente (36$ à 59$ la nuit), en VR doublez le montant.

Quelques campings dans les Keys:
John Pennekamp State Park (36$/nuit)
Bahia Honda State Park (36$/nuit)
Curry Hammock State Park (36$/nuit)
Jolly Roger Travel Park (50$/nuit)
Sugarloaf Key KOA (59$/nuit)

Autres sites de snorkeling en Floride:
Crystal River
Peanut Island
Sites non vérifiés:
Lien avec cartes et vidéos
Sand Key, Key West
Venice en snorkeling (trouver des dents de requins!)
Blue SpringIndian Key – Off shore from Lower Matecumbe Key
Coral Cove Park – Jupiter Bathtub Reef – Stuart
Commercial Boulevard and A1A, Lauderdale By The Sea
Red Reef – Boca Raton
Biscayne National Park – Homestead
Gulf Islands National, Pensacola Beach (coin nord-ouest du Fort Pickens)

Brisas Sierra Mar, Santiago de Cuba – 24 fév. au 3 mars 2011

Beaux coraux, mais très peu de poissons!

Nous avons bien aimé nos vacances à cet hôtel, mon préféré à Santiago, mais pour le snorkeling je le positionne au second rang…derrière le Los Corales. Durant notre semaine la mer était trop agitée pour la randonnée palmée. Même si la visibilité n’excédait pas 2 mètres, nous avons quand même fait de l’apnée à chaque jour pour explorer la barrière. Une chance que la dernière journée fut calme, ça nous a permis d’apprécier davantage le récif. Au Sierra Mar les plongées bouteille semblent excellentes. La barrière de corail est belle et en très bonne santé, beaucoup de variétés avec une dominante de Porites (finger coral). À faible profondeur et formant plusieurs îlots qui montent jusqu’à la surface, le récif est très facile à explorer. La barrière est facilement accessible par pédalo, kayak ou même à la nage. En cherchant bien, on peut observer une bonne variété de poissons mais ils sont rares. Je n’ai jamais vu aussi peu de poissons!…est-ce encore la faute des poissons-lions?

Beau paysage montagneux, la Sierra Maestra sert de toile de fond durant toutes les vacances. Hôtel 3.5* construit en bord de mer, à même la montagne. Sept étages en pente, le 4e est celui des restos, de la piscine et de son grand lobby. L’entretien général (peinture,…) de l’hôtel est un peu négligé.  Il pourrait facilement retrouver son 4* avec quelques rénovations. La clientèle est âgée, c’est surprenant car il y a beaucoup d’escaliers (les ascenseurs ont bien fonctionnés toute la semaine). Le check-in se fait encore dans l’autobus. Dès le départ de l’aéroport, on nous donne les clés de notre chambre. La route cahoteuse l’est un peu moins et il semblerait que l’asphalte s’y rendra bientôt!! Le Jacuzzi rénové était sur le point de redémarrer la journée de notre départ. Les chambres sont similaires aux autres hôtels de Santiago…l’essentiel. Elles ont toutes un balcon avec chaises patio confortables. Presque toute les chambres on vue sur mer…même si certains transporteurs comme Cubana ne l’affiche pas. La plage au Sierra Mar n’est pas belle pour s’y baigner…toute la baie est un immense champ d’herbier de posidonie. En marchand vers l’ouest, on peut trouver quelques beaux coins de sable pour la baignade. À 3 km se trouve Playa Blanco une superbe plage (nous y sommes allés en scooter et nous y étions seuls…wow).

Le Sierra Mar est une destination d’hiver économique où la chaleur est presque toujours au rendez-vous. On n’y a pas pris nos plus belles photos, mais on a quand même passé une très belle semaine. C’est un endroit paisible et accueillant. De plus, la barrière de corail est assez longue pour occuper la semaine.

Une des activités$ suggérées par le représentant: Expédition en catamaran avec arrêt snorkeling pour visiter une épave, visite de Santiago et retour en autobus.

Activités qui se font par nous-mêmes en louant un scooter (19 CUC/4 hrs ou 24 CUC/24 hrs):
Restaurant de Cayo Damas appelé aussi île de Bacardi situé à 9,5 km à l’ouest du Sierra Mar (près de Chivirico). Un pédalo vient nous chercher pour aller manger sur l’île, on peut aussi y faire du snorkeling.
Visite d’une grotte de chauves-souris (cueva de murciélagos) à 5,5 km à l’est du Sierra Mar (je m’attendais à y voir quelques spécimens mais à ma grande surprise…il y en avait des centaines).
Il est aussi possible de découvrir quelques plages et de se rendre à Chivirico.

Bon à emporter et à savoir:
Lampe de poche nécessaire pour visiter la grotte de chauves-souris.
Corde de 2 mètres pour tirer le kayak ou le pédalo (ça permet de plonger les deux en même temps).
Pompe à air et cadenas (pour les vélos!).
Argent comptant seulement pour payer les activités.
L’eau du bar et du robinet de nos chambre est bonne à boire (Prise d’une source dans la montagne).
Centre de plongée sur place
Hôtel Brisas Sierra Mar: #tél.: 329-110
220 volts (adaptateur requis)
Depuis le 14 mars 2011, c’est la parité du dollar US avec le CUC… C’est une excellente nouvelle.

Cubana avec des Airbus A320, offre beaucoup de place pour les grands comme moi.
L’espacement entre les sièges en classe économique semble équivalent à la classe VIP de Sunwing et leurs dossiers sont plus haut. De plus, l’attente à Montréal pour l’enregistrement des bagages est presque nulle. Le poids des valises pour Cubana est de 23 kg, 15 kg (valise de sport) et 5 kg (bagage à main) 7 kg toléré.

Pour un apercu d’une journée de vacances au Sierra Mar, >>> cliquez ici. <<<

Santiago de Cuba

Diane et François du 23 au 30 déc. 2010
au Costa Morena…Beau mais profond

Une autre très belle semaine passée à Cuba avec au menu, des plongées à tous les jours. Nous sommes allés passer Noël à Santiago parce que c’est la région la plus chaude de Cuba, en compagnie de notre fille Julie et de mon beau-père Delphis. La météo était superbe toute la semaine, outre deux après-midi où le vent s’est fait sentir. Paysage côtier plutôt rocailleux…les plages s’y font rares. Nous en sommes à notre deuxième voyage à Santiago. La première fois nous étions au Bucanero, et cette fois-ci nous avons choisi le Costa Morena. Pour comparer, nous avons été plonger une fois au Carisol Corales et nous y avons fait notre plus belle sortie en mer.

Costa Morena 2.5*

Je ne pensais pas possible de voir un lever ET un coucher de soleil du même balcon…wow

À 55 min. de Santiago, le Costa Morena est un 2.5*. Sa nourriture limitée en choix et répétitive est bonne (crème glacé le midi et vin à tous les repas), Arriver tôt pour un meilleur choix. L’entretien ménager est généralement correct. La piscine naturelle devant l’hôtel offre peu d’intérêt pour la plongée, car elle a moins d’un mètre de profondeur et seulement quelques espèces de poissons. Sa paroi extérieure est mieux, mais sans plus. Les chaussures sont requises pour accéder à la mer car il y a beaucoup d’oursins. À 160 mètres du bord, en face du resto, il y a un très beau récif de superficie égale à la piscine naturelle, mais il est assez profond. Quelques endroits n’ont que 2 mètres de profondeur mais pour en profiter pleinement, des apnées de 2 à 9 mètres sont nécessaires.

Le Carisol Corales n’étant qu’à 5 km à l’est…y prévoir quelques plongées dans la semaine est très réaliste et peu dispendieux. Un des moyens pour s’y rendre est l’autobus des employés qui passe à 8:30 chaque matin et continue jusqu’au Los Corales. Pour le retour, confirmer avec le chauffeur car il attend sur place. Il y a aussi des calèches qui attendent près des hôtels, pour 2 Pesos/pers. c’est un moyen original de revenir à l’hôtel (30 min.) et surtout au moment voulu.

Faut savoir que la plage du Costa Morena est en béton, mais nous, on vient pour la mer. C’est une belle destination d’hiver pour la température, la tranquillité et aussi pour le prix. Le resto à aire ouverte peut être chaud en été! Des oiseaux nous survolent quelques fois…c’est comme manger sur une terrasse. Les chambres dans les blocs 500 et 600 situés à l’extrémité est, sont plus récentes avec salle de bain mieux organisée.

Bon à savoir pour les préparatifs: L’électricité est comme ici (110 volts, 3 fiches). Il y a quelques vélos dans la salle d’amusement. Il y a aussi un beau terrain de tennis extérieur. L’internet était très lent et mon cellulaire ne fonctionne pas dans cette région. Nous avons manqué d’eau un matin. Il y a beaucoup de choses en quantité limitée comme la vaisselle, ustensiles, verres, tasses, serviettes. Il n’y a pas de shampoing, pas de débarbouillette, pas de séchoir à cheveux. Pas de resto à la carte.
Bon à emporter: Tasse thermos (pour le café et la bière), serviette de douche, raquettes et balles de tennis et ping-pong, chaine et cadenas pour vélo, bouteilles d’eau.
­Pour voir le récif du Costa Morena >>> CLIQUEZ-ICI <<<

Club Amigo Carisol Corales 3*

Deux complexes hôteliers ensembles…le Carisol (à l’ouest) et le Los Corales (à l’est). Pour la région de Santiago, c’est ici que le snorkeling semble à son meilleur. Avec une barrière de plus d’un kilomètre, je pense qu’il y a de quoi plonger toute une semaine. Les coraux s’étendent plus loin que la barrière que l’on voit sur Google Maps (où les vagues se brisent). Nous avons longé de près la barrière de corail extérieure. Ensuite on s’est éloignés pour trouver des récifs magnifiques. La visibilité était excellente. La journée de notre plongée, plusieurs petite méduses et syphonophores étaient présentes. Grâce à nos wetsuits, elles ne nous ont pas incommodés. Pour faciliter le retour des plongeurs et des bateaux…trois drapeaux sont installés au centre de la barrière pour indiquer un passage.
Pour voir le récif du Carisol Corales >>> CLIQUEZ-ICI <<<

Club Bucanero 3*

À 30 min. de Santiago, c’est le plus pittoresque que j’ai visité à Cuba. L’hôtel est rustique dans un paysage enchanteur. Sa plage est minuscule mais le décor fait oublier tout le reste! Des chaussures sont nécessaires pour entrer à l’eau. Le snorkeling est limité à la petite baie devant la plage. Une journée suffit pour l’explorer. Peu de coraux mais beaucoup de poissons…donnez-leur du pain et ils vous envahiront. Belle destination pour ceux qui ne font pas de l’apnée une priorité! Je suis allé explorer à l’extérieur de la baie en pédalo et j’ai remarqué que près des falaises (0,5 km à l’ouest), il y a de belles plongées bouteille à faire, mais c’est trop profond pour le snorkeling. À ne pas manquer: la petite randonnée-escalade organisée gratuitement par l’hôtel, tous les jours.

Brisas Sierra Mar 3.5*

D’après cette photo et certains commentaires, il y a peut-être d’intéressantes plongées à y faire! L’hôtel est à 1h30 de route cahoteuse, mais le check-in se fait dans l’autobus. Parait-il, que le Brisas se classerait au deuxième rang pour le snorkeling à Santiago…c’est à suivre !!! J’aimerais bien avoir des commentaires sur le snorkeling pour cette destination.

En résumé:

Le Carisol Corales semble être le meilleur hôtel pour la randonnée palmée. Si ce n’est pas possible de réserver…le Costa Morena est  un plan B, mais son récif est assez profond et pour plonger davantage, vous devrez faire la navette entre les deux hôtels. Le Bucanero a une belle petite baie, mais une journée suffit pour l’explorer. Le Brisas Sierra Mar pourrait-être une bonne idée…c’est à suivre! Durant notre séjour, nous avons rencontrés des gens très sympathiques .  J’ai aimé mon voyage au Costa Morena, mais je ne crois pas y retourner. Mes prochaines vacances à Santiago se feront probablement au Carisol Corales ou au Brisas Sierra Mar!

Poisson-lion…suite
Dans l’article sur Holguin en novembre dernier, j’attirais l’attention sur le poisson-lion qui peuple de plus en plus les récifs. Avec ce voyage, j’ai constaté qu’il est encore plus présent…J’ai vu mon premier bébé lion à Santiago et des familles entières.  Pour voir cette vidéo >>> CLIQUEZ-ICI <<<

Bon à savoir: chez SUNWING
12 ou 24 heures avant le départ, il est possible en ligne et sans frais, de choisir et réserver nos sièges ainsi que d’imprimer nos cartes d’embarquement.

Holguin, Cuba – novembre 2010

Diane et François au Club Amigo Guardalavaca du 13 au 20 novembre 2010


BELLES PLONGÉES MALGRÉ TOUT…

Nous avons eu un peu de vent toute la semaine,
mais pas assez pour ne pas plonger…la visibilité était moyenne.
En général, le poisson n’est pas abondant et les coraux plutôt grisonnants.
On y trouve toutefois quelques beaux ilots de coraux bien en vie
qui abritent des poissons de toutes sortes.
Une profondeur idéale…J’ai passé toute la semaine dans l’eau et parcouru plusieurs kilomètres…toujours dans une profondeur de 1 à 3 mètres et ce…même à bonne distance du bord.
Durant ma semaine de vacances j’ai exploré trois plages : Guardalavaca, Turquesa et Esmeralda.
Malgré nos bracelets du Club Amigo, nous n’avons eu aucun problème pour passer d’un hôtel à l’autre. Personne ne nous a questionnés.
Tous les hôtels de ces plages sont situés au bord de baies protégées par une grande barrière de corail. Toutes mes plongées ont été effectuées à partir du bord.
Il me reste à découvrir les grandes barrières au large.
Pour s’y rendre, il est préférable de se faire conduire en catamaran.
Je n’ai pas plongé à Playa Pesquero ni au Don Lino 2½*.

PLAYA GUARDALAVACA (Club Amigo 3* et Brisas Guardalavaca 4*)

Nous étions au Club Amigo Guardalavaca dans la section tropicale.
Les chambres sont bien tenues et près de tout.
La nourriture pour un trois étoiles était au-delà de mes attentes.
C’est un hôtel qui offre un excellent rapport qualité/prix.
On a aimé les deux petites baies tranquilles à droite de la plage publique.
De notre hôtel, un repas au Brisas est disponible…Nous aurions dû réserver dès notre arrivée à l’hôtel car après le meeting du lendemain, il n’y avait plus de places.
Dans la baie de Guardalavaca (garde la vache), il y a, partant de la gauche,
une plage publique avec un petit marché aux puces, le Club Amigo et le Brisas.
Pour la plongée, le plus beau coin que j’ai trouvé est devant le Brisas à moins de 200 mètres du bord. Je n’ai pas exploré plus loin vers la droite du Brisas. Il y a peut-être d’autres beaux sites… C’est à voir!
Devant le Club Amigo, vaste région à explorer, de belles structures mais peu de poissons. J’aimais me promener parmi l’abondance de grosses cornes d’élans (elkorns). Les coraux n’avaient cependant pas l’air en santé.
J’ai vu un beau requin nourrice (inoffensif), à trois mètres sous un récif, qui ne m’a pas laissé le temps de le photographier. J’ai aussi vu quelques beaux spécimens de poissons isolés.

>>> CLIQUEZ ICI pour voir une vidéo devant le Brisas <<<

PLAYA TURQUESA (Sirenis Turquesa 4*)

Unique hôtel dans cette petite baie qui est également protégée par une barrière de corail.
C’est aussi la seule barrière facilement accessible à partir du bord. Elle se fait en totalité d’un bout à l’autre.  L’entrée peut se faire en partant d’un petit sentier complètement à droite de la plage.  Les chaussures sont cependant nécessaires dû aux nombreux oursins.  Au moment de traverser du côté extérieur de la barrière, les vagues se sont mises à grossir tout d’un coup, rendant l’accès trop périlleux.  Nous avons fait une belle plongée à cet endroit.

PLAYA ESMERALDA (Sol Rio Luna Mares 4* et Paradisus 5*)

Notre coup de cœur:
Un joli petit récif, juste à droite de la plage du Luna Mares.
Les poissons semblent habitués d’être nourris.  C’est d’ailleurs le seul endroit où j’ai vu des ballyhoos (Hemiramphus brasiliensis) manger à même ma bouteille d’eau remplie de pain.
L’accès y est super facile…idéal pour les débutants.
Du Club Amigo nous avons marché durant 90 minutes pour nous y rendre. En taxi, c’est 5 CUC l’aller.
Les vélos sont fournis gratuitement par l’hôtel (chaîne et cadenas seront dans mes bagages à mon prochain voyage).

>>> CLIQUEZ ICI pour voir une vidéo à Playa Esmeralda <<<

UN NOUVEAU VENU dans nos récifs (Serait-il la cause de la disparition de nos poissons?)

Je plonge depuis une vingtaine d’années.  Le poisson-lion (Pterois volitans) est une espèce que je ne voyais jamais et que je rencontre maintenant de plus en plus à chaque voyage.

Il se laisse approcher et rien ne lui fait peur. On le retrouve souvent longeant des crevasses ou à l’envers sous les récifs. (Je vérifie bien chaque tunnel avant de m’y engager car il est venimeux.)
Sa beauté serait-elle égale à sa destructivité! C’est à suivre!

HOLGUIN…belle découverte.

J’ai bien apprécié mes vacances au Club Amigo.
Les cubains étaient tous très souriants et nous y avons rencontré des vacanciers charmants.
J’y retournerais.

Peanut Island, Floride – Octobre 2010

Peanut Island

Je tiens à préciser que le site décrit dans cet article n’est pas un INCONTOURNABLE
mais plutôt un coin pour s’initier à la plongée et admirer quelques poissons.
On ne fait pas un voyage pour aller à Peanut Island,
mais si vous passez dans la région de West Palm Beach…c’est un beau coin à visiter.

Peanut Island est situé juste au nord de West Palm Beach dans l’Intracoastal Waterway.
Cette toute petite île contient un petit terrain de camping sauvage parfait pour un dodo sous la tente. Une petite plage pour la baignade et quelques récifs artificiels qui font le bonheur des enfants avec leurs masque et tuba.
Il n’y a PAS DE CORAUX, les murs de pierres sont tout près du bord sur un fond sablonneux peu profond. On voit bien les récifs de pierres sur cette photo…on dirait même qu’il n’y a pas de poissons mais il y en a quand même assez…et d’espèces variées.

La visibilité était bonne lorsque j’y suis allé, mais semblerait-il que ce n’est pas toujours le cas.
Pour connaître les conditions de l’eau il est préférable d’appeler à ce numéro de téléphone: Captaine Joe’s: 561-339-2504

Le stationnement est gratuit, si vous possédez une embarcation (canot ou kayak), seulement 1.3 km pour se rendre à la petite plage et 2.7 km pour faire le tour complet de l’île.
Sinon, pour 10$, un bateau taxi se charge de vous transporter au quai de l’autre côté de l’île et fera aussi le retour à l’heure disponible de votre choix.

J’y retournerai durant la période des fêtes…si la météo le permet!

Autres points d’intérêt:

Visite du bunker de JFK construit sur l’île durant la crise cubaine de 1962 ($$)

John D. MacArthur Beach State Park

Ocean Reef Park

John Prince Park Campground est un excellent camping situé à Lake Worth (25 km au sud de Peanut Island)

Le décompte est lancé

Bonjour à tous,

Plus que 12 dodos avant notre départ pour Cayo Largo à Cuba. Nous serons en compagnie de nos amis Christiane et Roch qui ne sont pas des amateurs de la randonnée palmée, mais Christiane compte bien s’initier à ce beau sport pendant notre petite semaine de vacances.

Ce petit intermède automnale sera principalement un voyage de repos, grandement mérité pour tout le monde, mais soyez assuré que nos masques, tubas et palmes seront à portée de main en tout temps.

Nous comptons aller en randonnée palmée sur la barrière de Cayo Largo au moins à deux reprises avec le centre de plongée. Pour le reste, si la mer est clémente, nous irons explorer les bouquets de coraux devant les hôtels : Lors de notre premier voyage à Cayo Largo en 2007, la mer était trop agitée pour nous permettre de plonger devant les hôtels.

Le reste de la semaine sera parsemée de repos, soleil et quelques excursions. L’internet n’étant pas très efficace à Cuba, je viendrai publier mon résumé à mon retour de vacances.

Bonne journée tout le monde!

Sac étanche – septembre 2010

Sac étanche – fourre-tout vraiment impressionnant

Lors d’une plongée aux grottes de Tobermory, Diane a testé un sac étanche acheté chez Dollorama.
Résultat positif…le papier qui était à l’intérieur est resté bien sec.
Il ressemble beaucoup au Dicapac, mais en qualité moindre.
J’ai testé ce sac dans ma piscine pour une deuxième et troisième fois et toujours pas une goutte d’eau.

Bien s’assurer que CHACUN des trois zips soit BIEN FERMÉ avant de replier l’ouverture en trois.

Le plastique transparent n’est pas conçu pour prendre des photos, mais j’ai testé quand même mon appareil dans ce sac. La qualité des images m’a surpris, voyez par vous-même…

==> Vidéo dans ma piscine <==

Excellent comme fourre-tout, et un dépanneur comme sac étanche pour APN.

Attention à ne pas laisser trop d’air à l’intérieur du sac, car le plastique peut courber et ainsi déformer les images…comme çà:

TAHITI 3D – La vague ultime

Bonjour tout le monde,

Si vous avez la chance d’aller voir au cinéma IMAX le film Tahiti – La vague ultime en 3D, vous y verrez des fond marins incroyables et en 3D. Le film est principalement basé sur le surf mais il y a beaucoup d’informations sur l’île et la population ainsi que plusieurs séquences sous l’eau en apnée. Ça vaut le détour.

En direct de la Baie Georgienne

Bonjour tout le monde,

Nous sommes jeudi le 19 août 2010 et aujourd’hui sera une journée très pluvieuse. Je vous écrit en direct de ma tente roulotte d’où j’ai accès à Internet grâce à ma petite antenne merveilleuse (je vous en reparlerai dans un autre article).

Hier était la journée de grande sortie sur le Lac Huron en compagnie de Diane,François et leur fille Julie. François avait apporté sa chaloupe avec moteur et nous a conduit comme un grand capitaine sur trois épaves différentes dans la Baie Georgienne.

Personnellement je ne suis pas sorti sur la première épave car le lac était très agité avec de très bonnes vagues. François et sa fille y sont allés et il vous rapportera lui-même ses impressions sur cette épave. Je suis par contre sorti sur les deux autres qui sont dans une petite baie protégée des vents et des grandes vagues. Voici les premières photos de la grande épave dans le secteur de Big Tub à Tobermory.

J’ai aussi quelques vidéos des épaves que je mettrai en ligne à mon retour. Demain nous somme supposés nous rendre aux grottes dans le secteur de Cyprus Lake pour aller faire quelque plongées dans les tunnels.

En passant, la température de l’eau est à 70 degré fahrenheit, soit 21,1 degré celsius

« Older posts Newer posts »
Translate »