Holguin, Cuba – novembre 2010

Diane et François au Club Amigo Guardalavaca du 13 au 20 novembre 2010


BELLES PLONGÉES MALGRÉ TOUT…

Nous avons eu un peu de vent toute la semaine,
mais pas assez pour ne pas plonger…la visibilité était moyenne.
En général, le poisson n’est pas abondant et les coraux plutôt grisonnants.
On y trouve toutefois quelques beaux ilots de coraux bien en vie
qui abritent des poissons de toutes sortes.
Une profondeur idéale…J’ai passé toute la semaine dans l’eau et parcouru plusieurs kilomètres…toujours dans une profondeur de 1 à 3 mètres et ce…même à bonne distance du bord.
Durant ma semaine de vacances j’ai exploré trois plages : Guardalavaca, Turquesa et Esmeralda.
Malgré nos bracelets du Club Amigo, nous n’avons eu aucun problème pour passer d’un hôtel à l’autre. Personne ne nous a questionnés.
Tous les hôtels de ces plages sont situés au bord de baies protégées par une grande barrière de corail. Toutes mes plongées ont été effectuées à partir du bord.
Il me reste à découvrir les grandes barrières au large.
Pour s’y rendre, il est préférable de se faire conduire en catamaran.
Je n’ai pas plongé à Playa Pesquero ni au Don Lino 2½*.

PLAYA GUARDALAVACA (Club Amigo 3* et Brisas Guardalavaca 4*)

Nous étions au Club Amigo Guardalavaca dans la section tropicale.
Les chambres sont bien tenues et près de tout.
La nourriture pour un trois étoiles était au-delà de mes attentes.
C’est un hôtel qui offre un excellent rapport qualité/prix.
On a aimé les deux petites baies tranquilles à droite de la plage publique.
De notre hôtel, un repas au Brisas est disponible…Nous aurions dû réserver dès notre arrivée à l’hôtel car après le meeting du lendemain, il n’y avait plus de places.
Dans la baie de Guardalavaca (garde la vache), il y a, partant de la gauche,
une plage publique avec un petit marché aux puces, le Club Amigo et le Brisas.
Pour la plongée, le plus beau coin que j’ai trouvé est devant le Brisas à moins de 200 mètres du bord. Je n’ai pas exploré plus loin vers la droite du Brisas. Il y a peut-être d’autres beaux sites… C’est à voir!
Devant le Club Amigo, vaste région à explorer, de belles structures mais peu de poissons. J’aimais me promener parmi l’abondance de grosses cornes d’élans (elkorns). Les coraux n’avaient cependant pas l’air en santé.
J’ai vu un beau requin nourrice (inoffensif), à trois mètres sous un récif, qui ne m’a pas laissé le temps de le photographier. J’ai aussi vu quelques beaux spécimens de poissons isolés.

>>> CLIQUEZ ICI pour voir une vidéo devant le Brisas <<<

PLAYA TURQUESA (Sirenis Turquesa 4*)

Unique hôtel dans cette petite baie qui est également protégée par une barrière de corail.
C’est aussi la seule barrière facilement accessible à partir du bord. Elle se fait en totalité d’un bout à l’autre.  L’entrée peut se faire en partant d’un petit sentier complètement à droite de la plage.  Les chaussures sont cependant nécessaires dû aux nombreux oursins.  Au moment de traverser du côté extérieur de la barrière, les vagues se sont mises à grossir tout d’un coup, rendant l’accès trop périlleux.  Nous avons fait une belle plongée à cet endroit.

PLAYA ESMERALDA (Sol Rio Luna Mares 4* et Paradisus 5*)

Notre coup de cœur:
Un joli petit récif, juste à droite de la plage du Luna Mares.
Les poissons semblent habitués d’être nourris.  C’est d’ailleurs le seul endroit où j’ai vu des ballyhoos (Hemiramphus brasiliensis) manger à même ma bouteille d’eau remplie de pain.
L’accès y est super facile…idéal pour les débutants.
Du Club Amigo nous avons marché durant 90 minutes pour nous y rendre. En taxi, c’est 5 CUC l’aller.
Les vélos sont fournis gratuitement par l’hôtel (chaîne et cadenas seront dans mes bagages à mon prochain voyage).

>>> CLIQUEZ ICI pour voir une vidéo à Playa Esmeralda <<<

UN NOUVEAU VENU dans nos récifs (Serait-il la cause de la disparition de nos poissons?)

Je plonge depuis une vingtaine d’années.  Le poisson-lion (Pterois volitans) est une espèce que je ne voyais jamais et que je rencontre maintenant de plus en plus à chaque voyage.

Il se laisse approcher et rien ne lui fait peur. On le retrouve souvent longeant des crevasses ou à l’envers sous les récifs. (Je vérifie bien chaque tunnel avant de m’y engager car il est venimeux.)
Sa beauté serait-elle égale à sa destructivité! C’est à suivre!

HOLGUIN…belle découverte.

J’ai bien apprécié mes vacances au Club Amigo.
Les cubains étaient tous très souriants et nous y avons rencontré des vacanciers charmants.
J’y retournerais.

21 Comments

  1. J'ai vu un reportage télévisé thalassa dernierement.
    Ce poisson est un vrai fléeau
    il pond 30 000 oeufs par mois.
    Il n'a aucun prédateur dans la mer des caraibes et l'atlantique.
    Il dévore tout les autres bébé poissons.
    Cela affecte non seulement la bio diversité mais aussi l'industrie de la peche locale.
    Dans certaines iles des caraibes les autorités ont pris les devants et encourage la chasse et la consommation de ce poisson.
    Il semble etre tres délicieux
    Par contre il faut etre tres prudent car son venin est assez agressif.
    Il peut causer de la paralysie et nécessite une visite a l'hopital.

    Croyez vous que on a le droit de le chasser a Cuba?
    Est ce qu'on peut avoir des problemes avec les autorités locales?
    Sont ils au courrant que ce poisson est une espece nuisible qui doit etre irradiquée

  2. C'est François qui serait content …À la chasse François!!

  3. Poisson-lion: Je reviens de Roatan. Ils disent que cette espèce introduite détruit tout l'habitat coralien, car elle bouffe tout et ne laisse rien aux autres. Les populations locales de poissons et mollusques diminueraient de près de la moitié. Ils ont organisé une battue fin février. Tous les amateurs étaient encouragés à chasser cet intrus et il y avait un prix de 500$ pour la plus grosse récolte. Devant notre hôtel, des gars en kayak en récoltaient à coup de 50 à 100 en 2 heures.

  4. Je voulais aussi vous parler du poisson-lion (Pterois volitans) .
    J,ai fait ma premiere plongée a cuba en octobre dernier et j'ai pu en observer 2 au cours de la meme plongée.
    2 gros et impressionnant specimen.
    Ce poisson m'a beaucoup intrigué et a mon retour j'ai fait quelques recherches.
    D'apres ce que j,ai pu voir, c'est non seulement un indésirable mais au mexique on recherche de plongeurs pour aider a s'en débarasser. http://www.legrandjournal.com.mx/merida-cancun/ri
    http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite

  5. Bonjour
    Premierement Bravo, Félicitation et Merci pour votre fabuleux blogue.
    Je l'ai découvert il y a 2 jours et c'est vraiment le meilleur que j'ai pu voir concernant la plongée apnée.
    C'est vraiment pertinent et bien fait, surtout vos cartes satellite, tres bonne idée.
    Les photos sont vraiment magnifique.
    Votre blogue sera mon guide ideal pour mon prochain voyage.
    J'irai a Holguin en avril (Sirenis playa turquesa)et j'espere pouvoir visiter tout les sites que vous avez répertoriés.

    Quel moyen de transport me conseillez vous?
    autobus,charette, vélo,scooter,taxi?

    • Allo David,
      Merci pour vos commentaires, ça fait plaisir.
      Je n'ai pas visité la playa Pesquero, mais je sais qu'il y a du snorkeling à y faire. Le Costa Verde et le Pesquero sont situés à 4 km à l'ouest du Turquesa.
      Complètement à droite et à gauche de la plage, le snorkeling y serait excellent!
      Un autobus (train) fait le tour quotidiennement de tous les hôtels, de l'est vers l'ouest. Renseignez-vous sur place de l'heure et du prix.
      Sinon, le taxi ou le vélo est une bonne idée (pensez apporter un cadenas)
      Au Turquesa, si le temps le permet, vous aurez beaucoup plus exploré la barrière de corail que j'ai pu le faire.
      À votre retour, vos commentaires seraient bien appréciés.

      Bonnes vacances et bonnes plongées

      • Oui le parcours de la barrière de corail a l'air vraiment intéressant. J'espère avoir une mer calme pour le faire.
        Je n'ai pas de camera sous marine alors je n'aurais pas de photos pour vous, mais ca va me faire plaisir de partager mon expérience a mon retour.
        Surtout avec les indications que vous me donnez avant de partir
        Je compte aussi faire 2 plongée bouteille, il semble y avoir des sites très intéressants.

        A propos des cameras, est ce que toutes les cameras ont besoin d'un caisson?

        Autre question: Est ce qu'il est possible de traverser l'embouchure de la baiha naranjo pour rejoindre le playa esmeralda ou cest trop large et trop dangereux?

        • Bonjour David,

          Merci pour les commentaires. Concernant la caméra, pour notre part (Patrick et Marie-Josée alias Pouxie) nous préférons la simplicité et surtout plonger avec un minimum, ce pourquoi nous utilisons une petite Fuji Finepix sous-marine sans caisson. Va voir nos articles dans la sections Appareil photo numérique et les problèmes que nous avons rencontré avec les différents modèles. Jusqu'à présent, la Fuji est la plus petite, la plus résistante, la plus rapide, la plus légère et la moins dispendieuse.

          Le nouveau modèle équivalent à la notre est maintenant la Fuji Finepix XP10 qui peut filmer en HD sous l'eau et tu peux la trouver souvent en spécial chez Bureau en Gros et Future Shop pour environ 149,00$

          C'est une parfaite petite caméra pour quelqu'un qui commence ou quelqu'un d'expérimenté qui veut plonger sans l'encombrement d'un gros caisson.

          Par contre si tu fais de la plongée en bouteille, je te suggères définitivement une caméra avec caisson. Certaines caméras numériques sans caisson peuvent aller jusqu'à une profondeur de 10 ou 12 mètres mais ce n'est vraiment pas recommandé pour la plongée en profondeur sur de longues périodes de temps.

          Je te souhaite un bon voyage et vient nous laisser tes commentaires à ton retour.

          • merci pour le conseil.
            Je vais surement me la procurer, je vais surveiller les circulaires.
            Pour ce qui est de la plongée bouteille, je trouves que je suis deja assez encombré avec ma consule et le controle de ma veste, pas une camera en plus.

            Merci pour vos réponses
            Ce site est non seulement intéressant mais intactif

        • Allo David,

          Pour la traversée de la baie Naranjo…j'y avais pensé moi aussi, mais je n'ai pas eu le temps d'essayer. Du Turquesa, ça me semble très réalisable. D'après Google maps, il semble y avoir un sentier (1.5 km) qui se rend près du spectacle des dauphins. Et de là, une nage de 0,44 km pour traverser. Un drapeau de plongée me semble nécessaire, car j'ai aperçu un bateau moteur dans la baie.
          Au Mexique et aux États-Unis, le drapeau de plongée est obligatoire pour l'apnée. Si vous pensez plongée souvent, l'achat d'un drapeau est donc justifié.

          Maintenant que presque tous les nouveaux modèles d'APN compact étanche n'ont plus de roulette de contrôle. Le sac étanche Dicapac (17$ sur eBay) devient plus intéressant.

          Mes préférences pour l'instant sont:
          La Fujifilm XP20, XP10 ou la Panasonic TS3 dans un Dicapac (plongée bouteille).
          Pour la plongée bouteille, le caisson ou le sac étanche sont vraiment nécessaire.

          • Merci c'est une bonne idée le drapeau de plongée.
            J'ai tellement hate de partir, ma blonde est pus capable de m'endurer car je parles sans cesse du voyage

  6. Gros merci Richard du conseil et du lien.

    Je vais m'abstenir pour le Rain-X.
    Du moins pour l'instant…je vais approfondir mes recherches là-dessus.

  7. François,

    Je crois qu'il faudrait vérifier si l'objectif frontal est en verre ou en polycarbonate comme le reste du caisson car Rain-X ne semble pas du tout indiqué pour les plastiques. Voir la discussion sur le forum suivant : http://www.forum-auto.com/pole-technique/section1

    Par ailleurs, si c'est du verre, il est possible que le fabriquant a appliqué un traitement anti reflet et je crois comprendre que ce produit pour bien fonctioner demande un bon frotage .. Alors, pas indiqué non plus. Prudence car moi j'ai un caisson de Canon pour une caméra et je peux voir l'anti reflet sur le verre.

  8. Pour les gouttes d'eau…
    C'est plutôt pour prendre une photo hors de l'eau…juste au moment où l'appareil sort de l'eau.
    Il y a des gouttes qui restent sur l'appareil qui gâche la photo.
    Sur mon véhicule le Rain-X fait des miracles (en plein orage, je ne suis pas obligé d'utiliser les essuie-glaces)

  9. J’utilise le même script que vous avec PhotoShop CS3 et à mon sens c’est presque indispensable pour la photo sous-marine car j’ai pu voir que le contraste et les couleurs s’estompent très rapidement dans l’eau et ce n’est pas relié à la qualité de la lentille ni de l'appareil. L’Été dernier, j’ai vérifié l’efficacité de ce script dans ma piscine avec un résultat évident : Voir cette petite série de photos ( ou faire suivante sur la 1ère) http://www.pbase.com/rpprevost/image/127033952 http://www.pbase.com/rpprevost/image/127033953 http://www.pbase.com/rpprevost/image/127033954 http://www.pbase.com/rpprevost/image/127033955

    Pour les gouttes d'eau qui peuvent laisser des marques sur l'objectif du caisson (après l'avoir rinçé), je crois que c'est sans conséquences et je ne m'en ferait pas du tout. N'importe quel produit à lunette et un petit essuyage va régler le problème;-) – Au plaisir

  10. (suite)
    Un service d'autobus (3 pesos) à horaire fixe fait tous les hôtels et peut vous transporter n'importe ou entre les deux mais comme cet autobus fait des détours et arrête souvent, ce n'est pas vite. Finalement, l'autobus finit son circuit à Playa Pilar, une plage publique en dehors de la zone hôtelière à l'extrémité de Cayo Guillermo. En face de cette plage à environ 1 km il y a l'îlot "Media Luna" que tous les hôtels vendent pour l'apnée mais de mon point de vue, ça ne vaut pas le coup … D'ailleurs, même si vous allez à Playa Pilar par vos propres moyens, c.a.d., en dehors d'une excursion, un bateau vous demandera quand-même 20 pesos pour vous transporter sur l'îlot en face qui est tout près et quant à moi, ça frise l'arnaque … Pour l'apnée, mon coup de coeur est pour Jibacoa qui est incomparablement mieux, non seulement pour la commodité, mais aussi pour la beauté du récif.

  11. Bonjour François
    (J'ai morcelé mon texte, si non ça ne passera pas)
    D'abord, merci pour ces précisions. En effet, je suis allé à Jibacoa en début septembre dernier et à Cayo Coco .. 3 semaines plus tard, Je dirais que si on considère avant tout la plongée en apnée pour ces deux destinations, Jibacoa est gagnant par "knock out" au 1er round. Je ne dis pas pour autant qu'il n'y a pas de beaux sites pour l'apnée à Cayo Coco, mais dans tous les cas à ma connaissance, aucun n'est directement accessible de la plage et donc, il faut payer des excursions pour y accéder et le plus souvent 20 pesos pour une heure d'apnée (ce qui représente tout de même près de 25$ CDN) En passant, Cayo Coco et Cayo Guillermo sont reliés par la route et la distance entre les deux est d'environ 10 km max.

  12. Salut Richard

    Merci pour les bons commentaires, je ne suis qu'un amateur en herbe ou plutôt sous l'eau 🙂
    Pour apprendre, rien ne vaut la pratique.

    J'ai remarqué que vous arriviez de 2 voyages…Jibacoa et Cayo Coco
    J'ai entendu parler en bien de Cayo Guillermo et j'aimerais bien aller y passer des vacances.
    Un gars à qui j'ai parlé disait qu'il aimait mieux Cayo Guillermo que Jibacoa!!!
    Je sais qu'il faut partir en bateau pour snorkeler…mais où?
    D'après ce que j'ai lu de votre commentaire…ça diffère!
    Mais il y a peut-être d'autres récifs plus loin!

    À propos de mon infiltration d'eau que j'ai eue au Roatan, l'entretien n'est surement pas en cause,
    car je rinçais soigneusement mon appareil après chaque plongée.
    Maintenant que j'utilise un caisson, je n'ai plus ce problème 🙂

    J'utilise un autre appareil (Canon Powershot S5IS) lorsque je n'ai pas l'intention d'aller à l'eau.
    Je ne laisse rien ou presque sur la plage quand je plonge.
    Toujours sans zoom et très souvent en mode macro.
    Le flash (avec diffuseur léger), le moins possible, car il y a beaucoup de réflexion sur les particules, mais pour les macros je m'en sers fréquemment.
    J'utiliserai un diffuseur plus opacte la prochaine fois.

    Lors de mon voyage à Holguin j'ai utilisé, à 50% du temps, un mode marin filtre rouge léger.
    C'est une nouvelle option de la Tough-8010…le résultat est époustouflant.
    Pour le 50% restant, j'ai pris un mode standard, mais j'ai du retouché la plupart des photos avec un script Photoshop qui donne un résultat presque similaire. La recette Photoshop que j'utilise est dans la section APPAREIL PHOTO NUMÉRIQUE (http://www.plongeeenapnee.com/?p=1315)
    La vôtre est-elle la même?

    Lorsque je sors ma caméra hors de l'eau…des gouttes restent sur l'objectif, je n'aime pas ça
    À Santiago, je pense bien essayer du Rain-X sur l'objectif de mon boitier. (J'espère ne pas endommager le boitier!)…c'est à suivre!

    François

  13. Super belles photos sous-marines ! – Félicitations François ! – Les couleurs sont nettes et éclatantes sans dominantes bleutées ou verdâtre, du moins, c'est ainsi qu'elles apparaissent sur mon écran. Si c'est çà "une visibilité moyenne", je m'en accomoderais fort bien pour mes prochaines plongées … 😉 – Avez-vous utilisé un réglage particulier de la caméra ou appliqué un post traitement pour obtenir ce bel équilibre des couleurs ? – Également; Utilisez-vous la même caméra pour les photos faites hors de l'eau ?

  14. Super beau récit comme toujours. Merci François.

    Effectivement, les poissons lions ne sont pas trop peureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »