Club Amigo Guardalavaca, Holguin (Cuba) – 19 au 26 nov. 2011

En complément à l’article de l’an passé…

Une semaine trop vite passée!

Bien que Tabyana Beach (Roatan) et Jibacoa (Cuba) demeurent mes sites de snorkeling favoris, le Club Amigo Guardalavaca vient maintenant s’ajouter à mes coups de cœur. Les vents étaient généralement modérés et nous avons plongé tous les jours.

Un matin en regardant par la fenêtre, j’ai remarqué que les branches de palmiers étaient immobiles (Éole dormait encore!). Pas besoin de vous dire que le déjeuner fût de courte durée. La table était mise pour une journée de plongée mémorable. Lorsque les conditions sont bonnes (vent, marée, vagues), une randonnée palmée peut devenir extraordinaire et la bonne visibilité permet parfois de voir de belles surprises. Malheureusement, j’ai eu un problème de buée avec mon boîtier et je n’ai aucune image de ce magnifique jeudi. J’aurais sûrement eu des photos exceptionnelles. Ce fut donc une randonnée d’amoureux, main dans la main, depuis que j’ai une caméra, c’est plutôt rare.

Nous avons vu une superbe raie aigle se promener près du récif pour ensuite s’envoler doucement vers le large. Notre ami Pierre a vu une grosse tortue.

Nous partions du bord à la nage et sans drapeau devant le Club Amigo sans sentir de danger (vive Cuba). Il faut parcourir 150 à 200 mètres dans une eau souvent trouble avant d’arriver au récif où la visibilité est nettement meilleure. Le récif est très grand et peu profond, devant l’hôtel. Le pédalo est une bonne option. J’ai rencontré une personne qui a fait une centaine de mètres depuis le bord de la plage Christophe Colomb, l’eau n’était pas claire, il est donc revenu. Son opinion sur le snorkeling à Holguin sera sûrement négative, et s’il avait fait quelques mètres de plus!!! Dire que ce jour là, j’ai filmé ma vidéo. (CLIQUER ICI)

Nous avons fait une grande randonnée devant l’hôtel Brisas pour atteindre la barrière de corail à 700 mètres. Cette fois le drapeau aurait été sécurisant car il y avait un peu de navigation aux alentours. Cette partie de barrière que nous avons explorée ne valait pas le détour, je ne recommande pas cette randonnée. Mais un peu plus loin, nous avons vu plusieurs fois un catamaran ancré près d’un récif (probablement pour faire du snorkeling). J’ai vérifié sur Google Earth et sur une image de 2003 le catamaran apparaît. Se sera un site que j’irai découvrir une prochaine fois.

Google Earth est un logiciel gratuit que j’utilise beaucoup pour explorer les récifs le long des côtes. L’outil de mesure de distance est très utile. L’on peut également voir des images prises d’années antérieures, ce qui permet quelques fois de mieux distinguer les récifs ou comme dans le cas présent…situer notre catamaran. Il est vraiment fantastique.

À part la grande plage publique, deux autres mini plages isolées situées à l’est, sont plus tranquilles. Il y a la plage de la statue de Christophe Colomb et une autre 150 mètres plus loin avec seulement 3 palapas, c’est là que nous avons passé la semaine. Avec les parois rocheuses, les vagues donnaient un effet sonore vraiment relaxant.

Costa Verde:

Un autobus deux étages fait quotidiennement le tour des hôtels et en continue jusqu’à 15:00 h au tarif de 5 CUC (aller/retour). C’est un moyen pour permettre aux touristes des différents hôtels de visiter le petit marché aux puces adjacent au Club Amigo.  Nous avons pris ce bus pour rejoindre des amis et avons fait une petite mais agréable plongée au Costa Verde. Merci Martine et Sylvain.
Là où nous avons plongé, il y avait un peu de corail épar sur un fond généralement plat, mais nous y avons vu quand même beaucoup d’espèces de poissons ici et là : perroquet, ange français, papillon, lion, calmar, carrelet, coffre, poisson-lime et ange royal (mon préféré)…
Voici quelques photos prises devant le Costa Verde:

Oui le récif est plutôt grisonnant au Club Amigo, mais c’est tout de même un réel plaisir de se promener dans cet immense aquarium peu profond. Et je me répète… à Cuba il y a très peu de navigation à moteur comparé à d’autres destinations vacances, ce qui rend la randonnée beaucoup plus sécuritaire. Le Club Amigo est aussi une destination très abordable, ce qui permet d’y retourner souvent.

À noter:
Notre chambre de la section standard était très standard… mais, il y a d’autres sections comme les villas qui sont beaucoup mieux.

Le buffet de la section tropical est récemment devenu un resto à la carte en soirée (filet mignon).

À l’arrivée, nous avons spécifié que c’était notre deuxième séjour à leur hôtel et nous avons eu droit à un souper langouste.

Bonne plongée…et bonne météo

J’ai passé la période des fêtes en Floride et j’ai de bonnes nouvelles.
Revenez nous lire bientôt…

2 Comments

  1. Merci pour votre compte rendu, c’est bien apprécié !
    J'y serai dans un peu plus d'une semaine et j'ai vraiment super hâte ! Votre " poisson chauve-souris" il est si rare que ça? Il me semble en avoir vu tout plein à Trinidad ( Cuba) devant le Costasur… je crois même en avoir photographié un ici: http://img850.imageshack.us/img850/1826/m6w3.jpg
    en le regardant de plus près.. c'est peut-être plus un cousin…

  2. François un gros merci pour ce beau résumé, tu me redonne le goût de retourner à Holguin…J'ai bien hâte de voir les photos…à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »