Étiquette : roatan (page 1 of 2)

Excursion Barbareta & Pigeon Cay Roatan – Honduras 2019

Mon conjoint et moi sommes allés au Roatan du 7 au 14 mars 2019. Nous logions au Média Luna, petit hôtel dans un secteur tranquille. Pour notre excursion nous avons fait affaire avec le club de plongée Aqua Adventures situé sur le site de l’hôtel.

Continuer à lire l’article…

On parle de nous

Bonjour

Juste un petit mot pour vous laisser savoir qu’on a parlé de nous dans la section voyage de la Presse +.

Merci à Amélie Cléroux, journaliste qui a écrit l’article intitulé LE SUD TOUT COMPRIS POUR AMATEURS DE TUBA. Amélie a communiqué avec nous pour une entrevue afin de corroborer certaines informations qu’elle détenait déjà et aussi obtenir de nouvelles informations sur des destinations tout inclus avec accès facile à la plongée en apnée directement de la plage, sans avoir à débourser d’argent. Vous pouvez lire l’article complet en cliquant sur le lien suivant :

http://plus.lapresse.ca/screens/c2df6cbb-5291-4d53-9788-c850a75e8da6%7c_0.html

Notre voyage à Jibacoa avec le groupe

Pointe-Calumet, 11 décembre 2013

Bonsoir,

Jean (mon conjoint) et moi (Sylvie) avons fait la connaissance du groupe plongée en apnée.com en novembre 2013 lors du voyage à l’hôtel Breezes Jibacoa.

C’est en faisant des recherches sur la plongée que je suis tombé sur le site de plongée en apnée.com. Je revenais souvent sur ce site. J’y revenais pour avoir des informations sur les divers endroits qu’ils ont visité et tout simplement par curiosité parce que la plongée est une de mes passions. Nager avec les poissons, les tortues et les raies est pour moi un pur plaisir. C’est tellement relaxant regarder les poissons et les coraux.

Jean et moi sommes allés au Honduras, sur l’ile de Roatan en 2012 et avons beaucoup apprécié cet endroit. C’est fantastique pour la plongée en apnée. En Février 2013 nous sommes allés au Mexique (Akumal). Quelle belle place pour voir des tortues. Fantastique. Les deux voyages nous les avons fait seul. En couple.

Au retour du Mexique (Akumal) j’ai immédiatement retourné sur le site de plongée en apnée.com histoire de voir s’il y avait quelque chose de nouveau à lire et pour regarder ou nous pourrions aller pour un prochain voyage. C’est à partir de ce moment que je me suis interrogée et que j’en parlais avec Jean. C’est gens partent pour Cuba ….peut-être que nous pourrions y aller avec eux???

Eh bien nous voilà déjà de retour de vacance. Nous avons rejoint le groupe de plongée à l’hôtel Breezes Jibacoa le 16 novembre 2013.

Deux semaines se sont écoulées depuis notre retour de Jibacoa. Le temps passe tellement vite. Une semaine à Jibacoa c’est trop court. Il y a tellement de chose à faire et ne rien faire… tel que plongée, excursion en montage, magasinage sur la plage.

Nous avons rencontré les gens de plongée en apnée.com le premier soir de notre arrivé à l’hôtel. Je dois dire que mon côté sauvage (je suis tellement gênée) étais très inquiet. Je ne savais pas qui nous allions rencontrer. Comment sont ces gens? Le but de leur voyage est-il vraiment la plongée ou bien autre chose? Nous nous étions dit Jean et moi que si l’ont étaient pas à l’aise nous nous éloignerions et très vite à part ça. J’étais donc prête à partir à courir le premier soir de la rencontre (hihihi) mais wow quel contact ça a été.

Nous avons rencontré un groupe vraiment dynamique, plein d’entrain et surtout des gens simples et humain. Marie-Josée et Patrick ont immédiatement su nous mettre à l’aise et s’assurer que tout le monde soit à l’aise. Parmi nous il y avait Micheline et son mari Serge un couple tout à fait gentil que malheureusement nous n’avons pas beaucoup vu; Mimi étant malade. Avec nous il y avait aussi Manon et Yves qui ont gentiment partagé leurs bouteilles de vin lors d’un souper bien arrosé. Merci à vous deux c’était délicieux. Manon et Yves ont préféré passé la semaine, le jour, sur la plage en retrait du groupe. Il venait nous rendre visite à l’occasion et on se rejoignait lors de nos plongées. Avec nous il y avait aussi Sylvie et Joel. Sylvie est un poisson dans l’eau. Elle nage avec rapidité et grâce. C’est beau à voir. Elle est vraiment dans son élément. Joel lui est à ses débuts et semble réservé. Mais nous avons tous eu beaucoup de plaisir.

Le choix de l’hôtel est parfait. Le site est magnifique. Le site est petit moins de 300 chambres. Cet hôtel est loin de la ville de Varadero. Il est au pied d’une magnifique montagne. Une montagne que nous avons montés à presque tous les jours pour admirer le décor que nous offraient les palmiers et l’océan. De toute beauté. A un certain moment le paysage qui s’offre devant nous nous rappelle celui de Jurassic Park bien sûr les dinosaures en moins. Mais juste un peu plus loin on découvre la maison de l’habitant. On se retrouve donc parmi les poules, les cochons, lapins, chevaux et une petite dégustation de fruits locaux. Des gens très gentils. Cette petite excursion prend environ 1 heure. Au retour nous nous dépêchons pour mettre nos costumes de plongée pour effectuer la première plongée de la journée. J’ai trouvé ça sécuritaire et bien agréable de faire la plongée en groupe. J’ai appris le nom de certains poissons. J’ai même vu que parmi nous il y en a qui nage comme des poissons (hihihi). J’ai aussi appris que malheureusement les caméras Fuji ne sont pas très étanches. J’ai aussi appris que ça ne vaut pas non plus la peine de payé trop cher pour une caméra si on ne la met pas à l’eau par peur qu’elle prenne l’eau. J’ai une camera Pentax et je ne l’ai pas mise à l’eau…je n’avais pas confiance. Le fabricant conseil pas plus d’une heure d’immersion dans l’eau et lorsque je fais de la plongée c’est plus d’une heure? Que dois-je faire?

L’hôtel nous offre un menu varié et la nourriture est bonne. Surprenant pour ce que l’on entend dire au sujet de la nourriture à Cuba. La gérante, Sarah, est présente et disponible si besoin. Elle parle français; merveilleux. Le seul point négatif; les chaises longues à la plage. Les chaises longues de la piscine sont bien même plusieurs sont neuves. Les chaises longues à la plage sont inconfortables et plusieurs sont brisées. Bien vérifier lorsque l’on prend une chaise les lattes sont souvent cassées.

Nous sommes allés faire de la plongée à Playa Coral. Playa Coral est très bien pour les débutants on peut y faire de la plongée immédiatement en entrant dans l’eau. Les coraux sont là à nos pieds. Nous n’avons à nous laisser flotter. C’est tout à fait gratuit faire de la plongée à cet endroit.

En résumé notre premier voyage de groupe nous l’avons beaucoup aimé. C’est la première fois que nous osons. Osons aller vers l’inconnu. L’inconnu parce que ces gens nous ne les connaissions pas et vraiment il y avait pas mal d’interrogation dans nos têtes. L’expérience de tous ce gens réunis font que c’est bien le fun de faire de la plongée, d’en apprendre les rudiments et de connaître les noms de poissons. Nous retournerons en voyage avec le groupe plongée en apnée.com. Ils sont tous très gentils.

J’ai tellement hâte à un prochain voyage…

A bientôt,

Sylvie

Bananarama dive and beach resort

Bonjour snorkeleurs,

Voici un article de Catherine Désaulniers qui passe en revue le Bananarama dive and beach resort situé sur la plage de West Bay au Roatan. Catherine est une habituée du site de plongeeenapnee.com et elle est entrée en contact avec nous au travers les commentaires du site pour nous proposer de publier son article. Comme vous pouvez le constater, nous sommes ouvert aux propositions et le but du site est de faire connaître le plus d’endroits possibles dans le monde où il est possible de pratiquer la plongée en apnée.

Si à votre tour vous avez un article intéressant sur une nouvelle destination ou bien une mise à jour sur une destination existante avec des photos de plongée en apnée à nous proposer, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, on répond à tout le monde. Bonne lecture tout le monde!

*****

Mon mari et moi avons séjourné au Bananarama dive and beach resort qui est sur la plage de West Bay au Roatan du 24 au 31 décembre 2012. Nous avons acheté le forfait avec Sunwing. De notre arrivée à notre départ, ce fût un splendide voyage. Estelle, notre représentante Sunwing à l’hôtel a été d’une gentillesse remarquable.

Le Bananarama dive and beach resort est un petit hôtel charmant ayant seulement une vingtaine de chambres du style chalet dans la jungle. C’est ce qui fait le charme de ce site. Les chambres sont propres et confortables. Avis aux amateurs de piscine, il n’y en a pas à cet hôtel. Avec notre forfait, les repas sont inclus (trois assiettes généreuses par jour), mais les boissons alcoolisées ainsi que les boissons gazeuses ne sont pas incluses. Par contre, il y a des 5 à 7 très intéressants. Un exemple : 2 bières pour 5 $. Vous pouvez également faire quelques provisions dans un petit marché sur la rue principale à l’arrière de l’hôtel à 5 minutes environ de marche.

L’hôtel a deux restaurants sur le site : le Thirsty Turtle et le Vintage Pearl. Les deux restaurants sont à la carte. Donc, il n’y a pas de buffet. Le restaurant Thirsty Turtle a un menu très varié : Hamburger, crevettes panées, doigt de poulet, salade… Chaque soir, il y avait des spéciaux qui s’ajoutaient. Une journée, il y avait deux assiettes de langoustes pour le prix d’une. Avec notre forfait Sunwing, nous avons pu en profiter sans supplément. Les déjeuners étaient également variés. Nous avions trois choix différents à tous les jours (crêpes, pain doré, céréale, wrap avec œufs à l’intérieur, etc.) Merci à Alex, un serveur très sympathique qui parle français, et aux autres serveurs et serveuses pour leur excellent service amical. Le restaurant Vintage Pearl offre une cuisine succulente. Attention, si vous allez à cet hôtel, vous n’avez pas à prévoir de beaux pantalons longs pour les hommes et de belles robes pour les femmes, car la devise de ce restaurant et de l’hôtel en général est relaxe et enlève tes chaussures. Donc, nous devions enlever nos souliers pour entrer dans ce restaurant. Puisque nous étions des clients Sunwing, nous pouvions y allés dîner à tous les jours. C’était très intéressant surtout les journées où les bateaux de croisière accostent, car les croisiéristes n’y ont pas accès. Cet hôtel est souvent proposé aux voyageurs des bateaux de croisière pour la plage et le restaurant Thirsty Turtle. Lors des journées très achalandées, nous pouvions diner en paix. Même qu’il arrivait souvent que nous étions très peu de couples à ce restaurant. Ne manquez pas leur brunch du dimanche qui est très bon également. Pour seulement 5 USD, vous avez du champagne à volonté. Nous avions également droit à un souper à la carte inclus dans notre forfait. Nous avions réservé à l’avance par courriel et sur place nous avons pu changer la date de notre souper pour le soir de Noël grâce à la charmante personne de la réception.

La plage est merveilleuse. Nous avons une section privée pour les clients de l’hôtel. Encore une fois, c’est très agréable surtout les journées où de nombreux bateaux de croisière sont présents sur l’île. À l’extrémité gauche de l’hôtel (du côté de l’hôtel Infinity Bay), vous avez un gros récif avec des poissons de toutes les sortes. Nous avons pris énormément de photos avec nos caméras : la canon D10 et L’Olympus Tough TG1.

Il y a un centre d’activités qui proposent des excursions intéressantes. Nous pouvions en faire avec Sunwing, mais nous voulions quelque chose de plus privé. Il en coûte quelques dollars de plus qu’une excursion proposée par le grossiste. Par contre, l’expérience est inoubliable. Julio était toujours présent pour nous donner de bonnes informations. Nous avons fait une demie journée sur un voilier à Flowers Bay. Le capitaine Alex et son fils ont été d’une très bonne compagnie. Nous avons pu également faire un peu de plongée en apnée lors de cette excursion. Nous avons fait le tour de l’île avec un guide privé. Le guide s’arrête où vous voulez et prend le temps que vous voulez pour le même prix. N’hésitez pas à demander Franklin. Il est un excellent guide.

Bref C’est un hôtel qui fait différent des tout inclus connus. Si vous êtes du genre à vouloir une expérience différente dans un coin animé, cet hôtel est pour vous. Attention aux gens qui recherchent le tout inclus, cet hôtel n’est pas pour vous puisqu’il est partiellement tout inclus avec Sunwing.

Auteure: Catherine Désaulniers

Sondage pour le voyage de groupe en 2013

Merci à tous les « Snorkeleurs » qui sont venus s’inscrire à notre sondage et qui ont démontrés un intérêt à faire parti d’un voyage de snorkeling avec l’équipe de plongeeenapnee.com.

Il ne s’agissait que d’un sondage préliminaire mais votre participation a été bien au delà de ce à quoi on s’attendait; après seulement 1 semaine il y a avait déjà 20 personnes intéressées à participer et aujourd’hui c’est plus de 40 personnes. Donc ce qui était au départ une simple idée va probablement devenir une réalité pour le mois de novembre 2013. Nous avons déjà entamé des discussions avec certains fournisseurs pour obtenir les meilleurs prix. Nous aurons quelque chose de plus concret à vous proposer aux alentours du mois de mai 2013 et toute l’information sera disponible sur ce blogue.

Vos adresses de courriel sont conservées de façon sécuritaire et nous communiquerons avec vous seulement lorsque nous aurons quelque chose de plus officiel. J’ai retiré le sondage du site car je commençais à recevoir des réponses indésirables (spam), mais si vous êtes intéressés par un voyage de snorkeling dans les Caraïbes avec l’équipe de plongeeenapnee.com au mois de novembre 2013, laissez-nous un commentaire au bas de cet article (votre adresse de courriel restera privée) et nous communiquerons avec vous au moment opportun.

Il y a d’ailleurs un première rencontre de l’équipe de plongeeenapnee.com à ce sujet le 8 décembre 2012.

Merci à tous pour l’intérêt que vous nous portez

Roatan – Nouvel hôtel Media Luna

Bonjour tout le monde,

Comme à chaque année, Marie-Josée (Pouxie) prend le temps de valider les hôtels et les prix pour le Roatan afin de se garder à jour et vous transmettre les informations lorsqu’il y a des changements. C’est en effectuant des recherches qu’elle a découvert qu’un nouvel hôtel c’était ajouté au forfait de la Roulette pour le Roatan: Il s’agit du tout nouveau Media Luna nouvellement construit à quelques minutes à l’Est de la baie de Parrot Tree. Voici les commentaires concernant ce nouveau complexe que nous avons reçu de nos amis qui habitent au Roatan:

Media Luna est un resort situé sur le coté sud de l’île a quelque minutes plus a l’est de Parrot Tree. Media Luna est un endroit pour quelqu’un qui aime la solitude et la qualité de vie. Cet hôtel/resort est isolé a comparé de West Bay et environ a 20 minutes de French Harbour Donc, il y a seulement le resort ç cet endroit. Les clients peuvent toujours louer une voiture et découvrir l’île. C’est l’endroit idéal pour les amoureux qui veulent se sentir seul au monde, ou quelqu’un qui veut la tranquillité sur une île dans les Caraïbes et prendre le temps lire beaucoup. Il y a une belle petite plage privée et quelques piscines. Un beau gym et un magnifique amphithéâtre a faire rêver qui sert aussi de salle a manger, le plus beau du Honduras pour sur !

Les clients demeurent dans de petite villas très charmantes, 124 chambres au total. Ces petites villas sont localisées un peu partout sur les rebords de la petite baie où se trouve la plage privée, avec des toits de bambou et des chemins en pierre, ce resort a su garder l’ambiance des Caraïbes.

N’oubliez pas que le nouveau Media Luna est à une bonne distance de la populaire plage de West Bay. Ce n’est pas le genre de trajet que vous pourrez faire à pied par la plage, il y a environ de 25 à 30 km qui séparent deux endroits. C’est pourquoi le Media Luna est décrit comme un endroit très tranquille, loin des villes et pour les amoureux qui aiment la solitude. Il y a quelques années, il n’y avait même pas de route pour s’y rendre, donc tout est pratiquement neuf et les routes ne sont pas asphaltées à cet endroit.
Regardez la carte ci-dessous pour vous donner un aperçu de la distance entre les deux points. West Bay et le Media Luna sont indiqués avec un marqueur rouge:
la plongée en apnée est aussi très bonne de ce coté de l’île mais le récif descend beaucoup plus rapidement donc votre randonnée palmée s’effectuera principalement sur les bords ou le récif est plus près de la surface. Vous pouvez constater simplement en regardant la carte ci-dessus que le récif du coté nord de l’île est plus près de la surface sur une plus grande distance, tandis que du coté sud, le récif tombe plus rapidement.
Peu importe l’hôtel que vous choisirez sur l’île de Roatan, vous serez enchanté par la beauté de l’île, l’accueil charmant et amical des gens locaux et le service impeccable dans les hôtels du groupe Henry Morgan. Vous reviendrez avec la tête pleine d’images et des souvenirs innoubliables.
Bonne vacances à tous!

Roatan – La pointe Ouest de l’île

RoatanPointe Ouest de l’île

Le Roatan m’a séduit avec son beau récif situé tout près d’une belle plage(le meilleur des deux mondes) et à proximité de l’hôtel. Les randonnées palmées sont merveilleuses à Tabyana Beach…des heures de plaisir sont au rendez-vous!
À partir du Infinity Bay et ce jusqu’à la pointe ouest, les coraux longent le bord…ce qui permet des plongées sécuritaires. Les bateaux ne s’approchent pas trop car il y a souvent des plongeurs dans cette magnifique région. La circulation des bateaux taxis se fait entre l’Infinity Bay et West End.
Le drapeau de plongée n’est utile que pour allez au large en partie profonde.

Un de mes sites préférés se trouve complètement à la pointe ouest de l’île à 0,6km depuis Tabyana Beach(cela fait une grosse plongée).
Calculez un minimum d’une heure et demie pour faire l’aller-retour(le parcoure entier est de toute beauté)
Dans le secteur de la pointe, la visibilité est excellente et les poissons sont plus gros…on se croirait en plongée bouteille!
Nous y avons vu deux immenses perroquets de minuit, un gros barracuda, de grosses carangues pompaneaux(permit), un poisson capitaine(hogfish) au yeux vert, des hamlets indigos et plusieurs majestueux balistes noirs(black durgon). Remarquez aussi sur les cerveaux de Neptune…les petits arbres de Noël(de la même catégorie que les sabelles)…Ils disparaissent en un claquement de doigt!

Durant la randonnée, les parois rocheuses de la côte empêchent toute sortie rapide.
Outre Tabyana Beach, une autre sortie est possible, elle se trouve à la petite plage de la pointe…si la mer est calme.

Pour raccourcir la durée de plongée, on peut accéder à la pointe à pied, par la route et revenir par l’eau à Tabyana Beach. Depuis l’hôtel Infinity Bay, une marche de 0,7km(bonne pente) pour se rendre à la petite plage de la pointe sur un terrain privé en développement mais inhabité…pour l’instant.(pour voir…cliquer ici)

PRUDENCE si vous choisissez cette option:(partez seulement avec votre kit de plongée pour ne rien laisser sur la plage)
À cette petite plage, il y a des parois de roches formant un bassin.
Complètement à droite en longeant le mur de roche, il y a un canal naturel qui permet l’entrée ou la sortie(C’est le seul accès possible). Très peu profond et quelques mètres d’herbiers de posidonie.
Si la mer est agitée du côté de Cohen Hole, l’accès devient une sortie sans retour possible…je m’explique:
Lorsque les vagues sont grosses, l’eau passe par-dessus les roches et se retrouve dans le bassin…l’évacuation de l’eau se fait par le canal de droite…Super…Ça sort tout seul à cause du courant…mais attention, le retour est impossible…Pas de panique de toute façon le retour se fera à Tabyana Beach.
Par mer calme…l’entrée et la sortie ne cause pas de problème.

Coup de cœur durant cette randonnée:
J’ai trouvé un petit tunnel près du gros rocher de Tabyana Beach(voir map)
Le fond est de sable à une profondeur d’environ 4 mètres(à environ 10 mètres du bord).
…Pour les amateurs de tunnel comme moi.

Mon Olympus Stylus Tough 8000 a rendu l’âme dès ma première journée au Roatan, et ce après 7 jours d’utilisation au total.
Voici ci-bas…les quelques photos que j’ai pu prendre. J’avais de grosses attentes pour le Roatan car mes photos de la Colombie m’avaient vraiment impressionné.
Olympus me retourne ma caméra…Dans quelques jours je saurai ce qu’ils ont fait!
Je vous en reparle bientôt.

Excursion de snorkeling à Utila organisé par The New Adventure:
Avec un peu de chance…on peut aussi y voir des requins baleines.
Je me promet ce tour à mon prochain voyage au Roatan!

Roatan – Excursions personnalisées avec « La Orca »

Toutes nos belles plongées ont été réalisés grâce principalement à Onan et Manuel de « La Orca » qui sont d’une gentillesse et d’un professionnalisme hors pair; pour 20$ par personne ils vous sortent dans deux endroits affichant des coraux et récifs différents. Vous pouvez plonger en moyenne environ 1 heure à chaque endroit et jamais ils ne vous feront ressentir de la pression. Vous êtes en vacances et ils le savent. Parfois ils vous laisseront plonger plus longtemps et s’ajusteront. En cours de route ils vous feront visiter différents endroits comme Anthony’s Key Resort ou vous aurez peut-être la chance de voir quelques dauphins en libertés et aussi en enclos et si vous allez plonger assez loin, ils vous feront passer dans les mangroves. Je conseille à tout le monde l’équipe de « La Orca » pour une sortie sécuritaire et plaisante.

Ils ont aussi des tours organisés pour les Cayos Cochinos et Utila. Pour planifier votre excursions avec l’équipe de « La Orca« , contactez Onan (voir la photo ci-haut) ou Manuel qui sont habituellement postés directement sur la plage devant le Mayan Princess. Ils ont aussi une très bonne échelle pour vous permettre de remonter à bord facilement sans se blesser.

Imprimez notre logo ci-bas sur une feuille et présentez le à Onan ou Manuel de « La Orca« : Ils sauront que vous êtes référés par PlongéeEnApnée.com et vous aurez un service exceptionnel.

Évaluation des hôtels sur la plage de West Bay au Roatan

Contrairement à mes habitudes ou je livre simplement mes récits de plongée en apnée, j’ai décidé de vous livrer une revue complète des hôtels appartenant au complexe Henry-Morgan. Cette destination étant principalement axée sur la plongée en apnée et en bouteille, je juge important que les gens soient bien renseignés sur la qualité des services offerts avant de prendre leur décision et en même temps inciter des gens à aller visiter cette Île paradisiaque au travers mon récit.

Je veux tout d’abord préciser qu’il s’agit de commentaires personnels et je ne tente en aucun cas de créer des préjudices envers aucune entreprise mentionnée dans mon article. Je crois aussi que je ne le mentionnerai jamais assez souvent, si vous recherchez le grand luxe des grands hôtels avec des complexes immenses, beaucoup de chambres, des buffets à n’en plus finir et de vous lever tous les matin à 6H00 pour vous réserver une chaise sur la plage, je vous suggère de passer votre tour et regarder ailleurs. Par contre, si vous recherchez la tranquillité, une plage exceptionnelle, un récif immense pour pratiquer la plongée en apnée et en bouteille, des gens chaleureux et accueillants qui vous feront sentir important, de la très bonne nourriture présentée simplement et une faune luxuriante, essayez le Roatan, vous ne serez jamais déçu croyez-moi; c’est un petit coin de paradis…

Mise en garde
Je me dois d’aviser tout le monde qui désire se rendre au Roatan de faire attention aux explications décrivant la possibilité de se déplacer au travers tous les hôtels appartenant au Henry Morgan; les publicités semblent démontrer que l’on peut aller manger dans n’importe lequel de leurs cinq hôtels et profiter des ressources de chacun mais ce n’est pas le cas. Voici exactement comment ça fonctionne:

  • Vous pouvez réserver dans n’importe lequel des autres hôtels mais pour le souper seulement et réservant 24 heures d’avance; impossible de réserver 36 ou 48 heures d’avance, c’est 24 heures ou moins, mais ceci n’est pas un problème une fois que l’on comprend comment ça fonctionne. Impossible par contre d’aller déjeuner ou dîner dans un autre hôtel et même si vous aller souper, vous ne pourrez même pas prendre une consommation au bar après le repas. Donc si vous partez deux couples ensemble dans deux hôtels différents, oubliez de pouvoir passer du temps ensemble autre que sur la plage ou pour souper.

Un peu d’histoire récente
Depuis octobre 2009, la chaîne d’hôtels Henry-Morgan a achetée tous les autres hôtels et complexes de condominiums sur la page de West Bay afin d’offrir une solution complète aux voyageurs. Donc depuis, le Henry-Morgan a du s’adapter afin d’élaborer des salles à manger dans chaque complexe, fournir le service aux chambres et fournir la nourriture. Tout ceci est très récent et pas tout à fait bien rôdé comme vous pourrez le constater dans mes évaluations. Mais ne laissez pas ceci vous empêcher de visiter le Roatan car vous constaterez aussi qu’il y a eu plusieurs améliorations, même au cours des deux semaines que nous y étions. Le concept est donc en constante évolution et s’améliore de jour en jour. Le Henry-Morgan a même engagé trois Québécoise qui travaille sur place à l’animation depuis décembre afin de s’assurer que les voyageurs qui parlent Français soient compris et satisfaits. Ils ont aussi engagés récemment Sonia qui est Québécoise mais habite au Roatan depuis 10 ans. Elle circule au travers les hôtels et recueille les commentaires des voyageurs et soumet des plans d’actions à la direction pour solutionner les problèmes et améliorer le service. Je crois que toutes ces démarches démontrent le sérieux du projet et au risque de me répéter, nous avons passé deux semaines merveilleuses et inoubliables: Malgré quelques petits ratés, nous n’avons manqué de rien et avons très bien mangé.

Le seul bémol est le grossiste Sunwing qui semble avoir un peu plus de difficultés à s’adapter et ce sont les voyageurs qui en subissent les contre coups. Nous avons acheté un vol direct de Montréal vers le Roatan qui devrait prendre environ 4H25 et une fois rendu à bord de l’appareil, on nous annonce que nous aurons une escale à Ottawa pour prendre quelques voyageurs de plus. Ils disent que ce sera un bref arrêt d’environ 30 minutes, mais comme tout le monde le sait, le temps d’atterir, se rendre au terminal, embarquer les passager, modifier les plans de vols, refaire le plein, retourner au bout de la piste et redécoller nous a ajouté un beau 2H00 de plus sur notre vol. Nous avons vérifier sur Internet au moment de quitter la maison et ceci 30 minutes avant d’arriver à l’aéroport (nous habitons proche de Dorval) et il n’y avait aucune mention d’escales sur le site de Sunwing. Nous avons aussi subi la même escale au retour. J’imagine que Sunwing saura lui aussi s’adapter au fil du temps et ne laissez surtout pas ceci vous faire reculer; le Roatan vaut chaque heure de vol.

Le Henry Morgan

36 Chambres simples (1 lit king)

71 Chambres doubles (2 lits Queen)
13 Chambres triples (1 lit King et 1 lit simple)
1 Suite privée

Le centre névralgique de West Bay. L’hôtel Henry Morgan est propriétaire de tous les autres hôtels sur la plage.

Les chambres:
Nous n’avons pas résidé au Henry Morgan cette fois mais après avoir discuté avec plusieurs personnes, rien ne semble avoir changé au niveau des chambres. Grandes chambre avec planchers en bois (typique) et balcon avec hamacs. Si vous couchez au premier plancher, vous serez souvent dérangés par la bruit des chambres au dessus justement à cause des planchers en bois. Par contre nous avons été faire le tour des passerelles pour évaluer l’environnement et ça laisse beaucoup à désirer. Les deux première chose que le client voit en arrivant sont l’accueil (le lobby) et ensuite la chambre. Il y a un proverbe qui dit que l’on a jamais une seconde chance de faire une première impression, mais les dirigeants du henry-Morgan ne semblent pas être conscient de ceci; les passerelles en bois ainsi que les rampes ont besoins d’une couche de teinture et de vernis pour les protéger. Les plantes et arbustes semblent être laissés à l’abandon et même les portes de chambres semblent avoir subis une guerre tellement elles sont abimées. Il y avait jadis un petit ruisseau et lac artificiel qui coulait doucement au centre de la cour et qui était visible de presque toutes les chambres et qui est maintenu devenu un marais vaseux totalement laissé à l’abandon.

La salle à manger:
Situé au deuxième étage, partiellement au dessus du lobby et du bar principal, rien n’a changé au niveau décor; toujours les chaises en bois avec l’air climatisée qui ne semble jamais fonctionner. Par contre vous aurez toujours un service impeccable et rapide. Jorge est toujours le maître d’hôtel avec son sourire constant et son rire inoubliable. Il est d’une gentillesse irréprochable et il se rappelait clairement de nous d’il y a deux ans. Faites-vous amis avec Jorge et vous et il vous appellera par votre nom après quelque jours. Il essaye fort d’apprendre le Français. Il y a aussi notre serveur préféré qui est toujours au Henry Morgan, il s’appelle Darling et si vous voulez le faire rire, abordez-le en lui disant, ‘I have a question for you’. Darling est un bon ami et nous communiquons avec lui régulièrement sur Internet depuis plus de deux ans.

Il y a une nette amélioration au niveau de la température de la nourriture; tout est maintenant très chaud. Donc si vous lisez une revue qui date d’avant le mois de janvier 2010 et qui mentionne que la nourriture est froide, ça ne s’applique plus. Je peux vous affirmer que tous les réchauds fonctionnent bien et la nourriture est chaude.

La plage:
La plage est toujours aussi belle et vous n’aurez jamais à vous battre pour avoir des chaises. Un seul bémol, parfois la musique est un peu forte et le Dj semble partir sur un trip de musique Rave pas très de mise pour des gens en vacance venus pour écouter les flots de la mer. Par contre ce moment de folie est assez passager. Normalement, le matin, vous aurez une petite musique de fond très relaxant jusqu’à environ 10H30, ensuite musique plus rythmée (parfois rave) jusqu’à midi et ensuite plus rien jusqu’à environ 15H00 le temps de laisser les gens se reposer après le diner. Ensuite la musique reprends jusqu’à 18H00 avec des titres populaires.

Presque tous les soirs à 18H00, la plage est remplie par des vacanciers voulant profiter des couchers de soleil exceptionnels. C’est le moment parfait pour tous les amoureux.

Conclusion:
Le Henry Morgan demeurera toujours mon coup de cœur pour l’ensemble de tous ses services. Par contre, comme j’ai déjà mentionné auparavant, ne venez pas au Roatan avec des attentes de buffets à la Punta Cana ou du Mexique. Les buffets sont modestes, pas beaucoup de choix mais la nourriture est très bonne. Vous y mangerez d’ailleurs les meilleurs ananas au monde. On ne vient pas au Roatan pour ses buffets, mais plutôt pour l’exotisme de l’île, pour des plongées mémorables, le charme de son peuple des plus accueillant et parce que vous serez traité comme un individu à part entière et important et non comme un simple vacancier parmi un millier d’autres.

Le Mayan Princess

49 Chambres de style condominium avec cuisinette
Certaines chambres face à la mer et d’autres vue sur la piscine

Selon moi, le plus luxueux des hôtels à West Bay. Sous la gouverne du Henry Morgan, le Mayan Princess saura vous charmer par le luxe de ses chambres et sa piscine unique ayant un style de safari Africain.

Chambres:
Les chambres sont en fait des condominiums complets avec salon, cuisinette complète incluant vaisselle, ustensiles, micro-ondes, four et frigidaire, chambre de bain complète avec douche assez grande pour y doucher toute la famille en même temps et une chambre à part avec un grand lit Queen ou King. Chaque unité possède son propre air climatisé et un grand balcon avec vue sur la piscine, incluant ensemble de patio complet. Télévision dans la chambre et dans le salon. Croyez-moi c’est le grand luxe. Mais derrière toute cette luxure se cache certaines déceptions… Nous vous attendez pas à avoir des beaux petits animaux concoctées avec vos serviettes sur votre lit à votre retour de la plage. Le service aux chambre est d’un strict minimum au point ou il a fallu cacher du papier de toilette car s’il restait trois feuilles sur le rouleau, elle ne laissait pas de nouveau rouleau. Aussi les serviettes sont souvent laissées directement dans l’entrée et non dans la salle de bain et après une semaine, il a pratiquement fallu défaire le lit complètement pour faire comprendre à la femme de chambre de changer les draps.

Salle à manger:
La plus grande déception du Mayan Princess. Pas au niveau de la nourriture mais de l’environnement en général. Les tables ne sont jamais montées et il n’y a jamais de nappes. Il faut ramasser ses ustensiles au début du buffet et déposer ses ustensiles sur des serviettes en papiers sans quoi ce sera sur la table en céramique qui est d’une propreté douteuse. Bonne chance si vous réussissez à avoir du service pour un verre de vin; à plusieurs reprises j’ai dû aller chercher moi même mes consommations au bar car je n’ai vu personne à l’horizon pour offrir le service. Lors de notre première semaine, nous étions assis sur des petites chaises de style table à carte ou salle de bingo, mais d’après moi, à cause des plaintes, ils ont remplacés toutes les chaises à la salle à manger au cours de la deuxième semaine. La salle à manger est complètement ouverte, donc s’il y a des vents forts ou une pluie forte, c’est impossible d’y manger. Le buffet en soit est acceptable, malgré les choix restreints, la nourriture est sincèrement très bonne, mais pour un hôtel quotté 4 étoiles, la salle à manger en mérite seulement 2 et je suis généreux.
MISE À JOUR: Au cours des deux derniers jours, le personnel du Mayan Princess ce sont affairés à installer des toiles rétractables autour de la salle à manger afin de protéger du vent et de la pluie et à quelques reprises j’ai vu des nappes sur les tables. Je crois que le site est en évolution constante et s’améliore tranquillement suite aux commentaires des voyageurs. Par contre, l’ajout des toiles apporte aussi son lot de problèmes: Puisqu’elles ne sont pas facilement rétractables, elles sont restées fermées tout le temps du reste de notre voyage même s’il faisait très beau.


La plage:
La plage du Mayan Princess est directement à coté de celle du Henry Morgan donc toute aussi belle. Par contre la musique au Mayan Princess est moins forte et souvent plus relaxante. Les chaises sont moins confortables mais un des avantages marqués selon moi, est le bar et ses grandes tables avec vue sur la mer. À tout moment de la journée ou de la soirée, vous pouvez vous installer confortablement pour prendre un verre et vous aurez toujours une vue superbe sur la mer, contrairement ai Henry Morgan qui n’a plus aucun services de disponible au bord de la mer après 18H00.

Conclusion:
Le site du Mayan Princess est visuellement plus beau que tous les autres hotels sur la plage et les chambres sont de beaucoup supérieures, mais la salle à manger n’est pas à la hauteur des quatre étoiles du Mayan Princess. Selon moi, l’hotel parfait au Roatan serait les chambres et l’environnement de Mayan Princess combinée avec la salle à manger et le buffet du Henry Morgan

Le Las Sirenas

20 Chambres simples (1 lit king)
10 Chambres doubles (2 lits Queen)
2 Chambres triples (1 lit King et 1 lit simple)
2 Suite privée
10 Condominuims

Le Las Sirenas est situé à gauche du henry Morgan à environ 4 minutes de marche par la plage. Nous n’avons pas résidé ni mangé au Las Sirenas mais nous avons été faire le tour du site et demandé a voir une chambre régulière. La piscine est très belle avec sa grosse cascade et le complexe en général est assez petit. Je le considère petit dans le sens ou il n’y a pas de grand complexe rempli de végétation mais plutôt une piscine entourée des chambres disposées sur deux étages et qui se termine par l’accueil et la salle à manger à un bout. Le site est visuellement beau et il y a tout de même de la végétation autour de la piscine.

Chambres:
Les chambres régulières sont petites et il n’y a même pas de fenêtre sauf pour celle de la porte d’entrée. La chambre que nous avons visité avait un lit double, une petite télévision, lavabo et maquilleuse visible et accessible de la chambre et salle de bain avec toilette et grande douche pouvant recevoir plusieurs personnes. L’avantage du lavabo et maquilleuse à l’extérieur de la salle de bain permet à une personne de se préparer au miroir pendant que l’autre prend sa douche. J’ai trouvé la chambre très petite et je ne suggère pas le Las Sirenas aux personnes claustrophobe. Par contre nous avons un couple d’ami qui a résidé au Las Sirenas mais dans une suite privée et les commentaires étaient très positifs. Donc si vous avez la chance d’avoir une suite ou un condominium, allez-y, autrement, je passerais mon tour.

Salle à manger:
Nous n’avons pas eu la chance de manger au Las Sirenas mais je crois que c’est las plus petite de tous les hôtels. Je sais que la nourriture est la même fournie par le complexe de Henry-Morgan, donc probablement peu de choix mais toujours très bon. À chaque fois que j’ai visité le Las Sirenas, les tables à la salle à mangé étaient toujours montées avec des nappes et ustensils ce qui selon est un plus pour si un petit hôtel.

La plage:
La plage du Las Sirenas est la même que celle du Henry Morgan mais à quelques minutes de marche, donc toute aussi belle. Il y eu a quelques journées ou des algues semblaient s’accumuler devant le Las Sirenas, mais les employés nettoient la plage à tous les jours et s’il y a des algues directement devant l’hôtel, vous n’avez qu’à marcher 1 minute pour aller vous baigner ailleurs. Par contre la plage du Las Sirenas est située directement à coté de celle du Bananarama qui est l’endroit le plus achalandé les jours de croisières. Ils font des affaires d’or les jours de croisières avec leur bar directement sur la plage, la musique forte et rythmée qui attire l’attention. Ça semble être un endroit plaisant pour les croisiéristes et vous aurez beaucoup plus de va et vient et moins de calme durant les jours de croisières.

Conclusion:
Sans vouloir diminuer le charme de cet hôtel, personnellement, je l’ai trouvé un peu ordinaire, surtout au niveau des chambres régulières et la grandeur de la salle à manger. Ce ne serait pas mon premier choix pour des vacances au Roatan, mais je m’y accommoderais tout de même très bien si c’était mon seul choix.

Le Paradise Beach Club

14 Chambres doubles (2 lits Queen)
14 Chambres jumelles (2 lits simples)
8 Suite privée
5 villas

Le Paradise Beach Club est encore un peu plus à gauche, dépassé le Las Sirenas et à environ 7 minutes de marche du Henry Morgan. Nous avons souper au Paradise Beach Club le 28 janvier 2010 avec toute l’équipe de plongéeenapnée.com et nous sommes ensuite retournés une autre journée pour faire le tour du site et demandé a voir une chambre régulière. Le site du Paradise Beach Club est d’une grande beauté avec beaucoup de végétation mature et très bien entretenu. Le site est grand et il y a de la végétation partout qui sert même à déterminer les passages piétonniers. Les chambres sont parsemées au travers le site dans des petits bungalow de deux étages. Lorsque vous arrivez par la plage, il y a un petit bar charmant à l’entrée et directement sur la plage. Par contre, la piscine est vraiment la pire de toutes; une petite piscine en fibre de verre blanc et qui me semble pas mal défraîchie depuis quelques années. Je n’ai vu personne se baigner à la piscine et personnellement je n’y mettrais pas les pieds. Mais le Paradise Beach Club est selon moi, le deuxième plus beau site après le Mayan Princess et les gens y vont principalement pour profiter de la mer, alors la piscine importe peu. Ne laissez surtout pas quelques chose comme ceci vous empêcher de choisir cet hôtel. Lorsque nous sommes retournés pour prendre des photos, nous avons été accueillis comme si on nous attendais; la préposée à l’accueil a été d’une gentillesse remarquable.

Chambres:
Les chambres régulières sont grandes et décorées avec soins et bon goût. La salle de bain est complète mais la douche est ordinaire et fait partie d’un bain régulier avec une porte en verre, contrairement aux autres hôtels qui offrent des douches immenses en céramique où l’on peut se doucher plusieurs à la fois. Il y a un grand balcon avec ensemble de patio complet et grande porte vitrée donnant accès directement à la chambre. Aucune chambre n’offre une vue directement sur la mer mais les balcons sont entourés de végétation mature ce qui permet d’avoir un peu d’ombre et surtout donne un sentiment d’intimité. J’ai beaucoup aimé l’environnement paisible et calme et resterais volontiers à cet hôtel qui nous donne un peu l’impression de vivre en pleine jungle.

Salle à manger:
La salle à manger du Paradise Beach Club est superbe et unique en même temps; il s’agit d’un petit bâtiment en bois qui ressemble à un bar converti en salle à manger. Ce qui en fait son charme, est que tout est en bois avec un aspect un peu vieillot et afin d’accommoder tout le monde qui vont y manger, ils ont fabriquer des grands balcons en bois tout le tour de la salle à manger et on peu y manger à l’extérieur comme si on faisait parti de la faune. C’est n’est pas facile à décrire mais l’environnement de la salle à manger est à la hauteur du reste du site: Visuellement très beau, beaucoup de végétation, aspect un peu rustique et un service parfait. La nourriture étant fournie par le Henry Morgan, ça ressemblait aux autres buffets, soit des choix assez restreints mais, une nourriture délicieuse et bien apprêtée. Nous avons rencontré lors de notre souper la charmante Caroline qui c’est joint à nous. Caroline est l’une des trois Québécoise qui travaille à l’animation pour le Henry Morgan. Je lui avait mentionnée que je parlerais d’elle sur le site et aussi que j’inclurais sa photo. Merci Caroline pour avoir photographiée le groupe complet.

La plage:
La plage du Paradise Beach Club est plus tranquille que celle du Las Sirenas mais tout de même assez proche de l’endroit où les croisiéristes débarquent, donc les jours de croisières il y a quand même pas mal de va et vient. Par contre vous êtes plus près du point de départ principal pour la plongée en apnée qui se situe devant le dernier bloc du Infinity Bay sur la plage, donc un peu moins de marche avec votre équipement de plongée avant de vous mettre à l’eau.

Conclusion:
Si vous aimez le calme, l’intimité, la sensation de faire un avec la nature et le look un peu rustique, je vous suggère fortement le Paradise Beach Club. J’y suis retourné à quelques reprises et chaque fois j’ai eu le sentiment d’appartenance à cet endroit. Je m’y sentais comme chez moi et ça répond exactement à tout ce que je peux rechercher lors d’une vacance de plongée en apnée intense. Je retournerais au Roatan à cet hôtel n’importe quand et je le recommande fortement.

Roatan – Dimanche le 7 février 2010

Nous avions prévus une sortie avec Manuel et Onan de l’équipe The new adventure pour samedi mais vue la mauvaise température, nous avons remis à aujourd’hui en espérant du beau temps et comme souhaité, le soleil était au rendez-vous. Nous sommes sortis 9 personnes pour 3 plongées exceptionnelles:

Une premier arrêt à Anthony’s Key Resort pour voir les dauphins et par chance, le spectacle venait de commencer nous en avons donc profité pendant quelques minutes. Ensuite direction vers Larsen Rocks pour visiter encore une fois ce canal d’une profondeur impressionnante avec ses parois escarpés.

Un deuxième arrêt au Lighthouse où tout est vaste, grand et d’un calme incomparable. C’est dans ce genre d’endroit que l’on réalise à quel point on est petit devant l’immensité de la mer. Il y avait beaucoup de poissons et la plongée c’est effectuée à une profondeur d’environ 4 mètres ce qui est tout de même assez profond mais l’eau était d’une rare clarté et tout était sublime.

En route vers notre troisième plongée, nous avons fait une rencontre exceptionnelle avec au moins 8 baleines pilotes. C’était la première fois que nos hôtes en voyaient dans les parages. C’était très impressionnant; Une dorsale immense et des baleines de plus de 26 pieds (le bateau mesurait 26 pieds et certaines baleines était plis longue) qui naviguaient tranquillement vers une destination inconnue. Marie-Josée (alias Pouxie) voulait sauter à l’eau mais sans avoir pu identifier les mammifères à ce moment, nous avons jugés plus prudent de rester à bord de l’embarcation. Cette rencontre a été le clou de la journée et je n’ai jamais regarder des baleines d’aussi près. Ce fut un moment magique pour tout le monde.

Au cours de la troisième plongée, nous avons croisé quelques barracuda de bonne taille.

Roatan – Jeudi le 4 février 2010

Marie-Josée (alias Pouxie) couvre une rhume donc nous ne sommes pas sortis du tout le mercredi 3 février. Par contre aujourd’hui,nous sommes sortis 2 fois et la première fut assez mémorable: Tout d’abord nous avons croisés notre première tortue au Roatan et par chance elle n’était pas trop farouche, j’ai donc pu la photographier et la filmer à mon goût. Pour cette première plongée on a décidé de partir en face du Infinity Bay comme d’habitude mais en se dirigeant à notre droite vers le Henry Morgan. Notre but était de dépasser le Henry Morgan et de rentrer tranquillement en scrutant les herbiers de posidonie.

Nous avons croisés durant cette sortie une tortue, le plus gros poisson Perroquet que j’ai jamais rencontré et probablement le plus gros mérou que j’ai jamais rencontré. Il me semblait quelque peu territoriale alors je n’ai pas trop osé le déranger car il me supplantait probablement coté poids.

Le trajet nous a prit environ 1H20 minutes et une fois devant le Henry Morgan, le récif devient peu profond avec un air un peu désertique. Beaucoup de poissons mais pas de récif; qu’un fond de corail avec un peu de végétation et quelques bouquets clairsemés.

Notre deuxième sortie a eu lieu en fin de journée vers 16H15 et on a rien croisé d’exceptionnel. Par contre certaines personnes affirment avoir vu plus de 5 tortues.

Demain il n’y aura aucune plongée; la journée est prévue pour aller visiter l’île en voiture que nous avons loué. Nous comptons nous rendre jusqu’à Punta Gorda où les locaux de l’île habitent et Marie-Josée pourra distribuer les cadeaux qu’elle a achetée pour le enfants. Une belle journée en perspective.

Roatan – Mardi le 2 février 2010

Début de journée gris avec un semblant de pluie mais finalement le soleil se pointe le nez ver 10H30 et reste avec nous jusqu’à la fin de la journée.

Rien d’exceptionnel aujourd’hui; une première plongée avec Martin et Caroline sur le récif extérieur jusqu’à la roche et de retour par le chemin le plus court aux piliers du vieux quai. L’eau était très claire malgré la quantité de gens dans l’eau à cause de la croisière.

En après midi, une deuxième sortie en compagnie de Martin, Caroline, Daniel et Josée. Cette fois on se dirige vers la pointe. On se laisse glisser tranquillement au gré des flots et nous avons croisé un barracuda d’environ 1 mètre de long; mon premier barracuda officiel au Roatan. Avant d’arriver à la pointe, certaines personnes commencent à avoir froid et Marie-Josée (alias Pouxie) est fatiguée. On décide donc de rebrousser chemin et sur le chemin du retour on a croisé une raie (Stingray) de dimension respectable. Vu sa grosseur et sa couleur, c’était sûrement un mâle car les femelle sont plus foncée et surtout plus grosse.

Une autre belle journée qui se termine avec un couché de soleil mémorable

Roatan – Lundi le 2010-02-01

Aujourd’hui on se lève très tôt car c’est la dernière journée ou toute l’équipe de plongéeenapnée.com sera rassemblée. Diane, François, Sandra et Serge nous quitte après une semaine merveilleuse de plongée, bonne nourriture, bonnes discussions et fous rires.

6H30 le réveil sonne, on regarde à l’extérieur, le temps est très gris et il vient tout juste d’arrêter de pleuvoir. À 7H00 nous sommes en direction de l’hotel Henry Morgan pour le petit déjeuner et quelle surprise, François et Diane sont déjà sur place (ils ont l’habitude d’être un peu en retard). Durant le repas, il se remet à pleuvoir assez fort et Marie-Josée (alias Pouxie) décide de laisser tomber la plongée pour ce matin et de retourner se reposer un peu à la chambre. Nous retournerons voir nos amis sur leur départ vers 11H00. Pour ma part, incapable de dormir, je regarde des photos, j’écris cet article et je révise tout ce que j’ai écris depuis le début du voyage.

On se présente à l’accueil de du Henry Morgan vers 11H15 pour dire au revoir à nos amis qui quittent pour le Québec. Ils auront droit à une escale à Ottawa à leur retour ce qui ajoutera encore une fois un 2H00 au vol de retour. Les compagnies aériennes ne devraient pas avoir le droit de prendre en otage ainsi plus de 180 passagers afin de satisfaire une dizaine d’autres passagers. Un simple vol de 4H00 tourne en cauchemar de 6 à 7 heures. C’est moins long de prendre l’avion et se rendre à Charles de Gaule. Ils pourraient faire transporter les passagers d’Ottawa par autobus ou encore mieux s’arranger pour que les gens d’Ottawa subissent l’escale et non les 180 autres passagers.

Ceci dit, le soleil était de retour et nous avons droit à un ciel bleu sans nuages. On s’installe pour relaxer un peu mais la mer est tellement calme qu’on décide d’aller faire une petite plongée d’après midi. L’eau était claire comme jamais et nous avons eu droit à une belle démonstration de dégustation de corail par deux bourses écriture; un spectacle fascinant et d’une élégance rare. La chance que nous avons eu de voir deux spécimen d’une telle grosseur en même temps en train de se délecter sur le même bout de corail. Nous sommes restés immobiles au dessus d’eux pendant plus de 5 minutes.

Notre petite plongée à été d’une durée d’environ 1 heure et nous sommes tranquillement retournés à nos chaises sur la plage pour profiter des derniers rayons de soleil pour se réchauffer le corps.

Roatan – Dimanche le 31 janvier 2010

Une autre journée superbe en prévision. Tout le monde c’est levé tôt mais on ne c’est rencontré sur la plage que vers 9H15. Rien de spécifique de planifié pour la journée donc les discussions vont dans tous les sens et tout le monde semble vouloir faire quelque chose de spécifique. Finalement je crois que de façon naturelle nous avons procédé par élimination en commençant par la sortie avec le centre de plongée qui nous permet d’embarquer sur le même bateau que les plongeur bouteille et explorer le récif pendant leur plongée d’une durée d’environ 1 heure. Ceci au coût de 10$ par personne mais ne m’en tenez pas rigueur si le prix change.

N’oubliez pas que le centre de plongée, malgré tout leur bon vouloir, son en affaire et leur but principal est de faire de l’argent, donc pour eux, toutes les sorties son adéquates pour la plongée en apnée mais prenez la peine de questionner le personnel sur la profondeur du récif; dans ce cas-ci, on nous répond que le récif est environ à 10 mètres de profondeur. 10 mètre équivaut environ a 33 pieds de profondeur, donc croyez-moi c’est une sortie de plongée en apnée des plus banales car vous ne verrez presque rien ou du moins, tout sera trop profond pour en profiter pleinement. je dis à la personne que c’est trop profond et que je passe mon tour et la le discours change, maintenant le récif est à seulement 5 mètres de profondeur pour finir 3 minutes plus tard à 3 mètres. Je crois que la personne aurait dit n’importe quoi pour nous faire embarquer sur le bateau. soyez donc vigilant, des randonnées palmées à plus de 4 ou 5 mètres n’en valent pas la peine. L’idéal est entre 2 et 3 mètres.

Nous avons donc décidés de retourner en excursion avec nos amis Onan et Manuel de l’entreprise « The new Adventure ». Nous avons fait deux sorties exceptionnelles d’environ 1 heure chacune. La première près d’une plage sur un récif peu profond (entre 1 et 3 mètres) avec plusieurs petites bouquets de coraux ayant un peu de distance entre chaque, nous permettant d’examiner chacun à fond sans avoir crainte de s’accrocher les palmes ailleurs. Cette plongée fut merveilleuse et nous avons eu la chance de s’approcher de deux merveilleux poissons scorpions (très vénéneux) d’une grande beauté. Attention, ils sont très beau mais très dangereux.

Pour la deuxième plongée, Onan et Manuel nous ont transportés vers un site qui s’appelle Larsen Rocks et qui semblerait abrite un canal des plus impressionnant. À notre entrée à l’eau nous sommes quelque peu sceptique car il n’y a rien en vue et même pas le fond; c’est le grand bleu. On se met a palmer dans la direction proposée pas Onan pour finalement arriver sur un récif qui est assez impressionnant par sa hauteur. on se faufile tranquillement au travers les coraux et on prend la pause pour quelques photos lorsque soudain, Diane nous appelle au loin avec quelque chose a couper le souffle. On se dirige vers elle à grande vitesse et une fois arriver on peu constater les murs coraux qui se dressent jusqu’à la surface et qui descendent dans les plus grandes profondeurs de la mer; c’est le grand bleu en longeant des récifs escarpés. Ça donne des vertiges et c’est difficile à décrire mais c’est le genre d’expérience que vous devez vivre au moins une fois dans votre vie. C’est comme voler comme un oiseau autour de la cime d’une montagne tellement haute qu’on ne voit pas la base.

On se promène tranquillement dans le canal qui fait environ une trentaine de mètre de largeur et à certains endroit on réussi à apercevoir le fond mais la plupart du temps, c’est le néant, le grand bleu. On se sent très petit dans ce genre de situation et ça nous fait découvrir la mer dans toute sa splendeur. On peut réussir à pénétrer dans le récif à certains endroits mais principalement, celui-ci est au raz de la surface et c’est impossible de passer par dessus. On doit donc palmer dans le canal.Cette plongée fut mémorable et je ne crois pas avoir vu un tel récif auparavant dans ma vie.

Roatan – Samedi le 30 janvier 2010

Avant de livrer mon compte-rendu sur notre visite dans les Cayos Cochinos, je dois mentionner que vous ne devez pas choisir cette excursion pour sa plongée en apnée et ce, peu importe ce que les gens vont vous dire. L’endroit est superbe et la rencontre avec le peuple des Garifunas a été extraordinaire, mais la plongée en apnée n’est en rien comparable à ce que vous verrez au Roatan. Oliver, le directeur du centre de plongée TGI nous avait bien avisé de ne pas choisir cette excursion en pensant y faire des plongée extraordinaire, mais plutôt pour son exotisme et sa beauté visuelle. Voici donc notre résumé sur notre sortie aux Cayos Cochinos.

Aujourd’hui, journée d’excursion au Cayos Cochinos; levée tôt pour un départ du centre de plongée à 8H00. La traversée prendra environ 1H15 minutes. Nous sommes environ 24 à participer et le voyage se fera avec le bateau principal de centre de plongée. À l’approche des Îles, on peut apercevoir la côte du Honduras et quelle surprise en constatant la hauteur des montagnes; le Roatan est déjà très montagneux mais la côte Hondurienne est franchement impressionnante avec ses sommets élevés dont le plus haut s’appelle Pico Bonito.

Au cours du voyage, nous avons aussi fait rencontre de Sylvie et Marc, un couples charmants de Terrebonne. On aimerais bien les revoir un jour.

Arrivés dans les Cayos, on découvre plusieurs petites Îles, certaines pas assez grosses pour y construire une maison et avec seulement quelques cocotiers. L’endroit est paradisiaque et la vue est superbe. On arrête d’abord sur une première Île où l’on doit aller payer la taxe de $10,00 us pour l’accès au parc National.

Ensuite on se dirige vers une toute petite Île avec seulement quelques cocotiers et d’une superficie de quelques mètres carrés pour y faire de la plongée en apnée. À première vue, le récif semble très intéressant, mais une fois à l’eau ce fût quelque peu décevant: L’eau était un peu trouble et vraiment peu profond, pas beaucoup de diversité de poissons et les coraux ordinaires sauf pour l’arrière de l’île où certains bouquets de coraux ressemblaient à des grosse pommes de laitues. Nous avons plongé pour environ 45 minutes à cet endroit.

On se dirige ensuite vers l’île ou habite les Garifunas pour aller manger; certaines personnes ont décidé de manger la nourriture préparée par les locaux et qui consistait d’un poisson (red snapper je crois) salé et cuit sur le grill accompagné de riz et fèves noires. Les autres ont mangés de la nourriture fournie par l’excursion et qui consistait de poulet assaisonné accompagné d’une salade de pâte et une sala de riz. Si vous optez pour le repas préparé par les gens locaux, il vous en coûtera 7$ de plus. Il y a aussi une personne qui vient vous vendre des petits pains chauds préparés sur place au coût de 0.50$ et croyez-moi ça vaut la peine d’y goûter. Le repas était délicieux et on pouvait ensuite aller à la rencontre de ce peuple charmant qui habite l’île depuis 300 ans et qui semblerait-il refuse toute technologie afin de rester fidèle a ses racines.

Pouxie a fait la rencontre de deux charmante jeunes filles qui semblent l’avoir adoptée. Elle ont hérité du bandeau à cheveux de Pouxie et à notre grand bonheur pour nos amis Carole et Patrick, il y a deux jeunes filles de la tribu des Garifunas sur une petite île du Honduras qui portent fièrement le bracelet de la fondation de Pédalez avec courage pour vaincre le cancer.

Nous avons passé environ 1H30 à cet endroit et on nous a ensuite transporté sur une petite plage complètement déserte et paradisiaque pour environ 30 avant de reprendre le chemin du retour.

Sur le chemin du retour et au grand bonheur de tout le monde, nous avons fait la rencontre d’une cinquantaine de dauphins sauvages qui nous ont livrés un spectacle merveilleux pendant plus de 10 minutes autour de notre embarcation. Ce moment précieux est venu couronner une très belle journée d’expérience culturelle agrémentée d’un peu de plongée en apnée.

« Older posts
Translate »